Renard à Jean Riz ….

Renard dit:

Mais cher Jean Riz, le Maire rappelle que l’atrazine est un désherbant employé dans les cultures de maïs.Or on a jamais vu de champs de maïs sur le plateau de Grandchamps !!!

LA VIGIE CITOYENNE.

 

Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Renard à Jean Riz ….

  1. Once Bouge dit :

    Quand l’atrazine cache un autre problème…
    Cela fait des semaines que l' »affaire » de l’atrazine occupe les colonnes de la Vigie. Si elle traduit l’exaspération légitime des administrés privés de leur droit élémentaire à l’information et fait donc apparaître au mieux un grave déficit de communication de la part de la Mairie ou, au pire un mépris entaché d’obscurantisme à leur endroit, elle exprime surtout les profondes divisions qui règnent dans ce village.
    Depuis des années la gestion des affaires communales est entre les mains de résidants historiques de Messigny émanant pour la plupart de la population originaire du village. A chaque élection, le clan qui l’emporte a la même conception de la gestion municipale que celui qu’il a battu. C’est-à-dire une approche conservatrice caractérisée par l’immobilisme. Leur opposition ne tient nullement à un programme ou à une vision pour la commune. Non, ils partagent la même conception de la gestion des affaires municipales et crient haut et fort qu’ils ne font « pas de politique » ce qui, soit dit en passant, faire plutôt rire. Leur oppositioin est simplement la conséquence de rivalités entre des personnes. Cette situation a longtemps été le fait de nombreuses communes rurales. Ce qui se passe à Messigny en est la triste illustration. Relisez les dernières passes d’armes publiées par la Vigie entre un administré et un élu. On y parle même du « fermier de la commune » sous la signature un autre agriculteur… Faut-il entendre qu’il est question du maire lui-même? Ces querelles nous éloignent du débat démocratique pour laisser simplement libre cours à l’expression de rivalités entre personnes. C’est là tout le drame des communes rurales dont les administrés et les élus qui se connaissent depuis des lustres oublient les vrais sujets qui concernent la collectivité pour ne se préoccuper que de leurs différends surtout si l’actualité permet opportunément de les réactiver.
    Il est temps pour les administrés de Messigny de prendre conscience de cette situation délétère et de réfléchir à la préparation d’un autre avenir pour le village.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s