L’Élysée nous demande de faire des efforts !!!

Une bonne nouvelle, le Président achète les croquettes de son chien !!! Mais les charges du Palais ont augmenté de près de 7% en 2018. Un déficit de 5,7 millions qui a contraint le Président à piocher dans la cagnotte laissée par son prédécesseur. Pour 2019, les pertes à éponger seraient de 2,5 millions. Partout , les dépenses seraient exponentielles ; voitures, repas, nettoyage etc … Le parc automobiles est passé de 64 à 82 véhicules pour un coût de 90000€. À l’Élysée, on a aussi bon appétit, + 500000 € . Et l’addition pour le nettoyage des vitres 23271 m2 et les sols, 30171 m2 confié au privé s’élève à 680000 € et l’immense moquette de la salle de bal n’a coûté que 300000 € etc …

Source/ L’OBS n° 2869 du 31 au 6 novembre 2019.

LA VIGIE CITOYENNE.

 

 

 

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Le Conseil Municipal au bord du Burn Out !!!

Le Conseil Municipal de Messigny et Vantoux s’est réuni le 13 novembre pour réparer sa boulette ( la mise à disposition ), de la Communauté de Communes d’un terrain non constructible pour la construction d’une mini crèche.

Le journal local a consacré un article à Messigny et Vantoux dans son édition du samedi 16 novembre 2019 pour nous informer que le Conseil avait, à cette occasion, élu une Conseillère municipale au conseil d’administration du centre communal d’action sociale du village. Cette information d’importance méritait bien d’être soulignée par un article de presse. A noter que le site officiel de la Mairie n’en ferait pas apparemment état à ce jour.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

La Mairie attire les pigeons !!!

s4630001.jpg

Sauter du coq à l’âne permet à l’autruche de noyer le poisson afin de tromper le pigeon.

JÉDÉCÉ  internaute Belge.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Grève des blouses blanches ; les élus et les notables ne sont pas concernés !!!

img_1484.jpg

Le Parisien du vendredi 15 novembre 2019 . Photo de Olivier Lejeune .

La révolte des blouses blanches ne peux pas être comprise par le Gouvernement, les Ministres, les élus,  Députés, Sénateurs et autres notables. Ils ne connaissent pas les heures d’attente aux urgences de plusieurs heures, ni celles de 3 à 6 mois pour les rendez-vous chez les spécialistes ophtalmos, cardiologues, dermatos, gynécos etc …Nicolas Sarkozy qui a supprimé beaucoup de lits, n’a pas dû rencontrer trop de difficultés pour trouver un lit et une chambre individuelle pour l’accouchement de sa femme Carla Bruni. Pour eux, tout va bien. Les autres, nous, débrouillez- vous, vous avez le temps.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Encore ma binette dans le journal !!!

IMG_1483

Le Bien Public du vendredi 15 novembre 2019 photo de Stéphane Trannoy.

Le Maire, n’a jamais eu autant envie de communiquer que depuis plusieurs semaines. Lui si humble, si discret depuis le début de son mandat, se refusant à communiquer parce qu’on ne peut pas tout dire aux habitants, semble soudain se complaire à voir sa photo toutes les semaines dans le journal local. Toutes les occasions sont bonnes y compris à l’occasion de l’approbation par le Conseil Municipal d’une somme de 4000€ pour un complément de travaux. Quel événement !!! Serait-ce aussi parce qu’il est dans le brouillard, sur une chaussée glissante qu’il éprouve une appétence irrépressible de se montrer, de s’exposer !!!

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

L’inquiétant amateurisme de l’équipe municipale !!!

Joseph Josephin dit :

La modification du P.L.U a donc été décidée en 2009 et mise en chantier en 2012. Les 19 conseillers ont donc travaillé pendant plusieurs années sur ce projet. Et malgré ces années de réflexion et de travail, ils ont proposé en 2019, pour la mini crèche, un terrain non constructible à la communauté de communes. Il faut le faire !!! Quelle fumisterie !!! Décidément, on peut s’attendre à tout et n’importe quoi avec cette équipe. Quelle sera l’ampleur des dégâts à la fin de leur mandat ?

LA VIGIE CITOYENNE.

 

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Le leurre des subventions !!!

Joseph dit :

C’est certain on va apprendre qu’en fait c’est plus 1 500 000 mais moitié moins de subventions…et puis l’atrazine toujours pas réglé… ça va bientôt faire 2 ans que ça dure sur le réseau de Grandchamps et nous on boit l’eau !!!

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Réfection du lavoir : la fonte des subventions !!!

Jean RIS dit :

Magnifique conseil municipal hier soir. On y apprends que la subvention attendue du conseil régional pour la rénovation du lavoir ne sera pas aussi élevée que prévue (moins 40 000 €) mais que ça n’est pas grave. La commune a de l’argent a déclaré Vincent. UN seul conseiller a fait son travail en s’inquiétant du sujet mais au final la rallonge a été votée à l’unanimité moins une abstention. Allez comprendre.
Et si pareille mésaventure arrivait pour la salle des fêtes/la salle des sports qui sont subventionnées à hauteur de 1 500 000 € ? Faudrait il contracter un nouvel emprunt sachant que les dettes d’aujourd’hui sont les impôts de demain ? Si non, pourquoi en avoir contracté un ?
La légèreté et la désinvolture avec laquelle sont gérées NOS intérêts interrogent.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

La poule faisane profite de ses derniers jours de liberté !!!

S4620003

Faisan
par Gkak

Vulnérable, altier, solitaire,
Casque vermillon, collier blanc,
Ange doré chuté sur Terre,
L’angoisse corsète tes flancs.

Tapi au sol tel un gisant,
Au moindre écho saisi d’effroi,
Tu passes ta vie de faisan
Motté dans un sillon étroit.

En son poulailler qui l’encage
Ton fier cousin chante, narquois,
Mais à découvert, au bocage,
Pour survivre, un coq se tient coi.

Quand l’automne, saison des chasses,
Enchaîne battues et poursuites,
Mutisme et sang-froid te cuirassent,
L’immobilité est ta fuite.

Cris humains, abois aberrants,
Ponctués de feu, de mitraille,
Te délogent. Gibier errant,
Tu t’épouvantes, tu criailles.

Ton aile éploie ses couleurs franches
Mais s’effondre au pied de la haie…
Ton œil se clôt, fixant les branches
Des arbres de haute futaie.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Marché de NOËL tradition alsacienne les 16 et 17 novembre salle d’Ogive à Chevigny Saint Sauveur …

IMG_1482

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Un terrain constructible à Lery pour la mini-crèche de la Communauté de Communes !!!

Joseph dit :

Complètement d’accord l’avenir c’est le Grand Dijon, rien à voir avec Lery ou Chanceaux. Pas besoin de micro-crèche à Messigny, il n’y aura bientôt plus d’école.

LA VIGIE CITOYENNE

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

La mini crèche de la Communauté de Communes installée à Messigny et Vantoux ; un choix déraisonnable, absurde !!!

Hélène dit :

Quand on sait jusqu’où s’étend géographiquement cette fameuse Comcom, le choix de Messigny et Vantoux pour l’implantation de cette micro crèche est complètement aberrant !
Vous ne pensez pas que c’est dans les communes les plus éloignées de Dijon, les plus désertées par les services, les plus désertées par tout en général, que ce genre d’implantation serait indispensable ?
Allez donc demander comment les habitants de Léry, de Chanceaux, de Poiseul-la-grange ou de Vilotte-Saint-Seine font garder leurs petits, ils se débrouillent comme ils peuvent, les confient à des nounous qui en gardent déjà beaucoup trop et sont souvent débordées et pas assez nombreuses. Mais pas le choix car rien d’autre n’est proposé.
Alors quoi ? Qu’est-ce que ça cache encore tout ça ? Des magouilles pour se faire reluire ? De l’ignorance complète du territoire et de ses oubliés, vous savez, ceux qui vivent à la campagne, la vraie, pas à Messigny ! Ceux qui sont obligés de faire des dizaines de kilomètres pour se loger et aller travailler car l’immobilier est trop cher pour eux dans nos belles banlieues dijonnaises.
De plus, ici à Messigny, combien sont les enfants qui sont confiés au privé ? L’école publique n’est pas assez bien pour un certain nombre, alors la micro-crèche…

Et puis, ce qui est aberrant au final, c’est que Messigny et Vantoux soit inclus dans cette Communauté de communes, c’est même incompréhensible tellement les préoccupations des uns sont à des kilomètres des soucis des autres !

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Le médical et paramédical une gloire de Messigny et Vantoux !!!

S’il est un domaine où Messigny et Vantoux est nettement en pointe c’est bien, indiscutablement, dans le très large éventail médical ou paramédical mis à la disposition de la population locale et des environs. Il suffit de lire ou entendre ce qui se passe ailleurs pour reconnaître que nous avons une chance inouïe.

Pharmacie 7-11-19 002

La pharmacie COAT 13 rue de la Maladière (en octobre 1977 à son ouverture, située au n° 10)

C’est d’abord la pharmacie de Mme Marie-Claude COAT qui s’est installée 10 rue de la Maladière le 24 Octobre 1977 avant de passer au n° 13, tenue depuis quelques années par Nadine sa fille. Le 1er Mars 1978 c’était le docteur Philippe ARBAULT qui ouvrait son cabinet médical 3 bis rue des Carons suivi de Madame Françoise CAVANOU au même lieu. Puis s’est installée madame Claude MARCILLY comme infirmière, aujourd’hui devenu un cabinet d’infirmières, proche de la pharmacie, sous la responsabilité de Sonia ELISABETH. Enfin, depuis des décennies déjà, madame Véronique Métin-Dété est installée 16 rue Royer comme chirurgien dentiste. Pour le tout Messigny et Vantoux qui devait précédemment se rendre à Savigny le Sec ou Norges pour consulter un docteur, puis à Dijon pour un dentiste ou obtenir la pharmacie, ce fut un réel soulagement, une évolution importante.

4 AOUT 2019 006

Depuis les terres de Grandchamps une vue panoramique du plateau sanitaire que j’appelle Henri REVOL.

Et ce sera, dans les années 1980, le combat (non le mot n’est pas trop fort) mené par le Sénateur Maire Henri REVOL pour obtenir les habilitations en vue d’un parc de santé, à situer sur le plateau de la Mare. Pour en arriver à ce que nous connaissons tous aujourd’hui. J’affirme car j’ai vécu, avec d’autres, son combat permanent, conté dans les petits matins lorsque nous attendions ensemble la possibilité d’ouvrir nos boites postales. Ce parc de santé était son objectif n°1. Il s’est battu, il a gagné et aujourd’hui il est en droit d’en être fier. Ce qui précède je l’ai déjà dit et écrit par ailleurs, mais comme c’est devenu un site sanitaire important pour notre village, on ne le dira jamais assez !

defaultEn ce lieu s’est installé au départ, avec le docteur REROLLE, une Maison d’accueil des malades sortis d’hôpital, une Maison d’Accueil Spécialisée Croix Rouge, une Maison de retraite, un Centre de traitement de l’anorexie. On trouve aujourd’hui en ce site : Orthophoniste- pédicure- ostéopathe, un cabinet de kinésithérapie, une diététicienne, etc… N’est-ce pas extraordinaire ?….

Je n’ai pas la prétention de la chronologie exacte de l’installation de chacun de ces secteurs médicaux ou paramédicaux, mais je n’hésite pas à dire que nous sommes des « enfants gâtés » à Messigny et Vantoux, sans oublier les plus proches villages en regard de ce que nous constatons en de très nombreux territoires. C’est merveilleux !

Traitant de ce sujet je ne puis cependant passer sous silence une observation sociale affligeante que je me dois, comme un devoir, de souligner. Elle est consternante pour une société évoluée telle que la nôtre. Oui, j’ai du mal à comprendre et vous sans doute également. Je m’explique : un travailleur au S.M.I.C. pour 151h 67 de travail mensuel reçoit, payé au S.M.I.C. depuis juillet 2019 : 1.521 euros 22 bruts. Je ne vais pas épiloguer sur la faiblesse d’un tel salaire et sur les fins de mois douloureuses, mais je sais surtout que pour accéder dans une maison de retraite il lui faudra sortir quelques 3.000 euros /mois. Où va-t-il les trouver, comment fera-t-il ? Comme travailleur on ne lui accorde guère plus de 1500 euros bruts /mois… alors que la maison de retraite, le lendemain peut-être, lui en demandera le double. Il y a là quelque chose qui choque, vous ne trouvez pas ? C’est un constat terrible ! Chacun de nous est en devoir de se poser cette réflexion que l’on ne peut éluder, d’autant que c’est un problème social national et non strictement local. C’est consternant, sans oublier que ça entache sérieusement le côté social que l’on entend apporter aux personnes âgées. Il faudra bien un jour trouver une solution à ces situations, vous ne croyez pas ? Une Nation, au sens large du terme, doit pouvoir commencer par se préoccuper des plus humbles avant de se pencher sur les relatives difficultés des plus fortunés. Comme pour le Code de la Route il devrait y avoir des priorités à respecter et des sanctions dans les cas de non respect des devoirs de solidarité.

Georges BALLIOT

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Marché de NOËL de tradition Alsacienne exporté à ChevignySaint Sauveur !!!

Pub Noël 19 001

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Un terrain non constructible pour une mini crèche …

La construction d’une micro crèche a été décidée au sein de la Communauté de Communes. Il a été arrêté qu’elle serait située à Messigny et Vantoux. Et il a donc été demandé à la commune de mettre un terrain à la disposition de la Communauté de Communes pour cette réalisation. Ce qui a été rapidement fait. Mais grosse surprise découverte par la Communauté; le terrain si généreusement choisi par nos élus n’est pas constructible. Le Conseil devrait donc se réunir le 13 novembre 2019 pour une     « modification simplifiée  » du P.L.U

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

La mémoire du ‘Poilu oublié’ ressuscitée…en ce 11 novembre 2019.

P1040654

Oublié pour des raisons inconnues depuis le 11 novembre 1960 tant par les municipalités que par les sections d’Anciens Combattants successives, la tombe du sergent Albert Jean Chapuis, enfant de Messigny a retrouvé ce jour les honneurs qui lui sont dus.

Pour atteindre cet objectif il nous a été nécessaire à notre très grand regret, de faire inter venir Madame Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des Armées en lui adressant un dossier circonstancié sur ce sous-officier du 51° bataillon de Chasseurs Alpins. En effet, le 12 novembre 2012 nous nous étions permis de solliciter l’intervention de Monsieur le président des Anciens Combattants, Mobilisés et sympathisant de l’Amicale locale pour réparer cet oubli. Ceci sans succès tout au long des ces dernières années pour une ou des raisons que nous ignorons. L’essentiel est qu’à ce jour ce Devoir de Mémoire 1914-1918 soit accompli.

Pour la forme nous nous permettons courtoisement de signaler à Monsieur le Président des Anciens Combattants, Mobilisés et sympathisants de l’Amicale locale que le soldat Roger Lignié du 71° Génie, inhumé à quelques pas de la tombe du sergent Chapuis n’est pas considéré comme « Mort pour la France ». Ce mobilisé est décédé de maladie le 15 septembre 1914 à Abbeville dans la Somme. Le fichier de nos anciens tués au combat, très certainement existant au sein de cette amicale mériterait peut-être d’être mis à jour.

Pour conclure nous avons apprécié la remarque déplacée…………* de monsieur le maire sous la rubrique ‘Anonyme’ dans un flash paru sur le site de la Vigie concernant la Légion d’Honneur, à titre militaire de l’un d’entre nous. Monsieur le maire, si vous ne respectez pas cet homme, respectez au moins le ruban rouge.

* à chaque lecteur de mettre le mot qui lui convient……

P1040655

 

LA VIGIE CITOYENNE.

 

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

L’atrazine; une navrante et inquiétante histoire d’eau !!!

Jean RIS dit :

Doit on comprendre que 44 jours avant le 30 octobre, il y aurait eu 2 fois plus d’atrazine dans l’eau ? Cela, pourrait conduire certains esprits chafouins à imaginer que, 23 ans après son interdiction,  quelqu’un aurait pu en utiliser, en répandre aux alentours du 15 septembre !!! Cette histoire rocambolesque n’a que trop duré. Vincent mon ami, je te propose de faire arrêter les prélèvements et analyses dont les résultats contribuent à nourrir des fantasmes autour des causes de cette récurrente et mystérieuse pollution. Il ne faudrait quand même pas que cette atrazine vienne aussi polluer certaines candidatures aux prochaines élections municipales. Je compte sur toi.
Prends soin de toi et n’oublies pas tes gouttes.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Une fois épandu, l’atrazine se dégrade dans l’environnement et présente une durée de demi-vie dans les sols de l’ordre de 44 jours !!!

Numérisation_20191109

L’atrazine dans l’environnement

Une fois épandu, l’atrazine se dégrade dans l’environnement et présente une durée de demi-vie dans les sols de l’ordre de 44 jours. Cela signifie que la moitié de la quantité initiale d’atrazine est encore présente après 44 jours. L’atrazine se dégrade en perdant les groupements éthyl (C2H5-) et isopropyl (C3H7-) en formant principalement l’atrazine-déséthyl (CAS 6190-65-4), l’atrazine-désisopropyl (CAS 1007-28-9) et l’atrazine-déséthyl-désisopropyl (CAS 3397-62-4).

Les normes de qualité de l’eau de consommation distribuée au robinet

Les normes de qualité de l’eau définies par l’Union Européenne et applicables en France sont de 0,1 µg/L par pesticide et de 0,5 µg/L pour la somme des pesticides. Appliqué à l’atrazine, cela signifie que la somme des concentrations de l’atrazine et de ses produits de dégradation (atrazine-déséthyl, atrazine-désisopropyl et atrazine-déséthyl-désisopropyl) ne doit pas dépasser le seuil de 0,1 µg/L.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Tous ensemble, tous ensemble, tous !!!

 

Serge Mouchon dit :

Hélène, comme vous avez raison de vous indigner. Mais après, on fait quoi?

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Le monde des puissants …

 

Antoine dit :

Oui Arlette triste et lamentable constat. Et ce n’est surtout pas ce monde des repus qui va plaider pour une revalorisation conséquente des salaires et retraites.Au contraire ils en sont toujours au combat contre « les damnés de la terre ». Bien que moins nombreux ils restent les plus puissants dans ce monde à l’envers.

LA VIGIE CITOYENNE.

 

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Indignez-vous !!! (Stéphane Hessel)

Hélène dit :

C’est quand que nos révolutionnaires en jaune s’attaqueront sérieusement au système capitaliste ? Quand il sera trop tard ?…
Ils ont bien emmerdé le monde pendant plus de six mois, hurlé, cassé, foutu le bordel, mais ont-ils vraiment souhaité changer un système aussi injuste, aussi vomitif, aussi destructeur ?
Vous savez, notre système consumériste dont le seul fondement est le profit, système qui est entrain de foutre en l’air la planète toute entière et par conséquent, l’humanité.

Les plus gros, les plus riches, continuent de grossir tous les ans, certains ne savent même plus ce que travailler et « gagner sa vie » signifie vraiment, le pognon tombe tout seul et ils sont intouchables. Certains des plus gros ont acheté des îles où se réfugier en Jet en cas de révolution, d’autres financent même carrément leur départ vers une autre planète ! Ils se foutent pas mal des autres.

Mais parmi les plus petits, ceux qui gueulaient dans les rues, la plupart d’entre-eux, ils voulaient quoi ? Pouvoir mettre du carburant pas cher dans leurs bagnoles polluantes, rouler plus vite, gagner plus, pouvoir consommer encore plus ?…
Les motivations de la fin de l’année dernière étaient divisées et multiples, parfois légitimes et les médias ont bien tout mélangé et restitué ce qui faisait du buzz et des parts de marché aux plages de pubs avant les J.T ! La récupération politique nauséabonde a bien marché aussi, hélas.

Au final, dénoncer les injustices du système tout en ne s’attaquant pas au système lui-même, ça ne marche pas ! Alors quoi ? tout ça pour ça ?
Notre système capitaliste de merde tient bon, ce sont les plus riches qui dirigent le monde, les politiques, eux aussi, obéissent aux lois des marchés, ils n’ont pas vraiment le choix. Au passage, si ils peuvent se sucrer eux aussi, c’est presque logique et au final, ils ne risquent pas grand-chose.
C’est même valable au niveau communal, hein ?

Alors qui aura un jour une idée de société géniale et équitable ?
Marx a essayé et ça ne marche pas, ça a même été l’horreur… alors, d’autres propositions.

Mais une chose est sûre, il va falloir que ça bouge, car les chiffres de revenus des patrons annoncés précédemment sont une honte pour l’humanité toute entière, comment pouvons-nous accepter ça ?

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Les dirigeants des groupes du CAC 40 font fort !!!

La rémunération annuelle des dirigeants des groupes du CAC 40 ( 5,8 millions en moyenne ) soit 277 fois le SMIC a augmenté de 12,4% en 2018 !!!

  • 483000€ /mois      environ.
  • 111217€/semaine environ.
  • 3177 € /h                environ.

– Bernard Charlès ( Dassault Système ) 33,1 millions.

  • François Henri Pinault ( Kering ) 17,3 millions
  • Carlos Ghosn                  (Renault ) 14,3 millions
  • Douglas Pferdehirt  (TechnicFMC) 11,7 millions
  • Jean Paul Agon        ( L’Oréal )           9,5 millions

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Les Sénateurs nous demandent de faire des efforts !!!

La retraite dorée des Sénateurs.

Ils bénéficient d’un régime de retraite des plus avantageux

– 4400 € brut par mois en moyenne ( 61% de l’indemnité de base (7239 €). Ce taux est atteint en quelques mandats seulement alors que le salarié cotise plus de 41 ans.

– Les questeurs, vice-présidents et présidents de groupe bénéficient d’une pension complémentaire de 710 à 5170 € par mois.

– Michel Charasse, élu et réélu pendant 25 ans, touche une retraite de 13000 €.

le financement des retraites des Sénateurs est assuré par leurs cotisations, 4,4 millions, abondés de 7,8 millions versés par le Sénat, (équivalent des cotisations patronales) et des produits financiers du trésor de guerre du Sénat ( 1,4 milliard ) d’argent public.

Source l’OBS N° 2869 du 31 octobre au 6 novembre )

 Les Sénateurs n’envisagent pas de s’appliquer la réforme des régimes spéciaux.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Retour du marché de NOËL alsacien …

capture-de28099ecc81cran-2019-11-03-acc80-20.27.04-e1572809380913.png

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Réunion du P.L.U ; applaudissement des derniers fidèles …

Jean RIS dit :

Les applaudissements en question sont venus de 5 conseillers acquis à la cause et candidats à leur propre succession. Les mêmes qui ont toujours tout voté sans jamais poser de question. Pathétique. Ça sent la fin Vincent.
N’oublie pas de prendre tes gouttes.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

P.L.U ; un projet d’évolution long et laborieux …

S4140004

La décision de faire évoluer le P.L.U a été décidée en réunion du Conseil en 2009. Il aura fallu attendre 3 ans, 2012, pour choisir et désigner un cabinet d’étude et fin 2019 pour tenir une réunion publique avec les habitants. Une soixantaine de personnes ont assisté à cette réunion le lundi 4 novembre 2019. Ce projet, pour 10 à 15 ans, est destiné à tracer les grandes lignes d’un développement cohérent de la commune dans l’intérêt général au détriment d’intérêts particuliers toujours souhaités et attendus par certains. La construction d’environ 160 logements est envisagée pour faire face à l’évolution de la population. Ces logements devraient être construits en priorité à l’intérieur du périmètre du village sur les parcelles laissées libres jusqu’à ce jour entre la rue des Lavières et de la Mare et sur le plateau de la Mare avec une Z.A.C qui pourrait se prolonger le long de la route de SAUSSY jusqu’à l’ancienne casse. Ces constructions nouvelles devraient contribuer à augmenter de 300 voitures le parc automobiles ( 756 véhicules en 1999, 1017 aujourd’hui ) avec toutes les conséquences que l’on imagine sur la circulation à l’intérieur du village toujours pas prises en compte par l’équipe municipale. La suggestion du Maire de demander aux usagers et résidents du plateau de la Mare d’emprunter la route de SAUSSY ne semble pas de nature à régler durablement le problème de circulation et limiter les nuisances sonores subies par les riverains des rues de la Maladière, du Val Suzon, et route de Saussy.  Toujours pas d’étude d’un projet de contournement qui sera de plus en plus difficile à imaginer avec l’évolution et l’emprise des constructions nouvelles. L’approvisionnement en eau ne devrait , selon le cabinet, pas poser de problème à condition de faire la chasse aux fuites qui seraient donc conséquentes. Deux terrains situés sous le presbytère qui appartiennent à la commune pourraient accueillir un village d’accueil pour les aînés. Des habitants ont fait part de leurs inquiétudes sur le  coût final et le financement des projets en cours. Le Maire s’est voulu rassurant!!! Un différent entre la commune et un habitant sur un refus de permis de construire a été évoqué. Le Maire a donné une réponse alambiquée, laissant entendre que le terrain, situé rue de la Mare à l’extérieur du périmètre, pourrait éventuellement devenir constructible mais en même temps déclarer qu’il entendait aller jusqu’au bout de la procédure pour défendre les intérêts de la commune. Ce qui a suscité quelques applaudissements !!! Un dossier que devra peut-être régler l’éventuel nouveau maire.

Pour plus d’informations, vous retourner vers le site officiel de la Mairie.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Ils nous demandent de faire des efforts !!!

Depuis 2017, les lois pour la confiance dans la vie politique ont instauré un contrôle inédit des dépenses des parlementaires.

Dorénavant, ils doivent justifier chacune de leurs dépenses. Ceux qui n’avaient pas dépensé l’intégralité des 5373 euros mensuels pour les frais liés à l’exercice de leur fonction ont permis à L’Assemblée Nationale de dégager une économie de 3,2 millions d’euros. Sept députés sont néanmoins visés par des enquêtes du parquet financier pour avoir utilisé leur dotation de frais professionnels pour des dépenses personnelles.

  • leur indemnité pour louer un pied à terre à Paris passe de 900 à 1200 euros soit une augmentation de +33%.
  • seuls 47 Députés sur 577 ont répondu au questionnaire de l’OBS sur l’utilisation de leur avance de frais de mandat. Si certains consacrent jusqu’à 18053 € /an en frais de bouche, d’autres n’y consacrent que 1428 €, un écart de 1 à 13. Parmi les autres frais remboursés; 2100€ de frais de blanchisserie ou le remboursement d’une quarantaine de brushings ETC…
  • l’Assemblée dépenses 800000 € en honoraires d’experts comptables pour les aider à présenter leurs notes de frais.
  • chaque Député dispose d’une enveloppe hebdomadaire de 150 euros  utilisables sans justification.

Les dépenses de 144 Députés ont été contrôlées en février et une cinquantaine d’entre eux seront tirés au sort en cours d’année pour un nouveau contrôle.

Source : L’OBS édition n°2869 du 31 octobre au 6 novembre 2019. à suivre …

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Le Maire répondrait à tous les courriers!!!

G.Balliot dit :

Non monsieur le Maire, vous ne répondez pas aux courriers qui vous sont adressés, du moins pas à tous! Par deux fois, je vous ai écrit: le 30 Septembre 2016, puis le 8 Décembre 2016. Ces deux courriers n’ont reçu aucune réponse. Monsieur Thierry ROUXEL, président délégué de l’Association des Anciens Combattants de la Résistance vous a lui aussi écrit le 11 Février 2018, lettre également restée sans réponse. Alors non, ne dites pas que vous répondez aux courriers. C’est totalement inexact et c’est fort fâcheux!

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Invention de la béquille avec roue pour remorques à Vantoux …

0041

– Antoine TORRES présente l’un des premiers modèles, de béquilles agricoles.

Si, parait-il, bien des dijonnais ignorent que Gustave EIFFEL est né à Dijon, ne nous étonnons pas que nombre d’habitants de Messigny et Vantoux n’aient pas connaissance que la « béquille avec roue »  est née en 1946 au discret village de Vantoux. Aujourd’hui mondialement connue cette béquille, dans ses versions diverses, équipe le matériel agricole, les remorques attelées à une auto, les caravanes, etc….

En 1946, les frères LACROIX Louis et Augustin fondent la Société Industrielle de Construction Mécanique Agricole et Pneumatique (S.I.C.M.A.P.) dans des bâtiments au centre du village de Vantoux entre route et Suzon. Elle se spécialise dans la fabrication de remorques agraires montées sur roues à pneus. C’est la fin de règne de cette haute roue en bois que le charron ferrait en bordure de rivière. Louis LACROIX, depuis les années 1930, était démarcheur pour une usine de pneumatiques. Il y a comme une relation de cause à effet lorsqu’il fonde la S.I.C.M.A.P. avec son frère. A la fin des années 1940 la remorque agricole devait être conçue pour être attelée à un tracteur et non plus à des chevaux. Se posera à eux le délicat problème de stabilité de cette remorque, une fois détachée du tracteur. Avec les «  bréardes » anciennes remorques avec deux grandes roues centrales existaient «  les chambrières » en bois, longues béquilles, plus ou moins sûres d’ailleurs, qui se repliaient pour être attachées par en dessous. Les frères LACROIX voulaient un système simple et efficace, qui donnerait au conducteur du tracteur la possibilité d’accrocher ou décrocher rapidement la remorque, avec sécurité et stabilité à l’arrêt. L’ingéniosité sans pareil d’Augustin allait triompher de cet obstacle en donnant naissance à la « béquille avec roue », qu’ils rendront par la suite escamotable. Il suffit de l’abaisser avant de décrocher la remorque et de l’escamoter après attelage. Le brevet sera aussitôt déposé. Nous verrons ensuite les caravanes en être équipées ainsi que bien d’autres matériels du même type.

En 1980 la S.I.C.M.A.P. fabriquait 4.000 béquilles par mois dans ses ateliers de Vantoux, soit près de 80% du marché intérieur, alors que 10% de sa production partaient à l’exportation. Le succès était devenu tel que pour faire face à la demande, les 400 mètres carrés de ses ateliers devenaient nettement insuffisants. 1500 à 2000 mètres carrés de terrain étaient nécessaires à la construction d’un atelier adapté. En Août 1982 une solution est trouvée avec la municipalité de MESSIGNY et VANTOUX en zone artisanale, sur un terrain à la convenance des deux parties. Accord arrêté avec Antoine TORRES gendre de Louis LACROIX, devenu directeur de la société.

Cependant, à son retour de vacances, Antoine TORRES apprendra que le terrain qui lui était initialement destiné avait finalement été attribué à un organisme de comptabilité. La municipalité avancera que d’autres terrains lui ont été proposés mais qu’il les a tous récusés. Dès lors il cherchera un autre site qu’il trouvera à DHUIZON, dans le Loir et Cher. Le 29 Juillet 1983, pour assurer sa survie, face à la concurrence, la S.I.C.M.A.P. quittait Messigny et Vantoux faute d’avoir trouvé un terrain à sa convenance, la commune ne lui ayant proposé ensuite que des terrains en trop forte déclivité donc avec frais supplémentaires. En cette affaire la commune perdait les impôts générés par l’usine et ses ouvriers locaux. L’organisme qui était venu s’installer sur le site initialement prévu pour la S.I.C.M.A.P. quittera d’ailleurs les lieux après une dizaine d’années, comme il venait de le faire précédemment. Fort heureusement, le très performant Groupe ELABOR, (Ingénierie et Aménagement des territoires) est arrivé aussitôt pour s’y installer.

A DHUIZON, la S.I.C.M.A.P. devenue S.I.C.M.A., connaitra en 1997 le décès de son patron Antoine TORRES. L’entreprise sera alors gérée par son épouse et son fils lesquels poursuivront l’extraordinaire aventure des béquilles qui s’exportent aujourd’hui dans toute l’Europe occidentale.

Augustin LACROIX s’est installé pendant quelques années à Messigny comme ferronnier avant de partir à la ferme du Chêne où il prendra sa retraite et y décédera en 2008. Louis Raymond LACROIX est décédé en 1991, 5 ans après son épouse. Très meurtri par le départ contraint de sa société, hors des terres de son pays, Vantoux, dont il avait été maire avant la fusion pour laquelle il avait œuvré avec Messigny. Ce fut, pour lui, extrêmement douloureux. Je l’ai un jour trouvé en larmes sur la passerelle en bout de la rue du bief. C’était un ami, comme son frère d’ailleurs. Ensemble, au Groupe FFI CHOUMETTE, nous avons vécu des épisodes de la Résistance. Je pense souvent à eux, qui ont eu le mérite de promouvoir VANTOUX au rang qui restera le sien, dans l’histoire industrielle, par la force de ses béquilles.

En marge des béquilles, je ne saurais oublier l’immense gentillesse de la famille TORRES, logeant en contre bas de la route du Val-Suzon dans un préfabriqué. Ce qui ne lui empêchera pas d’apporter beaucoup au village, y compris dans le lancement du football avec d’abord le couple vétéran TORRES-LAGNEAU, puis par les enfants Antoine et Obdulio TORRES avec Pierre LAGNEAU. Ce sont là des acteurs qui ont marqué le village sportif. A la suite de Claude GRILLOT, Antoine TORRES et Pierre LAGNEAU, après joueurs, ont été l’un et l’autre Président de la section football de l’A.S.C.M.V. Obdulio s’est révélé au démarrage du club et pendant de belles années, avec son compère BENTEO, un brillant buteur ou pourvoyeur. Chaque année Messigny et Vantoux football assurait sa montée, c’était extraordinaire ! Que de souvenirs. C’était alors Messigny et Vantoux …la gloire !

G. BALLIOT

0044

– une partie de l’atelier de l’usine à Vantoux peu avant son départ.

LA VIGIE CITOYENNE.

 

 

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Participation citoyenne ; qui sont les voisins référents à Messigny et Vantoux ???

S4290002

Extrait du compte rendu de la dernière réunion du Conseil.

Objet : Dispositif Participation Citoyenne

Le Ministre de l’Intérieur dans sa note 10CJ1117146J en date du 22 juin 2011, prévoit la possibilité de mettre en oeuvre le dispositif de participation citoyenne, dans le cadre de l’amélioration de la sécurité.

Il s’agit de l’engagement d’un certain nombre d’habitants d’une même aire géographique (rue, quartier, commune…) dans une démarche collective visant à améliorer le niveau de sécurité d’un secteur défini.

Empruntant la forme d’un réseau de solidarité de proximité constitué d’une ou plusieurs chaines de vigilance structurées autour d’habitants d’une même rue ou d’un même quartier, le dispositif s’appuie sur des voisins référents.

 

Le référent de quartier

Le référent est la courroie de transmission entre les voisins vigilants et les forces de l’ordre. Il possède une relation privilégiée avec le gendarme référent. Il est, pour les voisins vigilants non connectés à Internet, en charge de synthétiser les signalements reçus afin de les transmettre le plus efficacement possible aux forces de l’ordre, et inversement il répercute à ses voisins les alertes émises par la police ou gendarmerie.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Fluidifier la circulation autour de la salle des fêtes pour plus de sécurité …

Joseph dit :

Effectivement d’ailleurs on se demande pourquoi ils n’ont pas commencé par ça, du parking et un aménagement pour fluidifier le trafic les jours de grande affluence, un réel besoin. Le dernier match de foot en a été l’illustration …
Ils ont sûrement d’autres priorités comme le dossier PLU qui dure depuis bientôt 2 mandats!

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Et avec çà ; un parking et une route !!!

13-10-19- Foot. C. de F. EFV. contre Chalon-S. 027Antoine dit :

Et avec ça !…Avec ça il faudra aménager une route entre la rue du Stade et le chemin du Bas des Vignes à travers le terrain devenu propriété de la commune; Puis un parking important face à la salle des fêtes. Un simple et récent match de football a été le révélateur incontournable de l’importance qu’il devra avoir. Bref, ce sera « la p’tite bête qui grimpe et qui grimpera! »

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Et avec çà !!!

Joseph dit :

Et tout ça sans compter les nombreux cabinets recrutés qui vont alourdir la note de plusieurs centaines de milliers d’euros. Et sans compter le financement de la crèche dont on ne connaît pas le coût aujourd’hui. Comme dirait l’autre c’était mieux avant.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Cheminement du financement des travaux de réfection de la salle des fêtes !!!

S4570004Jean Ris dit :

Cher Vincent,
Ne voulant pas me répondre, j’ai décidé de faire le travail n’étant jamais mieux servi que par soi même.
Voici donc l’histoire de la salle des fêtes et de la salle de sports de Messigny et Vantoux version 2019 au travers des comptes-rendus des conseils municipaux et des bulletins éponymes disponibles sur le site de la commune en cherchant bien.

13 juin 2016 : l’enveloppe n’est pas arrêtée à ce jour. Le financement sera réalisé par tiers : subvention, emprunt, autofinancement précise même ton adjoint aux finances sous ton contrôle parce qu’il faut bien manager ces jeunes pleins d’enthousiasme.
Engagement d’une dépense de 36 456 € HT afin de mandater un cabinet chargé de monter le dossier.
Le budget investissement 2016 fait apparaître 380 000 € au chapitre immobilisation en cours et un virement du budget de fonctionnement de 494 176,28 € au même chapitre.

20 janvier 2017 : suite aux travaux du cabinet, l’enveloppe ressort à 2 610 000 € HT.
On ne sait pas si les frais déjà engagés en font partie. Le flou s’installe.
En respectant la répartition défendue par le maire et l’adjoint aux finances, on obtient 870 000 € de subvention, d’emprunt et d’autofinancement.
Le budget investissement 2017 fait apparaître 260 000 € au chapitre immobilisation en cours et un virement du budget de fonctionnement de 960 240 € au même chapitre. Ça devient sérieux.

18 juillet 2017 : attribution de la maîtrise d’œuvre pour 183 350 € HT + 8 000 € d’indemnités aux candidats non retenus soit 191 350 € HT de dépenses supplémentaires.
En cumulé, l’opération a déjà coûté 227 806 € HT.
L’opération sera financée par 70 % de subventions (1 827 000 €) et 30 % d’emprunt (800 000 €) soit un total de 2 627 000 € HT.
On ne retombe pas sur le chiffre de 2 610 000 € annoncé mais ne chipotons pas, il ne s’agit que d’argent public et nous n’avons pas affaire à des épiciers.
Le flou demeure.
Je note avec admiration que tu as su faire preuve d’autorité et de responsabilité en répondant à une impertinente qu’il ne sera pas consigné que le projet n’alourdira pas les impôts de la commune.
Ce genre de déclaration est irresponsable et la bougresse s’en mordra les doigts jusqu’à sa démission quelques mois plus tard.

19 février 2018 : la somme affinée s’établit désormais à 2 705 000 € HT (dont 2 125 000 € HT de travaux) sans que ne soit donnée ni demandée la moindre explication quant au surcoût de 95 000 € HT.
Le plan de financement évolue aussi (normal dans un monde qui bouge) :
• 1 506 495 € de subventions (55,67 % en baisse donc),
• 1 198 505 € d’autofinancement.
sans que son existence soit démontrée. Exit donc l’emprunt. Les 70 % de subventions annoncés 8 mois avant en ont pris un coup au passage.
Concernant leur détail on observe que la partie sportive s’élève à 1 159 082,90 € (subvention DETR de 405 679 € au taux maxi de 35 %).
29 octobre 2018 : le montant estimatif grimpe à 2 883 000 € HT (dont 2 295 000 € de travaux) toujours sans aucune explication quant à l’origine et la raison des 178 000 € supplémentaires.
Le montant des subventions susceptible d’être obtenu augmente lui aussi et passe à 1 902 659,85 € soit un taux de subventionnement de 66 %.
Fait remarquable, la subvention DETR passe de 555 679 € à 866 659,85 €.

Par prudence et modestie, tu te gardes avec ton adjoint aux finances d’annoncer la baisse concomitante de la part d’autofinancement de la commune (980 340,15 € par différence).
Animé par ces nobles sentiments, tu réponds à un conseiller que l’estimation des aléas pouvant encore survenir serait de l’ordre 220 000 €.

10 décembre 2018 : attribution d’un marché de 90 000 € HT lié au projet.
En cumulé, le projet a coûté 317 806 € HT.

Janvier 2019, publication du bulletin municipal : pas de bilan administratif 2018, pas de budget 2019.
Un article sur le projet : budget global 2 883 000 € HT financé par 1 912 662 € de subventions et 970 340 € d’autofinancement.
On notera une erreur de calcul de 2 € mais ne soyons pas mesquin, tu fais ton maximum pour notre bien à toutes et à tous et tu n’es pas franchement aidé.

3 avril 2019 : le budget investissement 2019 fait apparaître 1 500 000 € au chapitre immobilisation en cours et un virement du budget de fonctionnement de 841 346 € au même chapitre.
En cumul, le chapitre immobilisation en cours du budget investissement s’élève à 3 005 000 €.

3 juin 2019 : attribution des lots de travaux pour 2 289 195,76 € HT (somme très proche de celle annoncée le 29 octobre 2018).

En sus des marchés identifiés et déjà passés, le projet s’élèverait donc à 2 607 001,76 € HT.
Selon la règle des tiers que tu as défendu avec ton adjoint aux finances, on obtient 869 000 € de subvention, d’emprunt et d’autofinancement.

15 juillet 2019 : toujours aussi modeste tu laisses ton adjoint aux finances annoncer que le budget global s’élève à 2 800 000 € HT.

Enthousiaste mais certainement sous ton contrôle bien veillant, il déclare être quasi certain d’obtenir 1 500 000 € de subventions et peu importe que les chiffres avancés jusque là aient largement variés.

Mais peu importe, il ne reste à la charge de la commune que 1 300 000 € à répartir entre emprunt (réflexe d’employé de banque responsable des investissements des collectivités locales sans doute) et autofinancement.

Ton adjoint conclut en précisant que cette opération n’entraînera pas une augmentation des taux d’imposition et ne mettra pas en péril les finances de la commune.
A peu de chose près c’est celle que proposait de faire figurer l’insolente qui ne t’était pas acquise quelques mois plus tôt et que tu avais sèchement retoquée.
A la veille des élections ce genre de déclaration ne mange pas de pain et n’engage que ceux qui y croient. Bien joué vieux brigand !

Pas une explication sur la différence de quasi 200 000 € en un mois et demi.
Pas un commentaire sur la capacité de financement de la commune.
A ce sujet et comme tu n’en parles jamais au conseil pour ne pas lasser un auditoire loin d’être à ton niveau, je rappelle qu’en 2017 la capacité d’autofinancement nette de remboursement de la commune est de 277 K € et son fonds de roulement de 1 470 K € selon les données disponibles sur le site collectivités-locales.gouv.fr.

7 octobre 2019 : la commune s’endette de 1 000 000 € sur 20 ans (53 044,84 € de remboursement par an soit un total 1 060 896,80 € hors frais de dossier) auprès de la banque dont ton adjoint aux finances est par ailleurs employé comme responsable des investissements des collectivités locales.
De facto, la part d’autofinancement de la commune s’élève à 300 000 €.
Ne pouvait-elle pas être plus importante vu ton excellent bilan financier ? Pourquoi endetter la commune alors qu’elle dispose d’une trésorerie qui ne rapporte rien ?
De mauvais esprits verraient dans la signature de cet emprunt un conflit d’intérêt mais ils ne savent pas que tu t’en gardes toujours avec prudence. C’est pas au vieux singe qu’on apprend à faire la grimace !

Au plaisir de te lire
Prends soin de toi et n’oublies pas de prendre tes gouttes.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Randonneurs à vos bottes !!!

img_1459.jpg

Des tonnes de terre ont été déversées dans le cadre de la réhabilitation de la décharge communale pour enfouir différents déchets trop visibles et la jeune végétation poussée depuis la fermeture définitive de cette décharge.

IMG_1462

La pente entraîne d’inévitables coulées de terre vers la forêt en contrebas.

 

S4610001

Les fortes pluies de ces derniers jours ont charrié une partie des boues vers la Combe Prielle. Celles-ci ont recouvert une bonne partie du chemin d’une couche d’environ 2 cm qui se décolle sous les roues des voitures et les pieds des promeneurs. Il est donc prudent de choisir les bonnes chaussures pour aller s’y promener.

LA VIGIE CITOYENNE.

 

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Un courrier sans réponse !!!

Jean RIS dit :

Cher Vincent
J’ai lu comme d’habitude avec attention le dernier compte rendu du conseil municipal. Un petit mot au sujet du prêt contracté auprès de la Caisse d’Épargne. Je trouve très osé d’essayer de nous faire croire que le responsable des investissements immobiliers des collectivités de cette banque par ailleurs adjoint aux finances n’est pour rien dans l’attribution de ce marché au motif qu’il n’a pas pris part au vote.
Je reconnais bien la ton aplomb légendaire mais je pense que tu as poussé le bouchon trop loin. C’est trop gros.
Où en es tu de la réponse à ma demande ? Je te rappelle que tu te vantais de répondre à tous les courriers sans préciser où ils devaient être adressés. Comme tu es un participant actif de La Vigie…..
Bien à toi et n’oublie pas de prendre tes gouttes.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Ah, j’ai vu, j’ai vu, compère qu’à tu vus !!!

s4600009.jpg

Un faisan obscur.

Le faisan obscur n’est pas une espèce spécifique mais une variété du faisan
de Colchide ayant subi une mutation mélanique. Cette mutation a été observée
en captivité au début du 20ème siècle et cette variété a ainsi été maintenue.
Le faisan obscur est relativement fréquent dans les élevages et évidemment
très rare dans la nature.
Tout comme le faisan de Colchide (sa forme sauvage) le faisan obscur est
opportuniste, avec une palette alimentaire très large. Il a un bec fort et des
pattes puissantes avec quatre doigts bien armés de griffes, adaptés aux
grattements nécessaires pour rechercher la nourriture dans le sol.
Le mâle peut avoir des ergots impressionnants, utilisés pour dominer
l’adversaire au cours des combats.  source : site ZOO.SERVION

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Divergence sur les choix stratégiques et sur les chiffres !!!

 

Lecteur assidu dit :

Monsieur Leprêtre,
Vous avez fait de la VIGIE votre support de communication N°1, eu égard à vos nombreuses interventions sous votre nom ou pseudos.
Dans votre réponse à Brutus, vous invoquez le manque de courage de ceux qui interviennent sous pseudos, or vous en faites partie ! Dans cette même intervention, vous écrivez : « on ne peut pas être bon tout le temps » Vous reconnaissez donc implicitement que dans la grande majorité des cas les écrits de la VIGIE sont justes !
A aucun moment dans cette réponse à Brutus, vous parlez des 6 démissions que vous avez enregistrées. Vous êtes détenteurs d’un bien triste record. Pas un mot sur ces personnes qui ont servi la commune et qui ont eu le courage de démissionner. Vous même, en désaccord avec la gouvernance de Jean-Pierre POTRON, vous aviez préféré rester pour mieux le trahir ensuite.
Autre exemple récent illustrant considération et gestion humaine qui sont les vôtres. Lors du dernier conseil, vous annoncez une promotion d’un échelon. Vous êtes challengé sur la procédure par une conseillère qui vous dit, par 2 fois, ce changement d’échelon se fait par concours et vous lui dites non en ajoutant « de toute façon, cela ne change rien à son niveau de salaire » ce qui a déclenché l’hilarité générale !
Revenons à ce qui vous passionne apparemment : la finance et l’économie. Science dans laquelle vous souhaitez être reconnu. Preuve en est les récents articles du Bien Public ! Rassurez vous les lecteurs de ce journal ne sont pas dupes et n’accorderont pas de crédit aux quelques chiffres que vous mettez en façades masquant une totale immaturité dans les choix stratégiques d’investissements pour la commune de Messigny-Vantoux .
Lors de la réunion du conseil du 7 octobre, votre conseiller à la finance, a présenté une modification à votre budget voté au printemps en vue de l’acquisition des terrains rue des lavières. Cette modification consiste à faire passer 170.000€ d’un chapitre à un autre. Ce qui démontre que la commune n’a pas le périmètre financier pour acquérir ces terrains. Ces 170.000€ avaient été votés et étaient prévus pour des travaux qui devaient se faire et qui, du coup, ne le seront pas ! ! On peut donc s’interroger sur l’utilité de ces travaux !
En grand économiste vous affirmez : « les finances communales sont excellentes et nous permettent de s’autofinancer contrairement à d’autres collectivités » C’est vous qui l’affirmez et cela n’a donc aucune valeur .Votre affirmation ne valide en rien que vous seul avez raison. Là vous n’êtes plus dans l’économie mais dans la politique qui se résume en : comment sauver ma place.
Salle des Fêtes : le prêt de 1 million d’Euros endette la commune pour 20 ans à raison de d’échéance annuelle de 53044 euros.Vous affirmez que c’est pratiquement sûr que les subventions seront à hauteur de 60%, Si c’est pratiquement sûr, c’est donc que ce n’est pas certain ? C’est paradoxal d’avoir un projet d’une telle dimension alors que le comité des fêtes est pour le moins en veilleuse et que vos administrés fréquentent de moins en moins les diverses manifestations. Je serais curieux de voir l’étude de marché et notamment l’étude des besoins.
Au total 2,8 millions d’euros plus les suppléments pour notre commune. A qui cela profite et au nom de quoi un tel projet est né ?
Grand animateur-leader, grand économiste, et maintenant grand stratège politique quand vous écrivez que le rattachement à la métropole dijonnaise sera au cœur du débat de la future campagne électorale. Au nom de quoi vous pouvez dicter quels seront les points à débattre a fortiori sur ce thème. Nous sommes bien d’accord à la différence que la(ou les) futures listes devront donner une image positive, réaliste de notre commune.
En synthèse, des compétences en totale inadéquation avec celles exigées pour la gestion d’une commune. Je vais vous faire un cadeau, aussi je reviendrai vers Vous sur le thème : Braderie Communale !
En 2014, les administrés vous connaissaient comme agriculteur et ne connaissaient pas votre manque de compétence pour le poste auquel ils vous ont élus.
Le 15 mars 2020 : ils sauront !

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Le pigeon voyageur a été le messager de l’homme …

s4590002.jpg

Les pigeons voyageurs
par Colibri

Je voudrais être un pigeon voyageur,
Pour voler près de toi,
quand le désir me prend…

« Ne te change pas en oiseau,
pour venir près de moi,
Il te suffit de rentrer
en ton intériorité,
Mets ton âme près de la mienne,
Ensemble nous converserons,
toi en moi
moi en toi.

Comme l’oiseau,
Nous irons dans les espaces
infinis.
Lorsque fatigués,
Nous reviendrons dans notre maison,
nos yeux émerveillés,
garderont le souvenir,
de coins sombres illuminés. »

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Une petite place pour Émile Montigny …

Suzon dit :

Et bien moi je vais voter ………. ÉMILE MONTIGNY .
D’ailleurs pas de commentaire de notre Maire à mon dernier article stipulant que cela n’engageait que peu de dépenses à honorer M ÉMILE MONTIGNY.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Quelles candidatures souhaitables !!!

Antoine dit :

Comme disait Pierre BELLEMARE « vous êtes formidables »…Joseph ! En effet si je lis bien à travers les lignes vous êtes ou aimeriez être candidat !!! Vous avez des idées sur des candidatures souhaitables, selon vous ? Alors n’hésitez pas faites en part ici !

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Bienvenue à l’infidèle Suzon …

s1970023

Les pluies de ces derniers jours permettent au Suzon de regagner son lit après plusieurs mois d’infidélité. Il devrait nous bercer de ses murmures jusqu’au printemps prochain avant de disparaître à nouveau sans bruit, discrètement sans nous prévenir.

s1970020

LA VIGIE CITOYENNE.

 

 

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Parole de coiffeur : il est interdit de descendre avant la raie !!! P.Desproges.

0006

– François DECAMP que l’on voit ici très appliqué, dans son salon, rue Maillot.

Coiffeur pour hommes…Coiffeuse pour dames… !

De retour « au pays »après avoir tenu un salon de coiffure à Pouilly en Auxois avec son frère Lucien, François DECAMP, suite au décès de Mathilde MICHEL, reprendra le café de la Place avec sa sœur Simone, en 1951. Dans l’une des salles de ce café, avec accès séparé, il ouvrira son salon de coiffure pour hommes, chaque samedi et dimanche matin. Les autres jours de la semaine, François DECAMP deviendra coiffeur itinérant. Et c’est ainsi que chaque après midi, il se rendra dans les villages voisins, au volant de sa 2 CV, pour s’installer dans un coin de «  bistrot ». Nous étions au temps où il fallait aller au-devant de la clientèle, n’ayant pas les moyens d’aujourd’hui pour se déplacer. Il y avait là un côté social en appui de la profession. On attendait François et il arrivait toujours ponctuel et jovial. C’était l’ami de tous !… C’était le temps où, autour du coiffeur, lui appliqué à son travail, se commentaient les « nouvelles » du village comme du monde en général. Quelles soient bonnes ou mauvaises, vraies ou fausses, elles étaient toutes passées, « à la moulinette populaire ». N’a-t-on pas coutume de dire « couper les cheveux en quatre » ! Alors chez le coiffeur ! Il suffisait d’aller se faire couper les cheveux pour connaître toutes les infos du lieu et des environs. Souvent, c’était aussi un récital des histoires drôles ou légères. Car pour peu qu’un client en raconte une, chacun se sentait dans l’obligation d’y aller de la sienne. Bref c’était un lieu de rencontre, voire de détente, adoré des uns et redouté des autres. Un lieu où certains, toujours les mêmes, se montraient pressés et le faisaient voir. En profitait alors le roué client, déjà entre les mains du coiffeur, pour prendre un malin plaisir à prolonger au maximum avec un p’tit shampoing par là puis une petite lotion, en tergiversant sur le choix du parfum. Rien de mieux pour énerver et faire « rager » un peu plus l’impatient.

En réalité, en ce temps là, rares étaient ceux qui étaient venus chez le coiffeur, on était chez « le merlan » ou chez le « coupe-tifs »car telles étaient alors les dénominations populaires. Ce n’était ni méprisant, ni méchant mais il y avait là, tout simplement, comme une sorte de connotation souhaitée avec le langage du « titi parisien ». On avait coutume de dire que les coiffeurs étaient bavards. Peut-être l’étaient-ils c’est vrai mais surtout poussés par une clientèle venue pour capter les « nouvelles ». A l’occasion le coiffeur était également le « barbier » !

Lorsque François DECAMP abandonna le Café de la Place, en Août 1957, pour venir résider 6 rue Maillot, il aménagea avec soin son salon dans un local annexe. Pendant longtemps encore il continua d’être le coiffeur itinérant. Cette particularité lui valu d’ailleurs, en début des années 1980, de devenir à sa façon une vedette de la télévision régionale. Un court métrage retraçant son activité itinérante. C’était très sympa…et de surcroit très bien fait !

Messigny et Vantoux avait, en ses murs, un autre coiffeur hommes : Marcel PEGUILLAT. Sauf que lui, hors de quelques extra à son domicile, exerçait à Dijon. Bizarrement lui aussi était « un vieux garçon ». Dans sa jeunesse Marcel avait été coiffeur dans les stations thermales. De retour à Dijon il s’était installé rue des Perrières avant de tenir salon rue Jeannin jusqu’à sa retraite. Jeune, Marcel PEGUILLAT avait une grosse moto « SAROLEA » imitant ses amis Albert GAUTHEY et Lucien BARON ayant chacun une 350 cm3 « TERROT ». Chaque dimanche après midi les 3 partaient en expédition dans les environs. Et nous, les gamins, nous les contemplions plein d’envie ! A l’époque 3 grosses motos sur le départ, c’était tout un spectacle ! On aurait dit des aventuriers, au guidon de leur grosse «  bécane » roulant à plus de 80 kms/heure, sur des routes qui n’étaient pas celles d’aujourd’hui ! Lucien BARON aura vu disparaître ces deux copains « mousquetaires de la moto ». Il adorait en parler et appréciait de vérifier à quel point ils avaient marqué les mémoires.

Exerçant le métier de coiffeuses pour dames nous avions, résidant à l’angle de la Grande Rue et de la rue St Antoine, la famille MULER qui exerçait à Dijon, rue des Godrans. Après disparition des parents les deux filles Malvina et Nicole reprendront ce salon de coiffure pendant quelque temps. Rue Royer nous avons eu madame ORIELA, laquelle d’ailleurs acceptait gentiment de se rendre au domicile des personnes ayant des difficultés de déplacements. C’était un plus social apprécié et non négligeable qui lui vaut encore aujourd’hui beaucoup de reconnaissance, même devenue habitante de Savigny le Sec depuis de nombreuses années.

Le bureau des P.T.T. ayant été transféré rue des Ecoles, le local vendu et restauré deviendra salon de coiffure le 5 Décembre 1978. Le jeune couple Maryline et Jean TISSIER s’en rendront acquéreurs. Maryline y exercera, aidée d’une ou deux apprenties. Idéalement bien situé, la clientèle de Messigny et Vantoux comme des environs, lui assurera un rapide succès. De nos jours, une coiffeuse doit faire preuve de beaucoup de savoir pour ne pas dire de prouesses lorsqu’il faut élaborer certaines coiffures souhaitées des clientes. Ce qui était hier relativement simple est devenu compliqué, avec cette recherche d’une certaine coquetterie dans la coiffure. Maryline a « passé la main » de ce salon, également pour hommes, lequel connaît toujours un franc et mérité succès.

Pour la petite histoire sachez également que MESSIGNY et VANTOUX a connu un coiffeur très original. La légende de sa photo vous dit tout !

0007

Je ne saurais vous priver de cette savoureuse photo, faite en 1960 rue Saint Antoine. André RENOT plâtrier peintre de son métier, devenu coiffeur occasionnel : coupant les cheveux de son oncle Honoré RAPHAT avec, tenez vous bien : ciseaux et brosse de tapissier ! Il fallait oser, il l’a fait !

                                                                                        G.BALLIOT
LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Des têtes nouvelles pour changer !!!

Joseph dit :

C’est bien beau tout ça mais pas de réponse de notre Maire sur les demandes d’Once Bouge sur le budget de la salle des fêtes. 2,8M€ + Mp conseil + l’architecte + les nombreux cabinets de conseil, ça va faire combien 3,2M€, 3,4M€….ou sûrement plus
Il a raison Once Bouge, le budget va exploser ! Et c’est pas le clan des Maserati avec les Potron, Lagneau, Desarbres ou Gay qui vont nous sortir de là…pitié une vraie liste avec des têtes nouvelles loin des intérêts particuliers pour tourner la page de tout ce désastre.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

 » La Martine  » conseillère municipale …

Martine dit :

Pas trop finaud Alain non plus ( je n’écris pas l’Alain c’est moche ) Vous ne savez pas trop lire je crois …Je ne juge personne , je constate c’est tout ….
Quant à la Martine au Conseil Municipal …peut être le titre du prochain livre
La Martine conseillère municipale et qui sait ????Vous seriez surpris L’Alain…😂😂😂😂

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Le Bien Public au secours de l’équipe municipale sortante !!!

Antoine dit :

Vous n’avez pas été sans observer que pendant des mois et des mois pour le journal régional Le Bien Public le village de Messigny et Vantoux n’existait plus ! Et puis subitement depuis deux semaines, comme par hasard, chaque jour nous avons droit à un pavé avec photo du sujet traité. Telle est l’info que l’on veut bien aujourd’hui nous livrer. Sauf que vous l’avez noté à chaque article le commentaire se termine sur un véritable coup de clairon : en tout et partout les élus nous annoncent des économies. Il a même été chiffré les économies d’électricité pendant les travaux à la salle des fêtes (5100€). Un article pour çà !!! Heureusement que le ridicule n’est pas mortel. En résumé plus dureront les travaux plus les économies seront importantes. Pourquoi ne pas l’avoir ajouté ? Quelle chance pour les habitants !!!

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Attention aux accidents avec un animal sauvage…

s4580001.jpg

Heurté par un véhicule, un sanglier d’une quarantaine de kilos est allé finir sa courte vie dans l’allée du château de Vantoux.

COLLISION AVEC LE GIBIER OU TOUT ANIMAL, COMMENT ÇA MARCHE L’ASSURANCE ?
Vendredi, 16 Février, 2018
Les collisions avec le gibier comme avec tout animal, ça peut faire de sacrés dégâts et ce n’est pas simple question assurance comme vous allez le lire.
Premières démarches suite à une collision avec un sanglier ou tout gibier ayant entraîné des dommages matériels voire corporels (quelle que soit la route ou l’autoroute) :
– alerter la gendarmerie ou la police
– avertir son assureur qui vous expliquera la marche à suivre et si votre contrat d’assurance le permet prendra en charge le dépannage.

source l’Humanité sur internet.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Perspicace cet Alain qui avance masqué !!!

Alain dit :

Pas finaude la Martine avec ses insinuations déplacées et ses jugements à l’emporte pièce sur la vie privée des conseillères municipales. Ce qui est sûr c’est que cette Martine n’a pas sa place dans un conseil municipal!!!

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Arlette pourrait peut être aussi se poser la question de savoir pourquoi effectivement pendant 5 ans et demi, Messigny et Vantoux ne faisait l’objet d’aucun article ou si peu dans le Bien Public. Il y a peut être un lien à faire avec la disponibilité des correspondants locaux désignés à l’époque…

LA VIGIE CITOYENNE.

 

 

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Des « dames » à la mairie !!!

Martine dit :

Pourquoi ?????Mr Vincent n’aurait il plus assez de « dames »proches de lui et tjrs à ses pieds (si j’ose dire) pour constituer sa liste ????????
Mais elle en sait des choses Martine…… Remarquez que certaines d’entre elles feraient mieux de s’occuper correctement de leurs enfants plutôt que d’être à la mairie…!!!!!Nous n’avons pas fini de rire…C’était Martine mauvaise langue!!!!😫😫😫😫😫

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Faire des ronds de jambe ; « se montrer très attentif et obséquieux, voire servile ».

Arlette dit :

C’est commencé déjà dans les rues, courbettes, rond de jambe, sourires à se casser la mâchoire et puis dans le journal rien du tout ou presque pendant 5 années et demi et depuis un mois nos zozos communiquent avec des morceaux de la dernière réunion de leur conseil. Ils nous prennent pour des gogols. On va pas oublier en mars prochain.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire