HOMMAGE À ÉMILE MONTIGNY, TÉMOIGNAGE D’UN RÉSISTANT PUBLIÉ LE 18 JANVIER 2018 SUR LE SITE DE LA VIGIE !!!

Messigny, tout comme Vantoux, aurait pu servir de trame à un épisode pour le film » Un village Français ». Avec une population d’environ 400 habitants pour les deux communes on ne dénombrait pas moins de 4 miliciens officiels, fiers de l’être et à St FOY deux membres d’une même famille,répertoriés à la Gestapo. Bien évidemment, autour de ce petit monde, de nombreux « collabos » les uns très actifs d’autres l’étant moins. Tout cela sans oublier la troupe d’occupation logée chez l’habitant. Une première période du 15 Juillet 1940 au 22 Juin 1941, l’autre du 22 Novembre 1941 au 6 Juillet 1942..Pour faire la démonstration de son autorité le commandant de la troupe d’occupation de Messigny, dès le lundi 27 Janvier 1941, faisait procéder à l’arrestation de deux jeunes du village à l’appui d’une dénonciation: Louis PALLEGOIX et moi-même. Louis PALLEGOIX sera interné au 1er étage d’une habitation de la place, à l’arrière de l’église. Je le serai à Vantoux dans une cave emplie d’eau où nageait les rats. Mon seul domaine devenant les escaliers pour y vivre au sec dans l’obscurité totale avec une bouteille d’eau et un morceau de pain sec.Transféré le lendemain dans les locaux de la police allemande à Dijon j’y connaitrai un interrogatoire, ficelé sur une chaise, qui sera basculée au sol et moi avec pour être projeté ensuite à travers la pièce à grands coups de pied. Je ne pouvais avouer ce que j’ignorais. Ramené à Vantoux j’ai retrouvé la cave où je passerai le reste de la semaine assis sur les escaliers en compagnie des rats.Je ne souhaite à aucun jeune de 16 ans de vivre une telle situation jours et nuits et aussi longtemps.Je ne le souhaite pas davantage à des parents. D’autres arrestations de ce genre auront lieu, y compris celle du garde champêtre monsieur Armand LELONG accusé d’un déplacement de mobilier dans une chambre réquisitionnée par l’armée allemande et sur laquelle il avait la garde.
Ensuite viendront diverses astreintes devant le drapeau allemand qui flottait à quelques pas devant la fontaine de l’hercule et la guérite allemande.. Sans oublier les réquisitions vertigineuses de récoltes, de bétail, etc,etc, Et puis ces chants, ces chants permanents et avec le bruit des bottes toujours et encore. Il faut l’avoir vécu pour pouvoir en mesurer l’impact cérébral. Oui, toutes les formes de terreurs ont été déployées avec la complicité de la collaboration.
Le 29 Mai 1944 ce sera la famille MARQUIS qui subira les foudres de la dénonciation. Justin, le père, et sa fille Marguerite, puis André qui réussira à maitriser le milicien, à le désarmer et à s’enfuir pour ensuite venir se cacher le soir même à la maison forestière de Messigny , puis chez des amis dans le Chatillonnais où l’un des miliciens de Messigny lancé à sa recherche sera finalement abattu par le maquis de Savoisy. Justin MARQUIS et sa fille Marguerite seront libérés quelques huit jours plus tard, portant les traces des nombreux coups reçus.
Le 22 Juin 1944 ce sont les fermes de Grandchamp qui seront investies, suite à une dénonciation locale, par l’armée allemande et la milice française. Il y aura 6 arrestations, le proprétaire Jean HALLIEZ et 5 réfractaires au STO qu’il cachait dont 1 de Messigny: Paul JOUANNAUD et 1 de Savigny le Sec : Jean FROCHOT; Alors qu’il était prévu de les exécuter sur place, un incident de tir imprévu blessant gravement l’un des allemands, il fut décidé de rentrer rapidement sur Dijon où les prisonniers seront internés à la prison avant d’être dirigés vers l’Allemagne le 16 Août. Un arrêt en gare de Montbéliard permettra à Paul JOUANNAUD de s’échapper et de revenir à Messigny où le boulanger M. Georges SOULIER le conduira au maquis de Sausssy. Ses camarades arrêtés avec lui ne reviendront qu’après la fin de la guerre. Le dénonciateur, habitant de Messigny était connu. Il finira ses jours tranquillement au village, en insultant dans la rue les ex FFI qu’il croisait.
Le 22 juillet 1944, 6 maquisards du groupe Tarzan se présenteront chez CARNOVALI à St FOY pour obtenir de l’habillement, l’un d’eux Gaston BEAUNE sera abattu froidement sur le palier de la porte d’entrée; Ses camarades ayant réussi à récupérer le corps,feront un retour immédiat à leur camp de Val Duc. CARNOVALI ayant alerté la Gestapo elle procèdera à 3 arrestations: René BROIN, Désiré PLAN tous deux de Curtil St Seine et Marcel FLOCARD de Ste FOY. Protègée par la Gestapo la famille CARNOVALI rejoindra l’Algérie. Après la Libération CARNOVALI sera condamné à mort par contumace le 15 Janvier 1946. De retour en France en 1954 il se constituera prisonnier. Jugé, il sera gracié » pour bonne conduite pendant la guerre 1914/1918. »
Aussitôt il portera plainte pour pillage dans sa propriété. A ce sujet une dizaine d’années plus tard, je trouverai dans ma boite aux lettres, la correspondance qu’il avait adressé le 12 Janvier 1955 à son agent d’information de Messigny, au temps de l’occupation, pour obtenir de lui une attestation en dommage de guerre.
Je ne viens de citer là qu’une partie des événements marquants de l’occupation. Je sais également et j’affirme que tous les hommes du groupe FFI de Messigny, en charge d’une mission très spéciale et vitale pour les maquis du nord Dijonnais étaient, au départ de cette mission, convaincus de leur arrestation prochaine et de la mort qui les attendait. Tous ont su qu’ils y avaient échappé par les démarches de monsieur Emile MONTIGNY, leur maire, auprès des personnes du village susceptibles de passer à la dénonciation. Pour avoir assumé la protection du Groupe FFI dans un village où nous venons de le voir rodaient moult collaborateurs actifs, il n’a pas hésité pour autant à prendre de très grands risques. Pour être plus complet n’oublions jamais, autre signe indicatif, que c’est son lieutenant de pompiers, monsieur CHOUMETTE, qui constituera le Groupe FFI et en prendra la tête. Oui, n’en déplaisent peut-être à certains, monsieur Emile MONTIGNY mérite une reconnaissance transcrite en son village par une rue ou une place portant son nom, pour la culture et la fierté des générations futures. C’est l’histoire de notre village. Elle doit être préservée et exposée avec fierté.
Une commission a été constituée voilà déjà plus de 6 mois pour examen de cette reconnaissance mais depuis aucune information. Un silence à priori peu engageant. Les faits sont pourtant irréfutables! J’ai été RESISTANT, je le suis resté, je n’accepterai donc jamais que l’honneur de monsieur MONTIGNY puisse être bafoué. G. BALLIOT

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

MESSIGNY ET VANTOUX RENDRA HOMMAGE À SON ANCIEN MAIRE ÈMILE MONTIGNY LE 8 MAI 2022 !!!

ÈMILE MONTIGNY MAIRE DE MESSIGNY DE 1932 À 1960 .

Les habitants sont conviés, le dimanche 8 mai 2022 jour de la commémoration de la victoire de 1945 à assister à l’hommage rendu à Èmile Montigny place de la Mairie à 11h30.

Deux jeunes résistants postés place de l’église avaient décidé d’attaquer une colonne de véhicules et de soldats Allemands qui fuyaient la France pour regagner leur pays. Le Maire a par son sang-froid, son autorité, son sens des responsabilités ramené les jeunes à la raison et évité une répression sanglante des Allemands contre les habitants du village.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2 ÈME TOUR ; 24 AVRIL 2022…

INSCRITS : 1214

  • VOTANTS :1011
  • VALABLEMENT EXPRIMÉS :942
  • BLANCS : 59
  • NULS : 10

PREMIER TOUR RÉSULTAT NATIONAL :

  • EMMANUEL MACRON : 27,84%
  • MARINE LE PEN : 23,15%

PREMIER TOUR RÉSULTAT À MESSIGNY ET VANTOUX :

  • EMMANNUEL MACRON : 392 V
  • MARINE LE PEN : 188 V
  • ERIC ZEMMOUR : 86 V
  • VALÉRIE PÉCRESSE : 82 V

DEUXIÈME TOUR RÉSULTAT NATIONAL :

  • EMMANUEL MACRON : ???
  • MARINE LE PEN : ???

DEUXIÈME TOUR RÉSULTAT À MESSIGNY ET VANTOUX :

  • EMMANUEL MACRON : 623 V 66,13%
  • MARINE LE PEN : 319 V 33,86%

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

PRÉSIDENTIELLE 2022, UN 2 ème TOUR AU RÉSULTAT INCERTAIN !!!

Si une victoire de Marine Le Pen le 24 avril ne semble désormais plus du ressort de l’impossible, c’est bien que le réflexe de front républicain face aux extrêmes semble s’éroder de plus en plus. Antoine Bristielle, directeur de l’Observatoire de l’opinion de la Fondation, s’interroge sur la pérennité de ce front républicain, notamment pour les électeurs de gauche.

À quelques jours du second tour de l’élection présidentielle, l’issue du scrutin est plus qu’incertaine. Alors qu’Emmanuel Macron avait réussi à creuser un écart substantiel avec la candidate du Rassemblement national au moment du déclenchement de la guerre en Ukraine, celui-ci apparaît plus faible que jamais. Les différents instituts mesurent en effet le président sortant entre 51% et 53% des intentions de vote au second tour. Il y a un an de cela, nous alertions déjà sur le fait que la victoire de Marine Le Pen à la présidentielle de 2022 n’était plus du domaine de l’impossible1. Ce constat est plus vrai que jamais.

En parallèle de cette situation, l’espace politique apparaît comme divisé en trois blocs, rassemblant dans l’ensemble plus de 70% des électeurs s’étant déplacés au premier tour de cette présidentielle : un pôle éco-socialiste autour de Jean-Luc Mélenchon, un pôle libéral autour d’Emmanuel Macron et un pôle national-identitaire autour de Marine Le Pen. L’issue du second tour dépendra donc en large partie du comportement de l’électorat ayant voté pour le candidat de l’Union populaire au premier tour. Selon les premières estimations, 44% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon du premier tour envisagent de s’abstenir, 23% de voter Marine Le Pen et 33% de voter Emmanuel Macron2.

Sources Fondation Jean Jaurès .

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

LA MÉFIANCE OBSESSIONNELLE À L’ÉGARD DE DIVIA !!!

HORAIRES DIVIA À AHUY

Alain HELOTRE dit à propos de l’article :  » prolonger la ligne Divia … »

Ce que semble ignorer Hélène, c’est qu’aujourd’hui l’adhésion à la métropole ne garantit en rien une desserte des bus avec une fréquence satisfaisante. La preuve en est fournie par la situation que vivent les communes comme Ouges ou encore Bressey sur Tille qui constatent avec déception que contrairement aux attentes,, la desserte des bus ne permet pas aux habitants de ces communes d’avoir des bus selon leurs convenances. Désormais la compétence mobilité est de la responsabilité de la communauté de communes qui travaille à proposer des solutions satisfaisantes pour les habitants . Attendons de voir la suite

Messivan : Chaque fois que le problème des transports en commun publics est posé dans notre village, se sont toujours les mêmes habitants qui répondent avec des arguments peu convaincants ( trop cher, un service qui ne répondrait pas aux besoins des habitants !!!, un service qui attirerait la  » racaille  » etc…) Ils sont opposés par principe au prolongement de la ligne Divia. Et les différentes équipes municipales n’ont jamais eu le courage d’organiser une réunion publique avec les interlocuteurs autorisés à donner, une bonne fois pour toutes une information objective aux habitants et aux élus.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

FIDÈLE COMME UNE TOURTERELLE …

CHAQUE ANNÉE, UNE TOURTERELLE REVIENT PONDRE ET COUVER DANS SON NID DE L’ANNÉE PRÉCÉDENTE AU-DESSUS DU PROJECTEUR QUI ÉCLAIRE LE JARDIN .

Publié le22 novembre 2008parVette de Fonclare

SONNET

C’est un chant langoureux au fin fond du jardin,
Roucoulis tendre et doux sur l’antique figuier
Né d’une tourterelle au plumage gonflé,
Psalmodiant un appel dans le petit matin.

Jaillissant en éclair d’un buisson de jasmin,
Enivré de parfum, de désir et d’été,
U n tourtereau gris-bleu s’est alors envolé,
Défiant le soleil blanc encor très incertain.

Et puis les deux chanteurs se sont examinés.
Ramageant à l’envi, ils se sont rapprochés
Dans un grand tourbillon de plumes grises et brunes.

L’aube n’était encor qu’une lumière argent,
Une ébauche de jour sous un zeste de lune.
Mais au chant des oiseaux, peu importe le Temps . ..

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

LES ESSAIMAGES DES ABEILLES AU PRINTEMPS …

UN ESSAIM PROJETTE DE S’INSTALLER DANS LE TROU D’UN TILLEUL DE LA PLACE DE L’ÉGLISE .

Nous pouvons observer chez les abeilles, une organisation impressionnante et une vie sociale très évoluée. La colonie se développe entièrement par la ponte de la reine, en quelque sorte “mère pondeuse”. Un jour, cette colonie se scinde en deux : une grosse partie de la ruche s’en va, laissant l’autre s’occuper des nouvelles cellules royales : c’est l’essaimage. Source Mes Abeilles

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

LES BÉNÉFICIAIRES DU RSA POURRAIENT ÊTRE SANCTIONNÉS COMME DES DÉLINQUANTS !!!

Selon le candidat E. Macron, l’attribution du RSA pourrait être subordonnée à un minimum d’activité 15 à 20 h par semaine.

Lorsqu’une personne commet un délit, elle est le plus souvent condamnée à de la prison avec sursis ou à des heures de travail d’intérêt général. C’est une sanction. Exiger d’un bénéficiaire du RSA qu’il fournisse 15 à 20 heures /semaine d’activité reviendrait à le sanctionner comme un délinquant !!! Un système compliqué à mettre en place et injuste qui nécessiterait un encadrement !!!

On entend souvent dans les conversations de bistro des personnes bien informées qui connaissent un chômeur professionnel ou un bénéficiaire du RSA qui ne travaillent pas et qui sont très heureux comme cela. Il est vrai qu’on doit bien vivre avec 500 euros. Pas de problème pour eux de fin de mois, pour payer leur loyer, le chauffage, l’électricité, l’eau, s’habiller et manger etc … !!! Bravo !!!

En septembre 2021, on comptait 1,94 million de bénéficiaires au RSA ( moins 132000). Un tiers des personnes éligibles au RSA ne le demande pas. 750 millions ne sont donc pas versés.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

1er TOUR PRÉSIDENTIELLE 2022 RÉSULTATS …

INSCRITS :1213

  • VOTANTS : 1046 86,23 %
  • VALABLEMENT EXPRIMÉS : 1033 85,16 %
  • BLANCS : 10
  • NULS : 3
  • ANNE HIDALGO : 15 V 1,23 %
  • JEAN LASSALLE : 24 V 1,97 %
  • MARINE LE PEN : 188 V 15,49 %
  • EMMANUEL MACRON : 392 V 32,31 %
  • YANNICK JADOT : 70 V 5,77%
  • DUPONT-AIGNAN : 25 V 2,06 %
  • NATHALIE ARTHAUD : 2 V 0,16 %
  • FABIEN ROUSSEL : 18 V 1,48%
  • VALÉRIE PÉCRESSE : 82 V 6,76 %
  • ÉRIC ZEMMOUR : 86 V 7,08 %
  • JEAN LUC MÉLENCHON : 121 V 9,97%
  • PHILIPPE POUTOU : 10 V 0,82 %

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

PROLONGER LA LIGNE DIVIA POUR LIMITER LA CIRCULATION ET FAVORISER LES SORTIES ET ENTRÉES DANS LE VILLAGE !!!

Hélène dit à propos de l’article :  » A plus dans le bus « 

AVEC HUMANITE, SOLIDARITE ET BON SENS… En tenant compte des difficultés que rencontre notre village, dans le domaine de la …

Que du bon sens dans cette réflexion M. Balliot !
Voilà des années que la question se pose, le terminus du Divia est seulement à 4,5 kms de Messigny, mais entre les deux, RIEN !

C’est une aberration qui a été relevée souvent, mais sans écho.

Le plus aberrant, c’est que pour ceux qui viennent travailler à Messigny dès le matin (et ils sont nombreux) il n’y a RIEN non plus. Tout le monde prend sa voiture, pas le choix.
Et ceux qui ne conduisent pas, ils ne peuvent pas venir. Pas d’apprentis à Messigny, pas de formation possible, faut avoir le permis.
Beaucoup d’habitants en parlent et ceux qui ont des jeunes en souffrent, car dès qu’ils veulent bouger vers Dijon, il faut toujours conduire, les emmener, les ramener… Pour ceux qui ne peuvent plus conduire, c’est pareil. Des habitants ont déménagé à cause de ça.

Personne ici ne pense à faire évoluer les choses ?
La commune de Messigny et Vantoux est-elle bien trop fière pour accepter de faire partie du Grand Dijon et bénéficier enfin des services DIVIA ?

Actuellement ce qui existe est parfaitement inefficace, même carrément dissuasif.
Le TAD ? C’est une belle connerie qui donne bonne conscience aux élus.
Ben oui, on va bien penser la veille à bien réserver et forcément aller visiter le parc Valmy, c’est sûr, tout le monde à Messigny va à Valmy faire son shopping… Quelle idiotie !
En plus, il faut payer deux fois pour se rendre à Dijon centre, le TAD + le TRAM et tout ça en double pour le retour, aucun intérêt !
Si encore ça marchait dès le matin dans le sens Dijon -> Messigny, mais même pas.

Alors quand on se plaint du flux de circulation qui ne fait qu’augmenter dans notre village, il faut aussi réfléchir à la mise en place de VRAIS TRANSPORTS EN COMMUN.
Un abonnement de bus au mois coûte beaucoup moins cher qu’un plein de carburant et ça n’a jamais été autant d’actualité.
Favoriser ce services est indispensable et urgent.

Alors, c’est quand que ça change enfin ?
Bougez-vous nos élus et ne cherchez plus de faux-semblants de transports partagés complètements utopiques, mais de VRAIS TRANSPORTS EN COMMUN !!!

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire