Un terrain constructible à Lery pour la mini-crèche de la Communauté de Communes !!!

Joseph dit :

Complètement d’accord l’avenir c’est le Grand Dijon, rien à voir avec Lery ou Chanceaux. Pas besoin de micro-crèche à Messigny, il n’y aura bientôt plus d’école.

LA VIGIE CITOYENNE

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

La mini crèche de la Communauté de Communes installée à Messigny et Vantoux ; un choix déraisonnable, absurde !!!

Hélène dit :

Quand on sait jusqu’où s’étend géographiquement cette fameuse Comcom, le choix de Messigny et Vantoux pour l’implantation de cette micro crèche est complètement aberrant !
Vous ne pensez pas que c’est dans les communes les plus éloignées de Dijon, les plus désertées par les services, les plus désertées par tout en général, que ce genre d’implantation serait indispensable ?
Allez donc demander comment les habitants de Léry, de Chanceaux, de Poiseul-la-grange ou de Vilotte-Saint-Seine font garder leurs petits, ils se débrouillent comme ils peuvent, les confient à des nounous qui en gardent déjà beaucoup trop et sont souvent débordées et pas assez nombreuses. Mais pas le choix car rien d’autre n’est proposé.
Alors quoi ? Qu’est-ce que ça cache encore tout ça ? Des magouilles pour se faire reluire ? De l’ignorance complète du territoire et de ses oubliés, vous savez, ceux qui vivent à la campagne, la vraie, pas à Messigny ! Ceux qui sont obligés de faire des dizaines de kilomètres pour se loger et aller travailler car l’immobilier est trop cher pour eux dans nos belles banlieues dijonnaises.
De plus, ici à Messigny, combien sont les enfants qui sont confiés au privé ? L’école publique n’est pas assez bien pour un certain nombre, alors la micro-crèche…

Et puis, ce qui est aberrant au final, c’est que Messigny et Vantoux soit inclus dans cette Communauté de communes, c’est même incompréhensible tellement les préoccupations des uns sont à des kilomètres des soucis des autres !

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Le médical et paramédical une gloire de Messigny et Vantoux !!!

S’il est un domaine où Messigny et Vantoux est nettement en pointe c’est bien, indiscutablement, dans le très large éventail médical ou paramédical mis à la disposition de la population locale et des environs. Il suffit de lire ou entendre ce qui se passe ailleurs pour reconnaître que nous avons une chance inouïe.

Pharmacie 7-11-19 002

La pharmacie COAT 13 rue de la Maladière (en octobre 1977 à son ouverture, située au n° 10)

C’est d’abord la pharmacie de Mme Marie-Claude COAT qui s’est installée 10 rue de la Maladière le 24 Octobre 1977 avant de passer au n° 13, tenue depuis quelques années par Nadine sa fille. Le 1er Mars 1978 c’était le docteur Philippe ARBAULT qui ouvrait son cabinet médical 3 bis rue des Carons suivi de Madame Françoise CAVANOU au même lieu. Puis s’est installée madame Claude MARCILLY comme infirmière, aujourd’hui devenu un cabinet d’infirmières, proche de la pharmacie, sous la responsabilité de Sonia ELISABETH. Enfin, depuis des décennies déjà, madame Véronique Métin-Dété est installée 16 rue Royer comme chirurgien dentiste. Pour le tout Messigny et Vantoux qui devait précédemment se rendre à Savigny le Sec ou Norges pour consulter un docteur, puis à Dijon pour un dentiste ou obtenir la pharmacie, ce fut un réel soulagement, une évolution importante.

4 AOUT 2019 006

Depuis les terres de Grandchamps une vue panoramique du plateau sanitaire que j’appelle Henri REVOL.

Et ce sera, dans les années 1980, le combat (non le mot n’est pas trop fort) mené par le Sénateur Maire Henri REVOL pour obtenir les habilitations en vue d’un parc de santé, à situer sur le plateau de la Mare. Pour en arriver à ce que nous connaissons tous aujourd’hui. J’affirme car j’ai vécu, avec d’autres, son combat permanent, conté dans les petits matins lorsque nous attendions ensemble la possibilité d’ouvrir nos boites postales. Ce parc de santé était son objectif n°1. Il s’est battu, il a gagné et aujourd’hui il est en droit d’en être fier. Ce qui précède je l’ai déjà dit et écrit par ailleurs, mais comme c’est devenu un site sanitaire important pour notre village, on ne le dira jamais assez !

defaultEn ce lieu s’est installé au départ, avec le docteur REROLLE, une Maison d’accueil des malades sortis d’hôpital, une Maison d’Accueil Spécialisée Croix Rouge, une Maison de retraite, un Centre de traitement de l’anorexie. On trouve aujourd’hui en ce site : Orthophoniste- pédicure- ostéopathe, un cabinet de kinésithérapie, une diététicienne, etc… N’est-ce pas extraordinaire ?….

Je n’ai pas la prétention de la chronologie exacte de l’installation de chacun de ces secteurs médicaux ou paramédicaux, mais je n’hésite pas à dire que nous sommes des « enfants gâtés » à Messigny et Vantoux, sans oublier les plus proches villages en regard de ce que nous constatons en de très nombreux territoires. C’est merveilleux !

Traitant de ce sujet je ne puis cependant passer sous silence une observation sociale affligeante que je me dois, comme un devoir, de souligner. Elle est consternante pour une société évoluée telle que la nôtre. Oui, j’ai du mal à comprendre et vous sans doute également. Je m’explique : un travailleur au S.M.I.C. pour 151h 67 de travail mensuel reçoit, payé au S.M.I.C. depuis juillet 2019 : 1.521 euros 22 bruts. Je ne vais pas épiloguer sur la faiblesse d’un tel salaire et sur les fins de mois douloureuses, mais je sais surtout que pour accéder dans une maison de retraite il lui faudra sortir quelques 3.000 euros /mois. Où va-t-il les trouver, comment fera-t-il ? Comme travailleur on ne lui accorde guère plus de 1500 euros bruts /mois… alors que la maison de retraite, le lendemain peut-être, lui en demandera le double. Il y a là quelque chose qui choque, vous ne trouvez pas ? C’est un constat terrible ! Chacun de nous est en devoir de se poser cette réflexion que l’on ne peut éluder, d’autant que c’est un problème social national et non strictement local. C’est consternant, sans oublier que ça entache sérieusement le côté social que l’on entend apporter aux personnes âgées. Il faudra bien un jour trouver une solution à ces situations, vous ne croyez pas ? Une Nation, au sens large du terme, doit pouvoir commencer par se préoccuper des plus humbles avant de se pencher sur les relatives difficultés des plus fortunés. Comme pour le Code de la Route il devrait y avoir des priorités à respecter et des sanctions dans les cas de non respect des devoirs de solidarité.

Georges BALLIOT

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Marché de NOËL de tradition Alsacienne exporté à ChevignySaint Sauveur !!!

Pub Noël 19 001

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Un terrain non constructible pour une mini crèche …

La construction d’une micro crèche a été décidée au sein de la Communauté de Communes. Il a été arrêté qu’elle serait située à Messigny et Vantoux. Et il a donc été demandé à la commune de mettre un terrain à la disposition de la Communauté de Communes pour cette réalisation. Ce qui a été rapidement fait. Mais grosse surprise découverte par la Communauté; le terrain si généreusement choisi par nos élus n’est pas constructible. Le Conseil devrait donc se réunir le 13 novembre 2019 pour une     « modification simplifiée  » du P.L.U

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

La mémoire du ‘Poilu oublié’ ressuscitée…en ce 11 novembre 2019.

P1040654

Oublié pour des raisons inconnues depuis le 11 novembre 1960 tant par les municipalités que par les sections d’Anciens Combattants successives, la tombe du sergent Albert Jean Chapuis, enfant de Messigny a retrouvé ce jour les honneurs qui lui sont dus.

Pour atteindre cet objectif il nous a été nécessaire à notre très grand regret, de faire inter venir Madame Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des Armées en lui adressant un dossier circonstancié sur ce sous-officier du 51° bataillon de Chasseurs Alpins. En effet, le 12 novembre 2012 nous nous étions permis de solliciter l’intervention de Monsieur le président des Anciens Combattants, Mobilisés et sympathisant de l’Amicale locale pour réparer cet oubli. Ceci sans succès tout au long des ces dernières années pour une ou des raisons que nous ignorons. L’essentiel est qu’à ce jour ce Devoir de Mémoire 1914-1918 soit accompli.

Pour la forme nous nous permettons courtoisement de signaler à Monsieur le Président des Anciens Combattants, Mobilisés et sympathisants de l’Amicale locale que le soldat Roger Lignié du 71° Génie, inhumé à quelques pas de la tombe du sergent Chapuis n’est pas considéré comme « Mort pour la France ». Ce mobilisé est décédé de maladie le 15 septembre 1914 à Abbeville dans la Somme. Le fichier de nos anciens tués au combat, très certainement existant au sein de cette amicale mériterait peut-être d’être mis à jour.

Pour conclure nous avons apprécié la remarque déplacée…………* de monsieur le maire sous la rubrique ‘Anonyme’ dans un flash paru sur le site de la Vigie concernant la Légion d’Honneur, à titre militaire de l’un d’entre nous. Monsieur le maire, si vous ne respectez pas cet homme, respectez au moins le ruban rouge.

* à chaque lecteur de mettre le mot qui lui convient……

P1040655

 

LA VIGIE CITOYENNE.

 

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

L’atrazine; une navrante et inquiétante histoire d’eau !!!

Jean RIS dit :

Doit on comprendre que 44 jours avant le 30 octobre, il y aurait eu 2 fois plus d’atrazine dans l’eau ? Cela, pourrait conduire certains esprits chafouins à imaginer que, 23 ans après son interdiction,  quelqu’un aurait pu en utiliser, en répandre aux alentours du 15 septembre !!! Cette histoire rocambolesque n’a que trop duré. Vincent mon ami, je te propose de faire arrêter les prélèvements et analyses dont les résultats contribuent à nourrir des fantasmes autour des causes de cette récurrente et mystérieuse pollution. Il ne faudrait quand même pas que cette atrazine vienne aussi polluer certaines candidatures aux prochaines élections municipales. Je compte sur toi.
Prends soin de toi et n’oublies pas tes gouttes.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Une fois épandu, l’atrazine se dégrade dans l’environnement et présente une durée de demi-vie dans les sols de l’ordre de 44 jours !!!

Numérisation_20191109

L’atrazine dans l’environnement

Une fois épandu, l’atrazine se dégrade dans l’environnement et présente une durée de demi-vie dans les sols de l’ordre de 44 jours. Cela signifie que la moitié de la quantité initiale d’atrazine est encore présente après 44 jours. L’atrazine se dégrade en perdant les groupements éthyl (C2H5-) et isopropyl (C3H7-) en formant principalement l’atrazine-déséthyl (CAS 6190-65-4), l’atrazine-désisopropyl (CAS 1007-28-9) et l’atrazine-déséthyl-désisopropyl (CAS 3397-62-4).

Les normes de qualité de l’eau de consommation distribuée au robinet

Les normes de qualité de l’eau définies par l’Union Européenne et applicables en France sont de 0,1 µg/L par pesticide et de 0,5 µg/L pour la somme des pesticides. Appliqué à l’atrazine, cela signifie que la somme des concentrations de l’atrazine et de ses produits de dégradation (atrazine-déséthyl, atrazine-désisopropyl et atrazine-déséthyl-désisopropyl) ne doit pas dépasser le seuil de 0,1 µg/L.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Tous ensemble, tous ensemble, tous !!!

 

Serge Mouchon dit :

Hélène, comme vous avez raison de vous indigner. Mais après, on fait quoi?

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Le monde des puissants …

 

Antoine dit :

Oui Arlette triste et lamentable constat. Et ce n’est surtout pas ce monde des repus qui va plaider pour une revalorisation conséquente des salaires et retraites.Au contraire ils en sont toujours au combat contre « les damnés de la terre ». Bien que moins nombreux ils restent les plus puissants dans ce monde à l’envers.

LA VIGIE CITOYENNE.

 

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire