Si tu prends ma place, prends mon handicap …

Samedi dernier, un Messignéen handicapé a décidé de profiter d’une belle journée pour se rendre avec son véhicule aménagé au mini marché place de l’église. Il avait l’intention de se garer à proximité des commerçants sur la place réservée aux personnes handicapées pour sortir plus facilement son fauteuil. Malheureusement, il a constaté à son arrivée que la place était déjà occupée par un véhicule. Au bout d’un moment, la conductrice est revenue près de son véhicule stationné sur l’emplacement réservé.  Pas du tout embarrassée ni confuse par la gêne qu’elle suscitait à cette personne, elle n’aurait  pas exprimé le moindre regret ou sentiment de culpabilité. Son attitude pouvait même laisser croire qu’elle ne considérait pas son comportement comme choquant, incongru. La conductrice, une Conseillère Municipale, n’a pas bougé son véhicule. La personne handicapée a donc été contrainte d’utiliser une place de stationnement plus étroite avec toutes les difficultés que cela implique pour sortir  et déplier son fauteuil !!!

LA VIGIE CITOYENNE.

 

Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Si tu prends ma place, prends mon handicap …

  1. Désiré dit :

    desiré
    desiré
    9 oct. 2017 16:02
    « ils » s’en foutent complètement, « ils » n’ont plus que 3 ans à tirer. Regardez leur comportement , lisez les réponses qu’ils donnent quand un habitant les interroge, notez les sanctions sorties du cerveau d’un âne qu’ils appliquent dans certains coins parce qu’il se prennent pour des grands chefs . Ce village est ridiculisé dans tout le département et bien au-delà. D’après des anciens ce village n’est jamais tombé aussi bas et à lire la Vigie et a entendre dans la rue il paraît qu’une liste est en route! « Ils » ne vont quand même pas avoir le culot de se représenter, ce serait un comble. « Ils » sont tous dans le même sac et totalement solidaires du ventilateur et de tout ce qui nous mécontentent, ne l’oublions pas.

    J'aime

  2. Alain Helôtre dit :

    Alain Helôtre
    10 oct. 2017 11:07
    Bravo pour tous ces commentaires tout aussi fielleux et que méprisants. A les lire, tout ces incivilités constatées sont bien sûr de la faute du maire et des membres du conseil municipal qui sont passifs. Pour y remedier , peut être faudrait il créer une police municipale ? Et là ne verrait- on pas les mêmes s’insurger contre une présence policière contraignante pour leur libertés chéries.
    Soyons sérieux, il ressort de ces avis qu’une seule et même volonté délibérée est de discréditer
    L’équipe municipale en place. Et pour y parvenir quoi de plus facile que de tenter de jeter le discrédit sur un membre de cette équipe qui plus est, a été confrontée personnellement au problème du handicap et pour le cas présent ne s’est pas comportée de la manière aussi désinvolte comme le petit rapporteur a bien voulu le laisser croire.
    » Calomnier,calomnier, il en reste toujours quelque chose »

    J'aime

    • Jean Rage ;-) dit :

      Salut Vincent
      Malgré le mépris que tu as pour la Vigie, tu es toujours là pour y intervenir et vanter ton inaction et celle de ton « équipe ». Tu voulais faire autrement que celui que tu as trahi et c’est la seule promesse que tu as tenue. Tu pourrais quand même avoir le courage d’intervenir à visage découvert. Ce pseudo est ridicule mais tellement à ton image.
      Au plaisir de te lire.

      J'aime

  3. Franck dit :

    Franck
    Franck
    10 oct. 2017 13:04
    En attente
    Monsieur Helôtre,

    Aucun fiel de ma part juste un constat : la grande Rue est DANGEREUSE du fait que les voitures stationnent n’importe comment sur les trottoirs et que les automobilistes ne respectent pas les limitation de vitesse. C’est tout ce qui est dit ici ! Pas de discrédit juste une questionnement dans le but de trouver (peut être) des solutions. Car croyez moi être obligé de passer sur la route avec ses enfants et se faire frôler par des camions qui passent vite n’est pas une situation normale !

    Pourtant il existe des solutions simples :
    – des poteaux en bordure des trottoirs (finit le stationnement sauvage)
    – l’installation d’un radar (après une ou 2 prise généralement on fait gaffe)

    Apres vous parlez de police municipale et vous en venez à nous parlez de de restrictions des libertés… je ne comprend pas votre augment ? Personnellement je pense que si les gendarmes se montraient de temps à autre ça pourrait calmer les ardeurs de certains et ce, sans réduire nos « libertés chéries » non ?

    Donc éviter de traiter les gens de « fielleux » et « méprisants » lorsque ceux ci veulent juste pointer du doigt certains problèmes et s’interroger sur ce qui peut être fait.. car le jour où il y aura un « carton » sur cette route il sera trop tard (vous connaissez l’adage, mieux vaut prévenir que guérir »..)

    A bon entendeur..

    J'aime

  4. Renard dit :

    Renard
    Renard
    10 oct. 2017 15:31
    Alain Helôtre se plaint que certains habitants dénoncent des incivilités de certaines personnes ou des négligences de l’équipe municipale. Réfutant toutes responsabilités, il est responsable de rien et est totalement impuissant et il s’en fout !!!! Curieuse approche de sa fonction de maire.
    Et il vole au secours de la dame conseillère qui s’approprie sans vergogne la place de stationnement réservée aux handicapés rappellant pourtant que cette dame a été personnellement confrontée aux problèmes du handicap. Elle est donc mieux placée que quiconque pour comprendre les difficultés auxquelles sont confrontées quotidiennement les personnes en situation de handicap. Mais pour Helôtre, ce serait elle la victime!!!!! Sacré Alain t’en rate pas une !!! T’as pas honte!!!

    J'aime

  5. Albert C dit :

    Si tu prends ma place, prends mon handicap….
    Albert C
    Albert C
    10 oct. 2017 16:30
    Un rappel à la loi tel que je l’ai écris plus haut n’est en rien un « commentaire tout aussi fielleux que méprisant » !
    C’est bien votre ton qui l’est par contre à l’égard de ceux qui ne vous approuvent pas…

    Ne mélangez pas tout M. Helôtre !!! C’est trop facile de vous faire passer pour une victime persécutée par toutes les vilaines personnes qui passent par ici…
    Hoouuu, les méchants qui ne sont pas en accord avec ce que fait (ou pas…) l’équipe municipale en place.
    Je dénonce la dangerosité des rues et des trottoirs de notre village.
    Vous devriez prendre le temps de lire le « Code général des collectivités territoriales » et vous sentir concerné par votre pouvoir de police face aux abus et infractions des automobilistes que nous connaissons de plus en plus dans notre village…
    Vous êtes payé aussi pour ça !!!

    Effectivement, comme le dit Frank, qu’attendez vous pour réagir ? Un accident ?
    Des moyens existent et ont été mis en place dans bien d’autres villages.

    La tranquillité des riverains et piétons mérite une considération que vous ne leur accordez pas, vous paierez pour ça aussi aux prochaines élections.

    J'aime

  6. Charles dit :

    Si tu prends ma place, prends mon handicap….
    charles
    charles
    11 oct. 2017 13:12
    incroyables les réponses de ces élus tous solidaires, tous entêtés, tous nantis de qualités dont un être normal ne peut être affublé. Ils sont tellement sûrs d’eux. La récente séance publique du conseil a été nulle , du vent, des camouflages organisés 15 jours avant pour éviter tout débat.Monsieur le maire vous faire rembourser une dépense de 67 € alors que vos indemnités mensuelles se monte à un peu plus de 1.600 € par mois, c’est vraiment très petit comme comportement. Votre nouveau et très luxueux INFO N°1 d’octobre est le reflet de ce qui se passe au séance publique du conseil. C’est-à-dire: rien, du vent. Mais à vos yeux çà fait bien, vous êtes contents de vous tous autant que vous êtes.On relève dans ce papier la seule chose intéressante soulevée par un correspondant visionnaire de la Vigie. Salle des fêtes : séance du 18 juillet 2017 enveloppe annoncée: 1,9 M d’euros. Dans votre papier luxueux on note: enveloppe annoncée: 2,6 M d’euros!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Il faut croire que le monsieur qui avait vu à long terme à raison et il doit bien connaître les rouages d’une gestion municipale. Pour votre salle des sports vous allez abattre les arbres le long du Suzon, donc enlever les points d’ancrage qui retiennent la butte. Devinez le résultat? Ce projet à cet endroit est une erreur monumentale de l’avis des experts locaux, il y en a quelques-uns. Votre orgueil va coûter cher au contribuable monsieur le maire, comme vous dites ou pensez ‘après moi le déluge’.

    J'aime

  7. Franck dit :

    Franck
    Franck
    11 oct. 2017 18:07
    Franck
    2 oct. 2017 13:10
    Comportement lamentable… mais a Messigny on est plus a ça prêt !
    Voitures/camions/moto qui passent comme des balles (sans mentir..) dans le village (il existe pourtant de vraies solutions pour ralentir la vitesse..) et les trottoirs rendus impraticables car les voitures de nos chères riverains y ont élues domicile (alors que bien souvent il y a de la place vers l’église mais non c’est tellement plus simple de se garer sur un trottoir, de faire chier tout le monde et ainsi d’avoir à éviter à marcher 50 mètres..).
    Quitte a vivre dangereusement et dans l’inconfort autant que les handicapés participent (désolé c’est de l’humour noir, rien de méchant)

    Bye

    J'aime

  8. Franck dit :

    bonjour,

    Je rejoins totalement le point de vue d’Albert, car au de la de la gêne c’est surtout la dangerosité qu’il faut souligné. En effet je passe souvent avec mon fils de 3 ans ici et parfois être obligé de marcher sur la route (avec les risques que cela comporte… camions, abrutis ne respectant pas les 30km… bref j’en passe) et bien j’ai déjà vécu des épisodes « borderline » et cela n’est pas acceptable. Je vivais au centre de Dijon avant et croyais moi que je n’étais pas confronté à toutes ces incivilités ! Mais surtout il y avait plus d’aménagements et plus de police…. Sincèrement je ne sais pas si les choses pourraient être améliorées (car dans ce cas il faut compter sur le bon sens des gens ce qui de nous jours manque cruellement) mais une chose est sure, plus de contrôle (et donc de verbalisation) il y aura et moins on constatera d’infraction ! (Cela vaut à la fois pour le parking sauvage sur les trottoirs ainsi que pour les places handicapés). Apres une réelle solution serait le re-amenagement de cette voie mais à priori ça ne doit pas être une priorité…

    J'aime

  9. ANTOINE dit :

    On pourrait admettre que cette honorable dame s’est affolée au constat de son stationnement incongru mais alors pourquoi, par la suite, y compris même ici, ne s’est-elle pas excusée de sa faute. Tout aurait été plus simple,non?

    J'aime

  10. Albert C dit :

    Albert C dit :
    9 octobre 2017 à 13 01 51 105110 (Modifier)
    La colère de Frank est bien légitime ! En effet, le stationnement au centre du village, c’est du grand « n’importe quoi », et les trottoirs sont souvent impraticables par les piétons, car les véhicules y stationnent sans risquer aucune contravention.
    Certains jours, vous pouvez essayer de passer sur le trottoir qui longe le café, une voiture y stationne régulièrement et la place n’est pas suffisante pour q’un piéton y passe sans mettre les pas sur la route… Parfois les camionnettes d’artisans envahissent aussi les trottoirs de la Grande Rue en toute impunité et d’autres se garent carrément sous les panneaux de stationnement interdit ou bouchent la vue aux croisements… C’est bien la loi de la jungle à Messigny… Que font les autorités ???
    Pour rappel et pour tous (en principe !) :
    Article R417-11
    Modifié par Décret n°2016-1849 du 23 décembre 2016 – art. 4
    I.-Est considéré comme très gênant pour la circulation publique l’arrêt ou le stationnement :
    1° D’un véhicule sur les chaussées et voies réservées à la circulation des véhicules de transport public de voyageurs, des taxis ou des véhicules d’intérêt général prioritaires ;
    2° D’un véhicule ou d’un ensemble de véhicules de plus de 20 mètres carrés de surface maximale dans les zones touristiques délimitée par l’autorité investie du pouvoir de police ;
    3° D’un véhicule sur les emplacements réservés aux véhicules portant une carte mobilité inclusion comportant la mention “ stationnement pour personnes handicapées ” prévue à l’article L. 241-3 du code de l’action sociale et des familles ou une carte de stationnement pour personnes handicapées prévues à l’article L. 241-3 du même code dans sa rédaction antérieure au 1er janvier 2017 ;
    4° D’un véhicule sur les emplacements réservés aux véhicules de transport de fonds ou de métaux précieux ;
    5° D’un véhicule sur les passages réservés à la circulation des piétons en traversée de chaussée ;
    6° D’un véhicule au droit des bandes d’éveil de vigilance à l’exception de celles qui signalent le quai d’un arrêt de transport public ;
    7° D’un véhicule à proximité des signaux lumineux de circulation ou des panneaux de signalisation lorsque son gabarit est susceptible de masquer cette signalisation à la vue des usagers de la voie ;
    8° D’un véhicule motorisé à l’exception des cycles à pédalage assisté :

    a) Sur les trottoirs, à l’exception des motocyclettes, tricycles à moteur et cyclomoteurs ;

    b) Sur les voies vertes, les bandes et pistes cyclables ;

    c) Sur une distance de cinq mètres en amont des passages piétons dans le sens de la circulation, en dehors des emplacements matérialisés à cet effet, à l’exception des motocyclettes, tricycles et cyclomoteurs ;

    d) Au droit des bouches d’incendie. ;

    II.-Tout arrêt ou stationnement très gênant pour la circulation publique prévu par le présent article est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe*.

    III.-Lorsque le conducteur ou le titulaire du certificat d’immatriculation est absent ou refuse, malgré l’injonction des agents, de faire cesser le stationnement très gênant pour la circulation publique, l’immobilisation et la mise en fourrière peuvent être prescrites dans les conditions prévues aux articles L. 325-1 à L. 325-3.

    *La contravention de quatrième classe donne lieu à une amende forfaitaire de 135 €, minorée à 90 € si elle est payée rapidement, majorée à 373 € en cas d’oubli…

    J’aime
    Réponse

    J'aime

  11. C Kayser dit :

    claude kayser dit :
    8 octobre 2017 à 16 04 15 101510 (Modifier)
    c’est ce que l’on appelle sans doute au niveau de cette éminente conseillère municipale « avoir les pleins pouvoirs »! Regrettable certes, mais Franck inutile de vous mettre en rogne cela ne sert à rien. Le manque d’éducation de cette élue (par qui?) fait partie de l’image de notre village donnée alentour.

    J'aime

  12. pourquoi pas dit :

    Il n’y a rien de scandaleux que le maire se fasse rembourser des frais de déplacements sur Lyon si c’est pour défendre les intérêts de la commune. Pourquoi est il descendu à Lyon ?
    Ce qui est scandaleux ce sont les verbalisations aujourd’hui le long de la boulangerie. La police s’en est donnée à coeur joie…… Monsieur le Maire ne risque rien puisqu’il snobe les commerces de la commune.
    Aucun commentaire sur la rentrée scolaire au village.Rien à l’ordre du jour du dernier conseil municipal….. La rentrée s’est elle bien passée ? Fermeture d’une classe ou pas ?

    J'aime

    • sabine dit :

      une classe fermée à cette rentrée, chut c’est secret, les conseillers ne savent rien. Peut-être une autre l’année prochaine , secret aussi. Les heures restent ce qu’elles sont alors qu’autour les municipalités ont agit plus sainement. Ici on ne change rien parce que les représentants de la commune aux écoles et un autre du conseil travaillent et cela les arrange bien. L’intérêt des enfants, pfffffffff.

      J'aime

  13. claude kayser dit :

    Limitation de vitesse à Messigny et Vantoux. La municipalité considérant qu’il y avait  » urgence à modérer la vitesse excessive des automobiles et cycles dans les rues du village et notamment dans la Grande Rue, très en pente et à laquelle aboutissent de nombreuses rues ou ruelles adjacentes » le maire a donc pris l’arrêté suivant:
    Article premier: il est formellement interdit, à partir de ce jour, a tout conducteur d’automobile de faire marcher son véhicule à une vitesse supérieure à 8 km/heure.
    Article II: il est interdit également aux cyclistes d’aller à une allure dépassant de même 8 km à l’heure.
    Article III: la présente interdiction ne s’applique qu’à l’intérieur de l’agglomération.
    10 juin 1924, Charles, maire de Messigny

    J'aime

Répondre à Franck Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s