Emile Montigny : l’incompréhensible ingratitude des 19 Conseillers !!!!

img_0815-e1538922610510.jpg

Cette maison, 9 Grande Rue, à Messigny et Vantoux a été, entre Juin et Septembre 1944, le lieu de rassemblement des 44 membres du Groupe F.F.I. de Messigny.

Oui, à priori, cela parait étrange un groupe de Résistants installés dans les ateliers, à l’arrière de cette maison ? Et pourtant telle aura été la réalité. Ce constat étant rappelé je pense que l’on ne soulignera jamais assez le mérite de M. et Mme André ROUX qui accepteront spontanément d’offrir leurs murs pour servir la Résistance, donc la France, avec le risque de tous les dangers, pour eux et leurs enfants, dont Madeleine LAVASTRE et Colette PEREZ.

Dans un village où, de surcroît fourmillaient les suppôts de la collaboration : miliciens et indicateurs. Trois mois, installés en ces lieux, au cœur du village, sans le moindre incident, grâce aux démarches courageuses et énergiques auprès des habitants du maire Emile MONTIGNY. Lequel maire, décédé en début 1960, est toujours en l’attente d’une reconnaissance de tous ses mérites. Pourquoi tant de détermination, d’acharnement, d’obstination à lui refuser les honneurs d’une rue, d’une place, qui porterait à jamais son nom et, à travers lui, honorerait tout un village. Vous le savez très bien, la petite place devant la Mairie, ancienne cour de récréation de l’école des garçons ferait très bien l’affaire. Sans entrainer de modifications administratives.

Que vous le vouliez ou non, Mesdames et Messieurs les membres du Conseil Municipal votre obstruction à ces reconnaissances patriotiques pour la Famille ROUX et le maire Emile MONTIGNY sont loin de vous grandir. Plus grave encore, votre obstination étrange interdit à nos enfants de recevoir l’éducation qui devrait être la leur sur cette tragique période de l’occupation allemande dans leur village. Ne laissez pas s’installer l’incompréhension qui conduirait à conclure que votre seul souci, en la circonstance, serait d’occulter les tristes réalités de cette époque.

Le 10 Avril 2017 le Conseil Municipal avait convenu d’une commission qui aurait en charge d’examiner un hommage à rendre à Monsieur Emile Montigny. Il y a donc de cela 18 mois…mais 18 mois d’un silence assourdissant. Il semblerait, d’après certaines informations, que cette commission n’a pas été appelée à se réunir. Quel mépris affligeant à l’encontre d’une requête patriotique. Alors que les habitants de Messigny et Vantoux sont en droit d’attendre de leur Conseil Municipal compréhension et sagesse du devoir, devant l’histoire de leur village.

 Témoignage de Georges BALLIOT un résistant, un témoin, de 94 ans.

LA VIGIE CITOYENNE.

Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s