L’eau descend, l’atrazine remonterait !!!

JEAN RIS dit :

Salut Vincent
Tu me fais toujours autant rire, surtout quand tu parles de toi à la troisième personne.
Pour le reste ton message relève une fois de plus de l’enfumage. Tu dis une chose mais fait tout son contraire. Et surtout, tu ne répond jamais aux questions qui t’embarrassent.
Pour ce qui est des cours de physique, je trouve cocasse que tu te poses en donneur de leçon quand on connaît ton parcours scolaire.
Cela étant, tu as raison sur un point : l’eau descend et ne monte pas. On appelle ça la gravité. De fait il y a de très grande chance qu’elle viennent de chez toi vue la position De ton exploitation sur le plateau. Au surplus, tu n’as toujours pas expliqué comment un produit interdit utilisé par des céréaliers aurait pu être employé par un maraîcher et à quelle fin.
Au plaisir de te lire.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Atrazine ; le pollueur serait parmi les pollués selon Leo !!!

Leo dit :

Comme d’habitude que ce soit Messivan ou Jean Ris, tous les deux mettent autant d’empressement à incriminer à la fois l’agriculteur qui cultive les parcelles sur le plateau de Grand Champ ainsi que le maire qui cautionne ces façons culturales, avec des thèses qui ne tiennent pas debout .
En effet qu’ils nous expliquent comment une conduite d’eau sous pression peut elle être polluée par une eau qui ruisselle en surface. Ce type de raisonnement démontre d’une manière flagrante une méconnaissance la plus totale du plus élémentaire principe physique.
Dans quel but assènent ils ces contres vérités si ce n’est pour masquer peut être une autre réalité à savoir celle qui consisterait à envoyer dans le réseau d’eau public avec une pression supérieure une eau d’une autre provenance? Pour prouver cette hypothèse une seule solution s’impose et elle a été suggérée par le maire lors d’une réunion du conseil municipal c’est de procéder à un contrôle drastique et indépendant de toutes les installations le long de cette conduite.Demande que le maire aurait renouvelé auprès de l’ARS en vain semble t’il.
Pour le reste cette relance d’une polémique n’a à mes yeux qu’un seul but: essayer pour tous les moyens de discréditer le maire en vue des prochaines élections.
C’est de bonne guerre …., les électeurs se détermineront le moment venu.

L.V.C : Leo devrait rendre publique la liste de toute les installations le long de la conduite  alimentant les habitations du plateau de Grandchamp susceptibles d’envoyer de l’eau dans le réseau public.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | 1 commentaire

Débaptiser Messigny et Vantoux !!!

Jean Ris dit :

Sauf si la personne chargée de la défense de l’intérêt général est partie prenante dans la pollution. Ceci explique l’attitude du pretenom qui a depuis le début fait diversion en accusant sans l’ombre d’une preuve les exploitants de la ferme des Marcs d’Or.
Pour mémoire il leur est en partie redevable de son élection, Madame a même été son adjointe jusqu’à sa démission.
Cette affaire ne pourra être résolue tant que lepretenom sera en place. J’ajoute que l’ensemble du conseil est complice de par son inaction sur ce sujet comme pour le reste.
La présence du produit étant stable et continue, je propose de changer le nom du village pour Attrazine et Vantoux.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Atrazine : les habitants ne sont pas des gobe-mouches ni des niais …

L’utilisation totale de l’atrazine est interdite depuis juin 2003. Aucun utilisateur habituel de cet herbicide ( les agriculteurs ) n’était donc sensé en acheter, en détenir, en utiliser depuis cette date . Comment alors expliquer la présence de traces de ce pesticide dans l’eau potable d’un secteur de Messigny 15 ans après son interdiction ? Quelles explications plausibles donner aux habitants concernés. Les jardiniers du dimanche n’utilisent pas ce produit . Restent les agriculteurs qui travaillent la terre sur le territoire du plateau de Grandschamps. Ils ne sont pas nombreux. Et l’erreur de manipulation , à un réservoir d’eau potable, au moment du remplissage d’un tonne contenant de l’atrazine, à mélanger avec de l’eau, serait la seule explication crédible avancée par des exploitants agricoles . Les investigations sur un territoire aussi restreint avec si peu d’exploitants potentiellement concernés ne semble pas si compliquées . Et, il serait étonnant que le ou les responsables ne soient pas identifiés !!!

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | 2 commentaires

Brève ; salle des fêtes et inondations de 1955 et 1965 …

SUZON et Avril 2014 018

La Mairie aurait, par mesure de précaution, décidé d’équiper la salle des fêtes et les extensions envisagées d’un parquet flottant !!!

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Européennes ; la campagne démarre !!!

S4340001

Plus que 10 jours avant le vote pour les élections européennes le dimanche 26 mai . C’est parti pour la campagne, déjà une affiche sur le panneau 20 … Une mobilisation sans précédent !!!

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | 1 commentaire

Crues du Suzon : 1955, 1965…

S4330003

Le pont , la gare étaient sous 1 mètre d’eau. Certains persistent à croire que cela ne peut plus se reproduire !!!

S4330004

SCAN0001

LA VIGIE CITOYENNE.

 

 

 

 

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Elections européennes ; une campagne qui ne passionne pas!!!

s4320004.jpg

Les élections européennes se dérouleront le dimanche 26 mai . Nombreux politiques critiquent les électeurs qui selon les sondages ne se mobilisent pas pour cette élection. A regarder les panneaux désespérément  vides, ils ne sont pas les seuls. Espérons que les élus seront plus motivés, plus enthousiastes, pour assister aux séances.

s4320005.jpg

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

La zone 30 a franchi le pont !!!

s4330001.jpg

La zone 30 a franchi le Suzon pour s’étendre à la rue du stade . Faut-il y voir un lien avec les problèmes d’insécurité prévisibles, inhérents à l’extension de la salle des fêtes, relevés par de nombreux lecteurs de la Vigie ?

s4330002.jpg

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Sécurité : 30km/h + dos d’ânes +chicane ou écluse et …

 

Les ralentisseurs, d’après la norme, ne doivent pas dépasser 10 centimètres de hauteur!!!

s4320001.jpg

....en cas de dommage sur un véhicule avec une bosse qui ne respecte pas la réglementation, il est conseillé de « porter plainte contre le maire, qui est responsable de la voirie de sa commune ».

Le maire d’une  commune du Var a été condamné à 2000 € d’amende pour non respect de la hauteur légale de 10 cm et au remboursement des frais engagés par l’automobiliste.

Les autorités de tutelle se sont-elles penchées sur le respect des normes de sécurité qui s’imposent avec le projet d’agrandissement de la salle des fêtes et par conséquent un accroissement de la circulation des véhicules et des personnes . Sa localisation au fond d’une impasse impliquant une circulation sur un seul axe avec un étranglement et des dos d’ânes devrait retenir leur attention. La responsabilité de la commune se trouvera engagée en cas de problème nécessitant l’intervention des secours empêchés d’arriver à temps pour prendre en charge un blessé, une victime d’un incident cardiaque etc…

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Rouletabille et l’alambic …

Rouletabille dit :

Alambic du Syndicat de Messigny – cet alambic a été acheté en 1909 et il a servi dès novembre-décembre de la même année. Vu son imposante structure, il fallait le loger ce qui donna lieu a de mémorables différends consignés dans un registre. En 1910-1911 il est accueilli par Julien Midant pour être ensuite transféré dans la cuverie de Mme Carteret. S’ensuivit une série de quiproquos entre plusieurs personnes sur le transfert de cet alambic qui ne pouvait s’effectuer sans un acquit de transport délivré par la Régie! Finalement une convention fut signée entre le Syndicat et la Veuve Bultey, née Eugénie Paillet, à Messigny qui s’engage à loger l’alambic dans sa grange fermée du 1° juillet 1911 au 23 avril 1912 moyennant un loyer de 8 fr 50 par an.Location reconduite chaque année. La grange est située au N° 6 de la rue de la Corvée du Pont. Il existe un pamphlet manuscrit de 61 strophes intitulé « Histoire d’un alambic perfectionné », stigmatisant l’utilisation de cette mécanique. Nombre d’habitants du village en prennent pour leur grade! Le document est anonyme!

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

L’faisou d’goutte !!!

G.Balliot.

0581

– Le moment crucial : l’eau de vie commence à couler, il faut alors veiller à ce que ce ne soit pas trop rapide, qualité et quantité en dépendent.

Un bien étrange métier ! Exigeant beaucoup de savoir faire, une grande connaissance de son alambic et surtout une appréciation très pointue de ce qu’il va devoir distiller. Tout un chacun peut faire de la « goutte », de l’eau de vie pour parler correctement. Encore que l’appellation « eau de vie » n’est sans doute pas, sans qu’il soit besoin de l’avis du corps médical, la mieux adaptée. Quoiqu’il en soit, avec le produit une fois passé par l’alambic, il y aura « eau de vie » et « eau de vie ! Elle sera excellente, parfumée ou exécrable ! Il suffit d’un petit rien et tout peut basculer du bon au mauvais. C’est là où intervient la maitrise du « faisou de goutte ». En plus du savoir, il lui faut un grand doigté qui entre en jeu tout au long de la distillation. S’y ajoute l’art « du bouilleur de cru ». Pour chaque « chauffe » en fonction du fruit à traiter, de sa présentation et de la quantité il doit définir ce qu’il faut faire et surtout éviter. De lui dépendra pour beaucoup la qualité de l’eau de vie !

C’est un métier ou il faut savoir être patient. Un peu de précipitation et la «  chauffe » risque de brûler quelque peu, voire de coller, ce qui donnerait un très mauvais résultat. Il lui faut également éviter une accélération au moment où l’eau de vie commence à couler. Il lui faut refroidir le serpentin avec délicatesse, sinon… ! Attention à « la goutte » arrivant trop vite, elle serait trop rapidement stoppée. Il faut savoir entretenir le feu d’une façon constante pour éviter les à coups de chauffage dans la cuve. Bref il faut savoir veiller à tout et tout le temps. Il faut surtout « avoir la main » ! Oui, « la main » car c’est elle qui tâte la tuyauterie et doit être à même de déceler rapidement le refroidissement ou la surchauffe. C’est cette « main » qui reste le meilleur avertisseur du « faisou d’goutte ». C’est cette main qui le renseignera le plus efficacement sur la conduite à tenir.

A Messigny et Vantoux, dans les années 1930, sauf cas de force majeur, c’est Armand LELONG, par ailleurs garde champêtre, qui sera le « bouilleur de crus » du village et des alentours. La réputation « de sa main » était grande, sa serviabilité et son honnêteté aussi. Chaque année, vers Novembre, l’alambic était installé à côté du lavoir, devant le grand abreuvoir. C’était à chaque fois un événement. Jusqu’en 1953, chacun pouvait distiller sans aucun inconvénient, ce qui n’est plus le cas. Désormais il est obligatoire d’être propriétaire des fruits pour bénéficier d’un tarif préférentiel sur les taxes imposées, et dans une certaine limite d’alcool. Pour le surplus et les autres postulants à la distillation, les taxes deviennent très élevées afin d’ être dissuasives.

Malgré la proximité du lavoir, il y avait alors beaucoup de monde en permanence autour de l’alambic. Il n’était pas le seul à distiller…quantité de foies s’y exerçaient, non sans mal pour certains. Quelques femmes également, ne rechignaient pas sur un p’tit verre de gnôle ! Sous couvert de « déguster » la « goutte » de Pierre, Paul ou Jacques certains arrivaient à faire plusieurs visites dans la journée. Autant dire que pour eux, le soir venu, la remontée de la rue n’était pas toujours chose facile. Surtout que tout en haut, il fallait passer entre deux bistrots !…Et là, la tentation était grande…quand ce n’était pas un copain, bien intentionné, qui invitait à y faire une pause. Je ne sais si vous avez déjà remarqué, mais c’est fou comme on se plait à offrir à boire à ceux qui n’ont plus soif …et que ça s’voit !

L’alambic restait installé pendant plusieurs mois. Il s’y distillait des dizaines et des dizaines de litres de « gnôle » chaque année. Que ce soit de la prune, du kirsch, du marc, que ce soit des fruits forestiers : alises ou sorbes. Il est vrai qu’au village et ceux alentours il y avait alors beaucoup d’arbres fruitiers et à Messigny beaucoup de vignes. Il faut dire qu’en ce temps là il se buvait aussi beaucoup d’eau de vie en de nombreux ménages. Parfois même dès le matin après le petit déjeuner, mais presque régulièrement, chaque dimanche, au terme du repas. C’était devenu une tradition. Personne n’y voyait grand mal. On citait même couramment l’exemple de personnes très âgées qui s’étaient « bien conservées » grâce à la « gnôle » ! A entendre certains c’était un véritable élixir de vie. !

Pendant des décennies monsieur Armand LELONG a fait « la goutte ». L’âge venu il s’est entouré d’un aide, M. ROUSSEL, pouvant le remplacer le moment venu. La succession s’est faite fin des années 70. Puis l’alambic changera de lieu pour s’installer rue de la Corvée du Pont, face à la rue du Stade, avant de revenir rue du Moulin, près le l’atelier communal A son tour M. ROUSSEL passera le relais. C’est ainsi que chaque automne l’alambic était installé dans le village. 2018 n’a pas connu cet événement, serait-ce la fin d’une tradition jusqu’alors bien locale ?

Messigny et Vantoux doit son alambic au Syndicat viticole et horticole qui s’était constitué, il y a de cela des décennies, pour permettre aux nombreux récoltants d’écouler régulièrement leurs produits dans les meilleures conditions. Chaque année, aux diverses récoltes de fruits, les propriétaires récoltants livraient deux fois par semaines, au lieu indiqué dans le village. Voyez comme nous sommes loin aujourd’hui de cette époque qui subsistait encore dans les années 1960. Se livraient alors au Syndicat : fraises, framboises, groseilles, cassis, cerises, prunes, pommes, poires, sans oublier le raisin. Ces cultures sont aujourd’hui quasiment disparues du territoire communal, du moins pour satisfaire une vente régulière. Il faut dire aussi que bien souvent elles étaient propriétés entretenues avec soins, par des ménages modestes pour permettre d’améliorer les revenus du ménage. Au retour d’une dure journée de travail, au bois, à la carrière, en agriculture ou en usine la soirée s’achevait à l’entretien, dans son petit lopin de terre, de toutes ces « richesses » délicates et parfumées. Pour entretenir ces moyens de subsistances il fallait hélas commencer par accepter de supporter les courbatures. Mais il fallait voir leur fierté devant la qualité de leurs récoltes. N’est-ce pas Alice…Auguste et tant d’autres ? Comme vous aviez raison et bien au-delà de ce que vous pouviez en juger à l’époque..

0034

Nous sommes en 1958, Armand LELONG l’alcoomètre à la main s’apprête à « peser » l’eau de vie et à la « régler » avec la « petite eau ». Avant de sortir la « chauffe qui s’achève Georges PERNOT, son aide, savoure sa cigarette.Entrer une légende

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | 2 commentaires

L’atrazine , le retour !!!

Joseph dit :

En parlant d’informations nous devrions bientôt apprendre que de nouvelles traces d’atrazine auraient été découvertes dans les dernières analyses à Grandchamps…à moins que l’information ait du mal à circuler! Il serait intéressant d’enfin savoir d’où viennent toutes ces pollutions ?

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Une pétition générale !!! pourquoi pas …

Once Bouge dit :

En accord total avec Monsieur Balliot, c’est une pétition générale qui doit être organisée afin de faire prendre conscience de l’ineptie de ce projet, tant du point de vue de la mise en cause de la sécurité, des nuisances occasionnées que de l’ampleur démesurée de son coût financier. Dans le même temps, par le biais de la Vigie, les opposants à ce projet pourraient se concerter en vue d’examiner l’opportunité de déposer un recours administratif avant qu’il ne soit trop tard.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

L’insécurité du  » Cul de sac … »

G.Balliot dit :

Je vous en prie arrêtez de vous « défausser » sur les riverains du plateau festif et sportif de la rue en « cul de sac » du Stade. En cas d’un drame possible hélas, mettant en cause l’encombrement de cette rue, en quoi les riverains seraient-ils plus responsables que les habitants du reste du village. Nous avons une municipalité qui s’entête à entreprendre des travaux en un lieu avant même de lui avoir donné une accessibilité parfaite. C’est une faute, mais les autorités départementales ne sont-elles pas là pour y remédier, que ce soit au niveau des pompiers, du service hospitalier d’urgence ou de la Police ? Si localement une démarche doit être entreprise, c’est par une pétition générale pour enfin faire prendre conscience des dangers encourus. Que l’on soit habitant du bas ou du haut du village un drame qui aurait pu être évité, dans nos murs, doit nous toucher tous de la même façon, sinon je ne comprendrais plus dans quel pays j’habite !

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | 1 commentaire

On peut braver l’interdit avec un peu d’honneur et de courage …

Rouletabille dit :

Joséphin on ne vous a pas vus souvent parmi les spectateurs des séances publiques car si cela avait été le cas il y a des phrases que vous n’auriez pas écrites. Notez, si vous le voulez bien pour votre gouverne: que dès le début du mandat le maire a interdit formellement toute diffusion d’informations à destinations des électeurs (trices), tout comme a été interdit toute intervention publique au cours des séances bien préparées à l’avance! Il y eut même une soirée mémorable à ce sujet. La liste majoritaire a pris fait et cause pour cette décision ce qui signifie que ces élus ne savent pas ce qu’ils représentent et encore moins à quoi ils servent. Pour ce qui est des « démissionnaires » interrogez-les et vous obtiendrez des réponses. Le maire a toujours « refusé » de lire en public une lettre de démission dite ‘ouverte’ ou de la publier sur le site privé de la commune. Ce qui se comprend lorsque l’on connaît le contenu de l’un ou l’autre de ces envois. La Tetubo est une affection chronique inguérissable qui fait des ravages. Si F.G est partie c’est peut-être aussi pour des raisons très personnelle, donc inutile de lui jeter des cailloux même sous forme de gravillons. A préciser que cette personne pensait sans doute, être suivie par d’autres élus. Hélas, le courage n’est pas dans les rangs des pleurnicheurs. Rouletabille engage le pari que si une liste concurrente, intelligente et ouverte se crée d’ici mars 2020 des élus actuels ‘sortants’, nous disons bien ‘sortants’ quitteront le navire en naufrage pour tenter de rallier cette nouvelle liste. Il sera intéressant de connaître leurs motivations qui ne manqueront pas de souffle ou de culot (au choix).

 

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | 1 commentaire

Abonnez-vous au journal local pour être informés !!!

Jean Ris dit :

Les deux premiers démissionnaires ont fait l’objet d’un article dans Le Bien Public. Les raisons de leurs démissions y figurent. De mémoire, ils étaient en désaccord avec lepretenom et ont préféré partir en voyant comment aller se dérouler le mandat. Visiblement ils n’ont pas eu tort.
Tels sont les éléments connus. Tout le reste n’est que supposition. Maintenant il est toujours possible d’aller directement leur demander leur version de l’histoire puis de la confronter à celle du pretenom.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | 1 commentaire

Prenez rendez-vous…

Joseph Joséphin dit :

Messieurs Kayser et Jean Ris, vous suggérez donc aux électeurs des démissionnaires de prendre rendez-vous individuellement avec eux si ils veulent avoir des informations sur les raisons de leur démission . Toujours très critiques sur l’absence de communication du maire, vous semblez pourtant, selon votre logique,  vouloir lui donner raison en invitant les habitants à le rencontrer individuellement pour obtenir des informations sur les actions de l’équipe municipale !!!

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Absence de mobilisation des riverains et des autres …

C.Kayser dit :

Monsieur Le Gros, en toute sympathie, ‘kayzer’ s’écrit ‘kayser’ depuis 1870-71 (document à l’appui). Ceci étant précisé avec un sourire taquin qui agace les ‘copains’!!! Ce complexe se fera, un point c’est tout . Ceux auxquels il a été imposé par le ‘chef’ et peut-être le ‘sous-chef’ ne sont pas domiciliés dans ce quartier donc pas de nuisances. Il est simplement étonnant comme le soulignait indélicatement une correspondante de la Vigie qu’aucun riverain ne se mobilise contre ce projet qui peut encore être bloqué. Pourtant nous avons entendu geindre presque aux larmes quelques habitants de ce quartier ! Il est certain que leur propriété va perdre de la valeur dans une proportion non négligeable. Au fait monsieur le maire n’habite plus le village il cherche vainement un logement sur place…si vous avez une adresse…merci pour lui!

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Le secret des démissions !!!

Joseph Joséphin dit :

Les candidats à une élection demandent aux électeurs de leur faire confiance. Mais une fois élus, ils exercent secrètement  leur mandat en oubliant rapidement de rendre des comptes sur leurs actions à leurs électeurs. Pas la peine de chercher dans les comptes rendus du conseil municipal ou d’assister aux réunions pour avoir des informations. Il faut chercher ailleurs, écouter les rumeurs ou lire la vigie pour recueillir des bribes d’informations. Plusieurs conseillers ont démissionné. Les habitants l’apprennent encore par la rumeur ou le site » au fil du Suzon « . Aucun d’entre eux n’a apparemment cherché à informer les habitants qui les ont élu sur les raisons pour lesquelles ils ont été conduit à démissionner. Ils auraient pu, par respect pour leurs électeurs, attendre le prochain conseil pour lire leur lettre de démission ou demander une lecture par le maire ou un conseiller en séance publique. Hélas, ils ont choisi de se taire, de continuer à entretenir le secret de l’action ou l’inaction de l’équipe municipale qu’ils ont observées pendant la durée de leur mandat jusqu’à leur démission. Comme si ils voulaient continuer à protéger le maire qui les a pousser à la démission.

LA VIGIE CITOYENNE.

 

Publié dans Messigny et Vantoux | 2 commentaires

Concentrer les activités au bout d’une impasse !!!

Le Gros dit :

C’est un beau chantier dans cette rue, dés qu’il y a du monde c’est fini,ça bloque.
Un jour il a fallu pousser une voiture garée trop près du champ en face la salle car elle était tombée dans l’ornière anti gens du voyage « du maire « !!! quelle misère cette circulation dans les rues de messigny.

Enfin , comme le dit mr kayzer, nous n’avons qu’a subir les choix de cette splendide équipe municipale où personne ne s’accorde !!

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | 1 commentaire

Aménagements festifs et sportifs rue du Stade …

G. Balliot dit :

Dans un document paru « Au fil du Suzon » en date du 20 Avril 2019 « Arlette » dit, en particulier à propos de la salle des fêtes… « Au fait on n’entend plus les riverains râleurs contre cette salle. Grandes g…et rien dedans ».

Arlette a le droit de dire ce qu’elle pense mais je lui ferai observer qu’il n’y a pas que les riverains qui sont concernés par les aménagements festifs et sportifs de la rue du Stade, tous les citoyens du village le sont et à plus d’un titre.

Habitant rue du Stade, pour avoir fait le constat à diverses reprises des difficultés de circulation que pose cette rue  « en cul de sac » lors des manifestations importantes, je me dois de faire une sérieuse mise en garde.

A diverses reprises, tous les véhicules étant totalement à l’arrêt, j’ai dû faire stationner des visiteurs autour de ma résidence pour débloquer momentanément et partiellement la circulation. Le rétrécissement en S, et alternatif, à hauteur du n° 8 de la rue étant le générateur de cette situation avec le manque de places de stationnements. Les automobilistes qui quittent les lieux ne peuvent le faire dès lors que ceux qui arrivent ont la priorité de passage interdisant ainsi les départs qui libèreraient de la place.

J’ai expliqué de vive voix cette situation, mais les autorités locales ne veulent l’entendre. Avec les nouveaux aménagements il n’y a plus aujourd’hui de voies de dégagement. La situation ne pourra donc que s’aggraver. Elle va devenir non seulement sérieuse mais dangereuse, dans le cas d’un appel de secours en urgence, aggravé du risque de ne pouvoir accéder rapidement sur place. Faudra-t-il attendre que cette situation soit douloureusement vécue pour en faire le constat pénible, alors qu’elle devrait raisonnablement être réglée en préalable à tous les aménagements festifs et sportifs du lieu ?

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | 1 commentaire

La lettre de démission !!!

C.Kayser dit :

Lorsqu’on lit les sept premières lignes de cette lettre de démission, que l’on se rappelle le contenu de celle de Delphine Marande, adjointe, que l’on se réfère aux motifs des démissions de début de mandat, la question est posée: un maire digne de cette fonction aurait démissionné, un conseil municipal aux ordres aurait fait de même. Seulement voilà, ‘ils’ boiront la coupe jusqu’à la lie car pour certains l’attrait financier de la fonction est un point sensible alors que pour d’autres le nombril qui brille est une référence sur la carte de visite. Messigny et Vantoux méritait mieux, beaucoup mieux.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

A propos d’exposition…

C.Kayser dit :

Bonsoir Monsieur Le Gros, l’idée de cette exposition était en ligne au début du mandat et puis les maires et (peut-être?) leurs acolytes ont oublié l’idée, elle n’émanait pas de l’effervescence de leur matière grise! Vous avez pu noter que l’exposition du centenaire de 1914-1918 a été refusée dans notre village, les maires étaient ‘contre’. Elle eut lieu à Ahuy dans un bel esprit d’ouverture d’esprit et de tolérance. Vous noterez encore que le ‘Poilu’ oublié, le sergent Chapuis aux remarquables état de services reste « volontairement » oublié. Ainsi, Messigny et Vantoux s’honore de la seule tombe d’un Poilu héroïque (preuves à l’appui) qui n’est pas honoré dans notre France. Là encore les deux maires sont ‘contre’, vu leurs états de service cette attitude est tout à fait normale. Rassurez-vous l’affaire n’est pas terminée…Vous vous rappelez sans doute de ce Marché de Noël de pure tradition alsacienne qui avait accueilli entre 4500 et 5000 personnes, du jamais vu de mémoire de très anciens de notre village. Cette animation fut transmise à un comité local , on connaît la suite. Monsieur Le Gros il faut que vous soyez convaincu que le citoyen local n’est rien, « Ils » ont été élus sur un programme, « Ils » appliquent leur programme envers et contre tout malgré les évolutions qui nous entourent. Donc pas besoin de vos ou de nos initiatives, par contre gare à la note finale, nous parlons là de…finances.

§§§

L.V.C : … en oubliant certaines de leurs promesses …

LA VIGIE  CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

A la recherche d’une virginité politique !!!

Joseph dit :

Excellente idée, cette expo permettrait aux plus jeunes de découvrir l’histoire de leur village et pourquoi pas aux écoles d’avoir une visite guidée par M.Balliot.
Pour la démission de la conseillère rester tout le mandat, voter presque toutes les délibérations et démissionner juste avant les élections pour ne pas assumer ses actes c’est pas forcément une preuve de courage et d’honnêteté à mon sens c’est plutôt l’inverse à moins que ça ne soit pour une raison personnelle.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | 3 commentaires

Réaction à la démission d’une Conseillère …

G.Balliot :

J’apporte mon soutien le plus total aux propos de Claude KAYSER. Je félicite madame GAY pour son courage, avec l’espoir qu’elle pourra prochainement s’affirmer pleinement, dans une autre équipe communale au service de notre village qui en a tant besoin.
J’en profite pour souligner un signe humain et solidaire qui ne trompe pas. A l’issue d’une cérémonie aux monuments aux morts, me rappelant trop de souvenirs d’amis Résistants disparus, fatigué et ébranlé et l’ayant observé, Mme GAY a tenu à me reconduire en auto à la maison alors que je ne la connaissais pas.C’était il y a plusieurs années, je l’en remercie à nouveau.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | 1 commentaire

Démissions au Conseil Municipal ; une de plus …

C. KAYSER dit :

Françoise Gay a démissionné du conseil municipal le jeudi 25 avril 2019.Au nom d’une partie des habitants nous souhaitons préciser ce qui suit: Nous saluons le courage d’un choix dont d’autres élus devraient s’inspirer au lieu de pleurnicher dans les rues du village et de rester collés à leur siège dans l’attente de jours meilleurs. Nous saluons le respect affiché par Françoise Gay pour ses électeurs et la constance avec laquelle elle a défendu envers et contre tous les seuls intérêts de la population. Nous saluons le courage et la ténacité de cette élue face aux moqueries en public de certains de ses collègues et face aux agressions verbales de personnes qui « prêchent » l’amour de leur prochain et la tolérance. Saluons enfin la compétence municipale de Françoise Gay, compétence au sujet de laquelle certains élus se cherchent encore! Saluons une Grande Dame de Messigny et Vantoux.

§§§§§

La Vigie se permet de proposer à Mme GAY de publier son courrier, en totalité ou partie, si elle le souhaite. Les habitants seraient sans aucun doute intéressés de découvrir les raisons pour lesquelles elle a pris la décision de démissionner.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | 2 commentaires

L’histoire du village passionne toujours …

Le Gros dit :

Bravo, encore une jolie histoire bien racontée, et que dire des photos?..un régal.
Pourquoi ne pas faire une expo avec ces magnifiques clichés?
Bravo Mr Balliot

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | 2 commentaires

Encore un mauvais coup de l’informatique !!!

Anonyme dit /

En lisant le flyer déposé hier dans ma boite aux lettres, j’ai été très heureux d’apprendre que le 13 avril il y avait une manifestation à Messigny et Vantoux.
No comment…..

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | 1 commentaire

Dernière minute …

Une Conseillère, Madame GAY, aurait envoyé sa lettre de démission au Maire !!!

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | 2 commentaires

A la recherche d’une seconde fleur !!!

C.Kayser dit :

Très grand MERCI à Yvon de prendre l’initiative de procéder au nettoyage (impeccable) du ‘pentu de la route de Saussy (rue Maillot). Il est regrettable que la municipalité refuse de manière caractérielle l’aménagement ‘gratuit’ proposé pour cette pente. Nous constatons que les trois élues municipales de la rue Maillot (une richesse pour le quartier!) sont impuissantes à soutenir ce projet face aux qualités premières de la municipalité. Cette dernière cherche une seconde ‘fleur’??? Le jury ne sera pas dupe tant est triste le reste du fleurissement du village!

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Les carriers-Paul et Rita LAZARONI- André et Marcel…

1559

A proximité de la route de Val-Suzon, peu après la sortie de Messigny et Vantoux ont été exploitées deux carrières. La première dite des « Archignoles », la seconde 200 mètres plus loin à l’entrée de la combe d’Arvault. La carrière des « Archignoles », la plus proche du village, aura été exploitée de 1920 à 1926 desservie notamment par un embranchement ferré permettant aux wagons d’accéder sous un portique où arrivaient les wagonnets de pierres. S’extrayait, dans ces carrières, de la pierre pour construction ou réfection des routes de la région. Avec l’arrivée massive de l’automobile on sortait des chemins terreux et caillouteux pour entrer dans les routes que nous connaissons actuellement une fois goudronnées. Pendant une bonne cinquantaine d’années Messigny et Vantoux aura bénéficié, de cette importante activité, en contrat avec les entreprises spécialisées.

Un peu plus éloignée du village, la carrière située à l’entrée de la combe d’Arvault, s’ouvrira vers 1934, puis avec de plus grosses entreprises vers 1938 dès lors qu’elle sera à son tour desservie par un embranchement ferré relié à la voie Dijon-Aignay le Duc. Cette carrière recevra d’autre part une ligne électrique avec transformateur puis concasseur, le tout lui permettant une grande activité. A partir de son ouverture, des familles de Messigny y trouveront un emploi, surtout l’été. Ce fut le cas des familles PARRIOT et BARON. Deux enfants de mon âge André BARON et Marcel PARRIOT y venaient ainsi chaque soir, dès sortie de l’école, y casser des cailloux, à genoux sur un sac, juchés sur le tas de pierres, la « massette » à la main pour aider leurs parents. On perçoit aisément combien fut pénible pour eux la vie couplée d’écolier et carrier. Oui, tous les soirs à genoux sur un tas de cailloux, avec lunettes de protection, pour faire de «  la pierre à 8 ». Aujourd’hui, on imagine mal une telle vie d’écolier et pourtant c’était hier !

C’est à proximité de cette carrière qu’était installée la Société de Tir de Messigny « Les Francs Tireurs de Jouvence » avec un stand de tir pour des cibles à 10, 20 et 100 mètres. Cette société cessera tout naturellement en 1940, avec l’occupation, alors que M. Henri CARTERET, patron des Laboratoires PALC rue du Moulin, en était le grand mécène.. A la Libération, collaborateur reconnu, M. Henri CARTERET sera destitué comme conseiller municipal et privé de ses droits civiques.

C’est vers 1945, venant de COURTIVRON, que sont arrivés Paul et Rita LAZARONI pour travailler à la carrière. Ils s’installeront dans le stand de tir, après quelques aménagements, avant de l’améliorer au mieux petit à petit. Paul et Rita deux figures extraordinaires, d’une gentillesse hors du commun, parlant un français parfait mais teinté d’un accent qui le rendait savoureux. Chez eux le sourire était permanent et l’invitation à trinquer une règle d’or. Pourtant, leur vie n’avait jamais été facile avec la fuite d’Italie à l’avènement de Mussolini. Arrivés en France ils seront orientés vers les chantiers forestiers de Courtivron.

Le « dada » de Paul à la carrière c’était la mine. A le voir raccourcir toujours un peu plus la mèche retard on tremblait pour lui. A force de manier l’imposante «  barre à mine », le dos toujours courbé, même sous les intempéries, il a terminé ses jours de carrier- mais oui- en portant un corset d’acier. C’est dire la volonté de cet homme malgré la permanence des souffrances. Je l’ai vu pleurer d’avoir perdu un ami, jamais de ses douleurs.

Rita, elle, cassait les cailloux à la massette et poussait les wagonnets. Elle n’aurait jamais accepté de céder sa part de travail. Dure au « boulot » elle était d’une rare bonté. Paul était chasseur, à l’automne il aimait tirer les geais. Il se postait en bordure des buissons et les attendait. Mais Rita en avait assez de manger ces oiseaux alors, sans cesse, elle lui répétait dans son accent si particulier « Y en a marre de tes « zais » qui sont durs comme du « scien » !- C’était savoureux de les entendre. Ils étaient l’un et l’autre formidables.

Un jour, à la carrière, ils ont vu arriver les gendarmes de St Seine l’Abbaye qui leur rapportaient leurs économies. Quelques heures auparavant, alors qu’ils étaient à la carrière un évadé de la prison de Dijon, s’était introduit dans leur modeste maison et s’était emparé du porte- feuille trouvé dans un tiroir. Arrivé à Ste Foy, ayant fait halte au café, il a été repéré par Lucie FLOCARD qui a tout de suite noté sa tenue étrange et ses chaussures sans lacets. Ayant téléphoné aux gendarmes ceux-ci, vérifications faites, ont arrêté l’individu qui a tout avoué. C’est comme ça que Paul et Rita sont rentrés dans leurs économies avant même d’avoir constaté qu’ils avaient été volés.

Vers 1975 Paul et Rita LAZARONI sont partis vers leurs enfants à Courtivron et Is/Tille. Depuis, la plate forme de la carrière est occupée par le service local de l’Equipement Départemental, ex Ponts et Chaussées. Je suis persuadé que nombre d’anciens du village, passant devant cette maison, aujourd’hui fort bien restaurée, ont une pensée immédiate pour Paul et Rita. Ils ne peuvent être oubliés, de cœur ils resteront toujours parmi nous !

0002

Le corset acier que portait Paul LAZARONI pour travailler. Incroyable et pourtant !….

G. BALLIOT

Publié dans Messigny et Vantoux | 1 commentaire

Printemps tu peux venir, installe toi !!!

Comme la fraise à le goût de fraise, ainsi la vie a le goût de bonheur.
Alain Extrait de Propos d’un normand – Alain

L’optimiste est un homme qui s’abrite sous une fourchette le jour où il pleut des petits pois .     Pierre Henri Cami .

§§§

Quand on n’a que pommes et poires, on n’a envie que de coings. » (Proverbe arménien)

Les glycines
Elles annoncent l’été et pourtant,
elles sont souvent liées à la nostalgie,
au temps qui passe

Le poète de Cyrano l’évoque en amoureux transi

« A mon balcon cette glycine
Tend ses bras fleuris dans le soir
Avec le tendre désespoir
D’une princesse de Racine. »
LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Le train train de Sénateur de l’équipe municipale …

Groupe de travail et de réflexion sur l’opportunité d’honorer l’ancien Maire Émile Montigny .

Questions diverses (réunion du Conseil du 19 février 2018 )

Monsieur le Maire fait savoir que, pour faire suite à la réunion du Conseil Municipal du 23 juin 2017 au cours de laquelle il avait été décidé de mener une réflexion en vue d’identifier des personnes qui ont œuvré, par le passé pour le bien de la Commune et de ses habitants et ce, afin de pouvoir le cas échéant honorer leur mémoire en donnant leur nom à un lieu ou un bâtiment public, une réunion du groupe de travail se tiendra le jeudi 08 mars 2018 .

Les membres de ce groupe de travail envisageraient de se représenter à la prochaine élection municipale pour avoir le temps d’approfondir leur réflexion !!!

Mais, est-ce que 2 mandats seraient suffisants !!!

§§§

Réhabilitation de la décharge communale …

La Vigie publiait  le 15/02/2018

La DREAL, annonce le début des travaux de réhabilitation pour très bientôt. Elle attend  « les résultats d’analyses complémentaires pour définir la nature de la couverture finale » Rappelons la genèse de cette Histoire. Deux chasseurs constatent, début 2016, une déferlante de … Lire la suite

Pas d’information lors de la dernière réunion du Conseil …

  •  Quel projet !!!
  •  Quels délais !!!
  •  Quel coût !!!
  •  Quelle provision budgétaire !!!

§§§

Vente d’un terrain communal, plateau de la Mare .

Après en avoir délibéré le 11 décembre 2017,
Le Conseil Municipal, à l’unanimité,

CEDE à la SAS Pierres et Territoires de France BFCA sise 75 Chemin des Luminaires – 71850 CHARNAY-LES-MACON, un ténement de terrain d’une superficie totale de 6965 m2 situé dans le périmètre de la ZAC dite « Parc de Santé », constitué des parcelles ZN 90 – ZN 338 – ZN 352 et ZN 353, au prix de 357 660.00 euros HT, défini comme suit :

– 5925 m2 à 60 euros ht/m2, soit 355 500 euros HT
– 1040 m2 pour un prix global de 2160 euros HT, correspondant à la partie du terrain non aménageable compte tenu de sa forte déclivité.

afin d’y réaliser un programme immobilier constitué de 9 maisons individuelles et d’un immeuble collectif comportant 11 logements.

L’acquéreur pressenti, n’a pas à priori donné suite à sa proposition d’achat . Lorsque l’on décide de vendre les bijoux de famille, c’est pour répondre à un besoin urgent de trésorerie. La somme de 355000€ représentant le prix de vente devait donc avoir une affectation à des dépenses conséquentes et proches. Les habitants seraient sûrement très heureux de connaître la destination envisagée par le Conseil de cette somme importante.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | 1 commentaire

 » Dédé « le facteur toujours le bienvenu!!!

Anonyme dit :

Je me souviens aussi du « Dėdė », avec son vélo à sacoches, qui n’hésitait pas à apporter le courrier à la maison pour s’hydrater d’un petit pastis en fin de tournée dans les années 90.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

La receveuse et le facteur, l’ami, le messager, porteur des bonnes et des mauvaises nouvelles …

0322.jpg

Marie et Victor Théophile COUTURIER (alors en tenue militaire). Théo, ainsi l’appelait-on, sera pendant de longues années facteur auxiliaire. il décèdera en 1974. Son épouse Marie, porteuse des télégrammes, décèdera en 1978. Albert leur fils, ancien militaire, deviendra facteur au village et leur petit-fils Michel occupera un poste de responsable au Centre de tri postal de Dijon. Autant dire une famille PTT, « Théo », grand « chiqueur, finira ses jours en se déplaçant complètement courbé, marqué par les durs labeurs et toutes les vicissitudes de l’époque..

Les P.T.T., les Receveurs et facteurs.

Eh oui !….avant et encore dans les années 1960, on disait couramment les P.T.T. (Poste-Télégraphe-Téléphone). Personne alors n’imaginait l’arrivée du portable et d’internet, entrainant à terme la disparition du télégramme et de la cabine téléphonique. Personne ne se serait alors aventuré à pronostiquer la fermeture éventuelle du bureau de poste local. Et pourtant, voyez où nous en sommes aujourd’hui ! Même le facteur ne connaît plus la notoriété qui était la sienne…ce n’est plus l’homme « attendu » qui apportait, avec sa présence amicale, les bonnes et parfois moins bonnes « nouvelles ». A son insu, la boîte aux lettres et l’auto l’ont écarté de la population. Non seulement le bureau de poste rendait de bons et loyaux services à toute une population, surtout rurale et ancienne, limitée dans ses déplacements, mais le facteur était l’homme providentiel, riche d’un élogieux prestige. C’était l’homme sur lequel on pouvait compter qui pouvait, dans le monde rural notamment, vous donner quelques infos et vous faire quelques commissions. C’était un fonctionnaire très populaire. Hélas le fil conducteur s’est rompu. Curieusement, malgré toutes les évolutions en matière de circulation : autos-trains- avions, la lettre qui nous arrivait le lendemain de son expédition, par un facteur à pied ou à bicyclette, ne vous parvient plus aussi ponctuellement et encore sous réserve d’un timbre spécifique, sinon !…On nous dit aujourd’hui … « le volume du courrier est en diminution »… oui mais, en plus du progrès, on a tout fait pour l’écarter ! La meilleure preuve, les deux tarifs !

A Messigny, dans les années 30, la « receveuse »Emilie MONTIGNY était installée au n°22 de la place de l’église. Elle fut remplacée en 1939 par Charles MOUGENOT qui occupera le poste jusqu’en 1945. Mademoiselle CHARPENTIER lui succèdera en 1957 date de sa retraite, elle sera remplacée pendant 9 ans par M. MOURLIN. Le 6 Octobre 1966 arrivera M. DEVELLE qui tiendra ce poste pendant 15 ans, étant remplacé le 5 Janvier 1982 par M. Alain VIARD qui prendra sa retraite à Messigny en 2002. M. Serge LECLERC sera installé à ce poste jusqu’en 2005 date à laquelle il rejoindra une autre affectation. Depuis, hélas, de sérieuses menaces « plombent »le bureau de Poste de Messigny et Vantoux. Aujourd’hui devenu plus une agence postale qu’un bureau. L’ouverture au public est limitée à 4 jours par semaine et l’après midi seulement. Là aussi, la politique du fric compte plus que le service public. L’Etat n’est plus au service du citoyen, c’est le citoyen qui doit dorénavant s’incliner devant la mise en sommeil progressive des services publics. Et là; à l’instar d’autres services, ce sont surtout les ruraux qui trinquent, victimes de services privés en recherche du profit.

La localisation de notre bureau des P.T.T. aura changé De l’arrière de l’église il passera en contre bas, de l’autre côté de la route nationale, le 30 Janvier 1940. Puis partira rue des écoles, au n° 6 bis le 16 Mai 1978.

Qui se souvient encore du facteur, enveloppé l’hiver dans sa grande pèlerine avec son énorme sacoche porteuse des lettres et journaux. Il allait d’un bon pas, frappant à la porte des maisons pour y remettre ce que le contenu de sa sacoche lui dictait. Avant les années 1950 la boite aux lettres n’était pas exigée. Quelques mots sur le temps, la santé, les infos avant de s’éloigner alertement pour poursuivre et terminer sa « tournée ». C’était l’homme attendu qui devait se prémunir de toutes les offres de boisson. Un métier compliqué pour éviter de déplaire, tant ce n’est pas facile de refuser constamment… ! Du fin fond des bois, comme des fermes isolées, grâce au facteur, ces citoyens restaient reliés à la société.

Messigny et Vantoux connaitront comme facteurs: Emile BAUDRY-Louis PAIN-Eugène COTTET- Marcel MARANDE- Albert COUTURIER de cette époque révolue du facteur à pied. Le bureau des P.T.T. de Messigny desservait bien entendu le village mais également avec ses facteurs :Vantoux- Asnières- Savigny le Sec-Epagny- Marsannay le Bois- Sainte Foy- Curtil St Seine et Saussy, y compris toutes les fermes isolées, baraques de bûcherons, etc.. . Dans les années 1930/1940 Théophile COUTURIER avait été affecté comme facteur auxiliaire pour effectuer les remplacements. Son épouse Marie était alors, pour les deux communes de Messigny et Vantoux la « porteuse » de télégrammes. Tâche ingrate, le télégramme étant souvent porteur de mauvaises nouvelles.

Depuis 1990 l’administration des P.T.T. une et indivisible a été transformée en Etablissement Public Industriel et Commercial. En quelques années de profonds changements sont intervenus, sous la pression d’une technologie en pleine évolution et d’un secteur privé glouton. Téléphone et télégramme ayant été découplés du secteur postal, des services privés se sont installés dans une concurrence sauvage, avec des tarifs élevés, sans que l’usager y retrouve son compte. Devenu trop esseulé et fragile, le service postal, ex PTT, a vu son quadrillage remis en cause et sa présence rurale fortement menacée. On voit même aujourd’hui des colis, arrivés à l’agence postale et non réclamés dans les 15 jours, faute d’en avoir avisé le destinataire, repartir chez l’expéditeur. Réponse du service postal: c’est à vous de suivre votre colis ! Où va-t-on ?…

Comme ils sont loin nos facteurs d’antan, à pied ou à vélo ! Eux qui savaient se transformer occasionnellement en coursiers auprès du boulanger, de l’épicier, voire auprès du docteur ou l’alerter, pour rendre service aux personnes âgées comme aux habitants des fermes isolées. On a coutume de dire « on n’arrête pas le progrès » certes, mais peut-on appeler ça le progrès ? Financier oui, mais social surtout pas !

0425

Ce qui aura été le dernier bureau des P.T.T. de Messigny et Vantoux, inauguré en 1978

G. BALLIOT

Publié dans Messigny et Vantoux | 1 commentaire

Troquer le 4/4 pour le bus !!!

Arlette dit :

Vous ne croyez quand même pas que ces dames qui emmènent leurs mômes à l’école en 4-4 vont prendre le bus? le maire dit que çà coûterait très cher pour très peu de gens alors? et puis ce n’est pas aussi prestigieux que la salle des fêtes. Au fait on n’entend plus à ce sujet les riverains râleurs contre cette salle. Grandes g….et rien dedans.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

C’est l’histoire du singe …

Joseph Josephin dit :

C’est l’histoire d’un singe qui vivait heureux dans sa jungle. Il se nourrissait des succulents fruits cueillis dans la canopée. Un jour, un individu chelou l’a sorti de son habitat naturel. Il lui présenta un saladier de fraises. Le singe regarda le plat avec ses beaux fruits rouges qu’il ne connaissait pas. Il ne touchera pas aux fraises et l’individu considérera qu’il n’avait pas faim.

Privés de transports en commun par leur municipalité, les habitants ont été contraints de s’organiser. Ils ont dû s’équiper d’une ou plusieurs voitures selon la composition de la famille et leurs moyens. D’autres, ont opté pour le scooter ou profite des déplacements de leurs voisins pour faire leurs courses ou se rendre chez un spécialiste à Dijon. Pour les plus jeunes c’est l’auto stop et le taxi pour les visiteurs qui rendent visite à leur famille ou des amis à la maison de retraite ou de convalescence sur le plateau de la mare. Face à la capacité d’adaptation de la population, la municipalité en a donc conclu que faire venir les transports en commun de la Métropole à Messigny et Vantoux n’était pas nécessaire et coûterait trop cher !!! Un argent que l’on peut gaspiller ailleurs pour satisfaire les égos de quelques uns. Mais les habitants ont-ils été un jour consultés ?

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Transports en commun; plus de services , moins de pollution …

Anatole dit :

Vous avez parfaitement raison. Ce manque de moyens de transport est scandaleux comparé au gaspillage que nous pouvons constater que ce soit au niveau communal; départemental; régional ou national ( nouveau carrefour route d’Is sur Tille, la route d’Étaule ). Cette fragmentation des devoirs est très utile pour repousser les évolutions. Avant de repartir sur Dijon le bus d’Ahuy stationne sur la place pendant une longue période. Il lui serait facile d’arriver jusqu’à Messigny et Vantoux, mais non ce serait trop simple. On argumente en nous disant – mais personne ne prend le bus- peut-être mais les temps de rotations sont tellement espacés que la dissuasion a été la plus forte. Personne ne veut voir que les étudiants et les personnes âgées y trouveraient une large satisfaction. Voilà un sujet pour les prochaines élections.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | 1 commentaire

Le stop des jeunes faute de transports en commun suffisants !!!

img_1106.jpg

Habiter en dehors des grandes villes, sans transports en commun réguliers pose un problème réel, inquiétant.  Certains habitants n’ont pas de voiture, d’autres, plus âgés ne veulent pas la prendre pour leur sécurité et éviter les problèmes de stationnement de plus en plus compliqués au centre ville. Quant aux ados, ils ont les transports scolaires mais comment faire pour rentrer à la maison quand les cours finissent plus tôt ou sont annulés et que les parents sont à leur travail ? Comment rejoindre les copains en ville pour les sorties ? Comment rentrer ensuite à la maison? On rencontre de plus en plus de jeunes qui font du stop à partir d’Ahuy ( terminus des transports en commun de la Métropole ) avec les risques que cela comporte !!! Autant de situations préoccupantes qui devraient conduire la municipalité à réfléchir pour le mieux vivre de tous et la sécurité des  jeunes habitants.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | 1 commentaire

Atrazine, l’incroyable hypocrisie de la France !!!

LA FRANCE INTERDIT UN PESTICIDE… MAIS L’EXPORTE VERS DES PAYS EN DÉVELOPPEMENT
L’atrazine, herbicide utilisé dans les cultures de maïs et de canne à sucre, est interdit depuis 2004 en Europe. Il s’agit d’un perturbateur endocrinien dont les effets peuvent être graves à long terme. Or, la France, la Suisse, l’Italie, l’Espagne, les Pays-Bas et la Belgique l’exportent dans des pays en développement.

Il s’appelle l’atrazine. Cet herbicide est interdit depuis 2001 en France et depuis 2004 en Europe. Il est classé par l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) comme « très toxique pour la vie aquatique avec des effets à long terme. Il peut endommager des organes suite à une exposition prolongée ou répétée ».

Risque de cancer

Et pourtant, selon les données de l’ECHA, relevées par Le Monde, la France a autorisé, depuis le mois de janvier, l’exportation de sept cargaisons de ce pesticide vers la Chine, la Suisse, le Pakistan, le Soudan, l’Ukraine et l’Azerbaïdjan. « Ce sont des intentions d’exportation », précise l’ECHA à Novethic, « les exportations réelles sont déclarées à l’ECHA à la fin de l’année ». La France n’est pas le seul pays à vouloir exporter ce produit. L’Italie, la Suisse (déjà importatrice), les Pays-Bas, la Belgique et l’Espagne suivent eux aussi le mouvement.

Pour l’association helvétique Public Eye, pas de doute, l’usage de cet herbicide est la signature du géant bâlois Syngenta. « La firme domine les ventes d’atrazine (50% de parts de marché) », explique l’association. « L’atrazine est un perturbateur endocrinien qui affecte le système reproducteur et augmente les risques de cancer », ajoute Public Eye.

Violation de la convention de Bâle

Contacté par Novethic, Syngenta affirme « ne pas donner d’information sur la production ni sur les pays de destination ». Mais l’entreprise rappelle que « cet herbicide homologuée est utilisée dans plus de soixante pays dans le monde ». « Il s’est imposée comme un outil important et efficace pour les agriculteurs dans le désherbage de nombreuses cultures dont le maïs et la canne à sucre », souligne Xavier Thévenot, porte-parole du groupe.

Pour Laurent Gaberell de Public Eye, ces exportations sont une violation de la convention de Bâle sur le transport de déchets dangereux. « L’atrazine est un produit de protection des cultures et n’est donc absolument pas classée comme « déchet » . Cette convention ne s’applique donc pas à l’atrazine », répond Syngenta.

Marina Fabre @fabre_marina

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Souvenir, souvenir …

Danielle dit :

Simplement pour vous signaler que mon grand-père paternel : Mr CORNEMILLOT Georges se trouve sur la photo des pompiers de Messigny ; 3ème personne en partant de la droite de la photo .
Mme RUIZ née CORNEMILLOT Danielle

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | 1 commentaire

Salle des fêtes ; était-ce un poisson d’avril !!!

10-4-2019-constat huissier 001

Une affichette bleue apposée sur le panneau de permis de construire de la salle des fêtes, délivré le 1er avril,  nous informe d’un constat d’huissier de justice. Que se passe-t-il ? Soyez vigilants,  consultez le site officiel de la Mairie qui ne manquera pas de vous donner des informations dans les plus brefs délais .

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

La Compagnie des Sapeurs Pompiers de Messigny …

Sapeurs Pompiers 004

les pompiers de Messigny et Vantoux au concours départemental de Chatillon/Seine en 1930.où ils avaient obtenu 1 prix d’excellence et 2 prix d’honneur.

C‘est en 1910 que Messigny se dotera d’une compagnie de Sapeurs Pompiers avec à sa tête, comme lieutenant, Emile MONTIGNY. Elle disparaitra avec la guerre 1914/1918 pour être reconstituée en 1920. En prendront successivement la tête Charles CREPIN, puis Jules GAUSSOT, Albert JAVELLE, André CHOUMETTE, et André MEURET. Elle disparaitra en 1953 par une démission collective suite à des invectives sur la façon de marcher au pas lors des défilés, puis sur un incident de moto pompe un jour d’incendie. Participant à de nombreux concours départementaux elle avait pourtant connu une grande célébrité face à des compagnies autrement plus importantes, preuve de sa discipline et de la qualité de ses entrainements.

Chaque année elle organisait une fête au village connaissant un très grand succès, avec loteries et stands très animés. Se dotant par ailleurs d’une clique, clairons et tambours, avec participation à toutes les commémorations et fêtes. Chaque manifestation avait alors « de la gueule » comme on dit couramment. Les relations dijonnaises de monsieur CHOUMETTE, avec la clique des pompiers dijonnais, y ayant beaucoup contribué.

Emile GALLAND et la sonnerie aux morts !

En 1947, viendra s’installer à Messigny monsieur Emile GALLAND, chef de la clique des sapeurs pompiers dijonnais, prenant sa retraite après 40ans de service. Dès son arrivée au village avec Jean et Pierre ses deux fils et leur famille respective, ils s’investiront brillamment dans la clique municipale lui apportant un tonus supplémentaire. En 1926, monsieur André CHOUMETTE connaissant Emile GALLAND comme un excellent musicien et compositeur lui avait demandé alors une sonnerie spécifique pour marquer les hommages à rendre aux soldats tombés aux Champ d’Honneur. Sonnerie qui n’existait pas, ce que déplorait monsieur CHOUMETTE. C’est ainsi qu’Emile GALLAND, répondant à cette requête amicale, composera la si émouvante sonnerie « Aux Morts », aujourd’hui mondialement connue.

Hélas, seulement 4 années après son arrivée à Messigny, monsieur Emile GALLAND décédait. Le mardi 17 Juillet 1951, à l’issue de la cérémonie religieuse, monsieur CHOUMETTE lui rendra un mémorable hommage qui marquera les esprits, car peu d’habitants étaient au courant du talent et des mérites du défunt. Monsieur GALLAND, dans sa modestie, n’avait jamais cherché à obtenir la reconnaissance de sa composition. La popularité de ce chant si tragique lui suffisant amplement. Sa reconnaissance officielle lui importait peu. Cet hymne sera exécuté, pour la première fois à Paris le 14 Juillet 1931, par la Garde Républicaine, sous les ordres de Pierre DUPONT, lequel s’en verra du coup attribuer la composition.

Vues et Emile GALLAND- 13-3-2019 015

-original de l’allocution de M. CHOUMETTE, le 17 juillet 1951.

Après le décès de son père, Jean GALLAND partira habiter et travailler à Dijon comme facteur. Pierre, resté à Messigny y décèdera en 1963, laissant son épouse et ses huit enfants : Denis- Rolland- André- Jean Pierre- Jean Louis- Bernard- Yves et Christian. Leur maman partie à Dijon y est décédée voici quelques mois. De son séjour à Messigny et Vantoux Mme GALLAND, maman exemplaire malgré tous ses soucis, a laissé d’excellents souvenirs. Toutes celles et ceux l’ayant alors connu peuvent témoigner de son extraordinaire bonté.

A l’appui du rappel sur l’existence d’une Compagnie des Sapeurs Pompiers à Messigny et Vantoux, il eut été anormal de ne pas souligner la participation du musicien compositeur Emile GALLAND ayant marqué, par son talent, notre histoire locale et nationale d’un hymne inoubliable. 

Novembre 2011 001

– Monsieur Emile GALLAND 

G. BALLIOT

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | 1 commentaire

Un couple de  » col vert « explore le Suzon à la recherche de l’endroit idéal pour nicher …

s4300001.jpg

Les canards mâles ont au derrière le plumage vif et chatoyant que les mousquetaires ont au chapeau pour affirmer leur virilité. Les canes ont le plumeau gris terne que les concierges ont dans l’escalier pour souligner leur féminité.
Fonds de tiroir – Desproges

s4300003.jpg

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Rénovation de la salle des fêtes : 2,8 M€ ou 3,8 M€ !!!

Arlette dit :

C’est vraiment çà. Dans le journal Bien Public de dimanche dernier on peut lire dans l’article sur la salle des fêtes écrit au journal par le maire et pas par le local: la rénovation-extension de la salle des fêtes et la création d’un espace sportif (pour ENVIRON 2,8 M€) regroupant etc…ENVIRON c’est qu’on ne sait pas bien si c’est çà ou pas? Il faut lire 3,8 M€ laisse entendre quelqu’un du conseil. Donc faute de frappe du journal. Et puis avec ce budget total de 3 M€, ils veulent faire tout le reste, ils se moquent de nous. C’est du foutage de g….

LA VIGIE CITOYENNE.
Publié dans Messigny et Vantoux | 1 commentaire

Le centre de vacances  » La Cigogne  » de nouveau en vente !!!

Jacques dit :

Il parait effectivement que l’ex-colonie de vacances  » La cigogne » soit de nouveau en vente après presque 1 an d’attente!
Les casseroles aux fesses du soit disant intéressé un certain Monsieur TOTA ont eu raisons compte tenu de l’importance de l’investissement.

LA VIGIE CITOYENNE.
Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Une lectrice a aimé les  » travailleurs des forêts … »

Mme GARNIER dit :

Merci Monsieur Balliot, je suis à jour dans les lectures de tous vos récits tellement précis et vivants rendant hommage à ces travailleurs des forêts, des hommes courageux pour des travaux précis et finalement riches de connaissances professionnelles.
C’est passionnant, tellement bien raconté et les photos ajoutent encore aux qualités de ces hommes dur au labeur.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire

Pas de crise de vocation à Messigny et Vantoux …

Joseph Joséphin dit :

49% des maires sortant disent vouloir abandonner tout mandat électif, d’après une étude menée auprès de 35.357 élus et publiée ce jeudi.

Les maires de France ont le blues. D’après une enquête de l’Observatoire de la démocratie de proximité publiée jeudi en partenariat avec le Cevipof de Sciences-Po et l’Association des maires de France (AMF), un maire sur deux ne souhaite pas se représenter aux municipales de 2020, notamment dans les petites communes. Au total, cette étude a été menée auprès de 35.357 élus. 20% des maires interrogés ont répondu au moins partiellement au questionnaire qui leur a été soumis.

Entre « résignation et incertitude », 49% des maires sortants interrogés disent vouloir « abandonner tout mandat électif ». En 2014, 40% des maires avaient effectivement été renouvelés aux municipales. Si un tel renouvellement traduirait « une vitalité de la démocratie », il « met aussi en exergue une certaine crise des vocations ».

Messigny et Vantoux semble, heureusement à l’abri de cette crise des vocations. Le maire sortant et sa valeureuse équipe seraient prêts à relever le défit pour un deuxième mandat. Difficile et douloureux pour eux d’abandonner des chantiers qu’ils ont initiés. Et ils ont à coeur de mener leur mission jusqu’à son terme avant de passer la main en laissant une situation saine et enviable à leurs successeurs.

LA VIGIE CITOYENNE.

Publié dans Messigny et Vantoux | 1 commentaire

Les réactions de 3 lecteurs …

Rouletabille dit : ( citoyens vigilants )

Ce système semble être une découverte pour la municipalité, pourtant il existe depuis longtemps dans plusieurs de nos quartiers. Inutile d’afficher ce logo en entrées de village. Cela fait ‘chic’ mais ne décourage en rien les voyous. Il y a beaucoup plus astucieux à mettre en oeuvre…..

Antoine dit : ( citoyens vigilants )

Parfaitement d’accord, d’autant que ce système a plutôt une très fâcheuse réputation vous ne trouvez pas.

Anatole dit : ( pourquoi un 2ème mandat )

J’ose croire si je m’en tiens à certains échos qu’il trouvera sur sa route une autre liste qui lui posera des problèmes. C’est logique d’ailleurs après l’imposant échec des sortants.

LA VIGIE CITOYENNE.

 

Publié dans Messigny et Vantoux | Laisser un commentaire