A lire un commentaire de C.Kayser…

Sur article : 8 mai 1945 …

Au printemps 1943 Henri Delattre réfractaire au S.T.O et son épouse Madeleine, ont quitté Paris pour se réfugier à la ferme de la Brosse où ils sont restés cachés jusqu’à la Libération. Seuls témoins de ce fait: le maire de Messigny Monsieur Emile Montigny et le propriétaire de la ferme Henri Rochas et son épouse Marie-Madeleine. Le silence de ceux qui devraient prendre position correspond vraisemblablement à une sorte de refus « parce que c’est comme çà! », mais pourquoi ? Pourtant le monde combattant se définit comme porteur de valeurs de notre pays ce qui oblige à des devoirs de Fraternité, de Solidarité, du respect des Anciens. Aujourd’hui force est de constater que cette terminologie n’a plus la même résonance morale pour tout le monde.

LA VIGIE CITOYENNE.

Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s