A lire le commentaire de G.Balliot…

Article : « G.Balliot et L. Pallegoix … »

Quelques lignes seulement pour rectifier une petite erreur dans cette page d’histoire qu’il faut rendre la plus exacte possible. Personnellement je n’ai pas été libéré le 29 Janvier 1941 mais le 1er Février 1941 à 11h. Ces deux jours supplémentaires m’ont été infligés par l’officier allemand VELGE, commandant de la place de Messigny, en raison, m’a-t-il dit, d’une tentative de ma libération dans la nuit du 28 au 29 janvier. Je n’avais rien entendu mais VELGE a refusé de l’admettre. En conséquence de quoi il m’a infligé deux jours de détention en plus. VELGE et son ordonnance résidaient dans la maison de la cave, avec 20 à 30 centimètres d’eau, où j’étais détenu, au n°25 de la rue du Château à Vantoux.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

G.Balliot et L.Pallegoix deux jeunes résistants ordinaires !!!

Nous devons cette page a un habitant de Messigny qui malgré les risques encourus notait avec beaucoup de précisions les évènements marquants de la vie du village sous l’occupation ce qui autorise aujourd’hui à rectifier si besoin était certaines interprétations hasardeuses sur cette période. Cet important et unique document manuscrit se termine le 11 septembre 1945. Dès le 24 août 1939 les troupes françaises cantonnent sur place , le mardi 18 juin 1940 elles hissent le drapeau blanc et le 19 les troupes d’occupation investissent Messigny et Vantoux.

Capture d_écran 2018-07-10 à 17.12.25

Document Rouletabille.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | 1 commentaire

Fruit ou légume, fruit et légume !!!

En botanique, la tomate est un fruit. Car un fruit est l’organe qui contient les graines de la plante. Les graines de tomate sont les pépins qui se trouvent à l’intérieur. Comme les tomates, les concombres, les aubergines, les poivrons, les haricots verts, les courgettes et les citrouilles sont des fruits !

img_0594.jpg

La tomate est arrivée en France au XVIe siècle après sa découverte en Amérique du Sud. Elle était utilisée, à l’origine, comme plante d’ornement dans les jardins.
On trouve des milliers de variétés de tomates dans le monde. Elles se distinguent par leur forme, leur couleur, leur texture et leur goût. Les plus consommées en France sont les tomates rondes, les tomates cerises et les allongées.
La tomate, peu calorique, apporte de nombreux nutriments : vitamines (C et E notamment) et minéraux (magnésium et potassium).
En cuisine, elle se prépare très facilement et entre dans un grand nombre de préparations aussi bien crue que cuite. Elle se décline même jusqu’au dessert !
Si elle se consomme comme un légume, la tomate est un fruit.
La tomate est disponible toute l’année. Source : Interfel.

IMG_0593

On distingue deux principales catégories de groseilles : les groseilles à grappes et les groseilles à maquereau. Les groseilliers à grappes, du genre Ribes, donnent de petites baies qui se présentent sous trois couleurs : rouge, blanche et noire. Les groseilles à grappes rouges ou blanches appartiennent à la même espèce (Ribes rubrum, Ribes sativum, Ribes vulgare) et sont connues au Québec sous le nom de gadelles rouges ou gadelles blanches. Les groseilles à grappes noires forment une espèce séparée (Ribes nigrum) et sont connues sous l’appellation de cassis, et parfois, au Québec, de gadelles noires.     Source : Office Québécois de la langue française.

LA VIGIE CITOYENNE.

 

 

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

A lire le commentaire d’Arlette…

Article : « Le boulanger s’en va… »

C’est celui de Marsannay il ne risque pas grand chose lui, le contribuable paie la chambre froide, le contribuable paie les travaux connus et supplémentaires et si çà ne marche pas, en fin de contrat, le boucher remballe sa camelote, rentre chez lui et le contribuable sera gros Jean comme devant. Ils sont étouffés par leur orgueil, prêts à tout pour montrer leur incompétence, ils en ont rien à foutre de l’avis des gens. Messigny et Vantoux est marqué par ceux qui surveillent les dépenses aux hauts échelons, ils sont affolés par celles de notre commune qui va vers le fiasco dans deux ou trois ans.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Le boulanger ; Henry s’en va…

IMG_0591Comme déjà annoncé, le boulanger de Messigny et Vantoux nous quitte à la fin du mois. Son pain était bon, les pâtisseries aussi. Les gâteaux étaient d’une grosseur respectable, délicieux, très frais dès le mardi matin. Les habitants s’était habitués à lui , ils appréciaient son calme et sa bonne humeur. Nous lui souhaitons une belle réussite dans sa future activité.

Le futur boucher affûte ses couteaux …

IMG_0590Le permis de construire est affiché depuis le 26 juin. Il vous reste jusqu’à la fin août pour le contester avant le début des travaux.

Nous ne savons pas ce qui a conduit l’équipe municipale à décider d’installer cette boucherie dans le village. Pas un commentaire positif sur la Vigie. La venue du camion chaque semaine place de l’église semblait répondre aux besoins des habitants en complément de leurs achats dans les grandes surfaces alentours. Une pétition initiée par la Mairie a peut-être circulé discrètement !!! Espérons que le futur boucher a eu la prudence de solliciter une étude de marché auprès de la chambre de commerce avant de prendre sa décision.

Bien venue au futur boucher et bonne chance.

LA VIGIE CITOYENNE.

 

Publié dans Messigny et Vantoux | 4 commentaires

A lire de le commentaire de G …

Article : de Georges Balliot: « six résistants face aux Allemands et à la collaboration… »

Bonsoir, C’est tellement bien écrit que j’avais l’impression de lire un roman, certes un récit qui nous éclaire sur le sens de la Patrie et du Devoir de cette époque et de ce lieu que je n’ai pas connus. Très intéressant….continuez à écrire Monsieur Balliot, c’est un plaisir de vous lire et d’ être informés.

Madame Garnier dit :

Bonsoir, Merci Monsieur Balliot, vous racontez si bien, vous nous éclairez sur une période, un lieu et des gens que je n’ai pas connus. On dirait un roman (dans le bon sens du terme)…..une triste découverte du sens du Devoir pour certains! Continuez à écrire pour que nous puissions transmettre à nos enfants et petits-enfants qui s’intéresseront au passé.
De plus, de vous à moi, votre culture du vécu est grande et votre écriture tellement vivante.

» Entretenir la paix et l’harmonie entre les peuples……..voilà une noble mission. »
Je partage votre opinion, notre rêve, Monsieur Balliot. C’est formidable!

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

A lire le commentaire de C.KAYSER…

Article :  » six résistants face aux Allemands et à la collaboration… »

Les articles sur la période de la Résistance à Messigny et Vantoux traduits par Georges Balliot appellent parfois des réflexions quelque peu désagréables. Vérifications effectuées elles sont à la fois celles de « ceux qui n’ont rien fait » à cette époque où qu’ils aient été en France, de ceux qui n’habitaient pas le village et surtout de ceux que ce passé n’intéresse pas. Pour cet article CARNOVALI vous avez sous les yeux le document affiché à l’auberge de Ste Foy en janvier 1946 ainsi que dans les mairies de Val Suzon, de Messigny et  Vantoux. Ce document est à disposition pour une éventuelle consultation par ceux que cela intéresse. D’autres pièces sont disponibles mais nous attendons la décision du Comité du Souvenir et celle de l’amicale des Anciens Combattants pour l’affaire Montigny et la tombe du soldat oublié le sergent Albert Chapuis, Mort pour la France le 18 août 1918.

Capture d_écran 2018-07-03 à 17.31.43

Reculons dans le temps sur l’histoire du prieuré de Ste Foy envié de tout temps par les Comtes de Saulx-Vantoux. La riche histoire de ce qui fut un site de pèlerinage célèbre pourrait laisser à penser que les seigneurs de Vantoux étaient attirés par le lieu saint et les reliques de la martyre. Que nenni! Alexandre de Saux dit « le jeune » avait tout simplement le béguin pour la très belle et sculpturale chambrière dont il s’empara de force un soir d’automne malgré l’opposition (bien molle) de Jean Boudot, prieur du lieu. La jeune chambrière enfermée au château de Vantoux y subit les affres que l’on imagine. Alexandre de Saux fut condamné pour viol à 20 écus d’or, une somme dérisoire pour un tel acte. Il est vrai qu’il était le descendant de la grande lignée des seigneurs de Vantoux.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire