Sortir la filière bois de son marasme !!!

Février 2008 024Le passage, en 1946, d’une administration des Eaux et Forêts à un Office National des Forêts, pourrait se résumer simplement: de la protection à la production de la forêt française. Si ce n’était une affaire aussi sérieuse nous pourrions en rire, sauf que tel n’est pas le cas!

Tous les jours, oui tous les jours, on nous parle du réchauffement climatique, de la pollution atmosphérique et des précautions à prendre rapidement. Et, pendant ce temps, la forêt, ce bien le plus précieux à protéger est abandonné à un lamentable traitement, à une lamentable spéculation.

Cette loi de 1946 a confié le devenir de la forêt publique française aux spéculations financières des industriels du bois. La forêt française couvre 16,5 millions d’hectares, soit 30% du territoire. Les feuillus en occupent 66% et représentent 1.650 millions de m3 de bois sur pied, pour un total estimé à 2.570 millions de m3. Avec 10 millions d’hectares en forêts feuillues, la France est en tête en Europe. En 2017, la France a exporté 9,6 milliards d’euros de bois brut, notamment vers l’Asie et surtout la Chine pour importer dans le même temps 16 milliards d’euros de bois transformé: ameublement, etc… en provenance de Chine en particulier. Oui, vous avez bien lu: notre bois brut part vers la Chine pour nous revenir en produits finis. Il y a là quelque chose d’ahurissant que les industriels expliquent par le coût de la main d’oeuvre en France…alors qu’en Chine! Mais ils ne nous expliquent pas pourquoi ils ont renoncé, malgré des soutiens, à moderniser cette industrie, pour la rendre plus performante.

Tous ces chiffres et ces résultats désastreux, pour la balance commerciale, viennent ruiner les promesses annoncées avec la réforme forestière de 1966. Et pourtant la forêt d’aujourd’hui souffre. Elles est livrée à une course au profit.

Par ici les parties rentables et vite à l’abandon celles qui ne le sont pas. Nous en sommes arrivés à une gestion forestière calamiteuse au moment où nous avons le plus besoin de la forêt pour lutter au maximum contre le réchauffement climatique. Qui mieux que la forêt peut nous y aider. Mais curieusement nous observons que peu nombreux sont ceux aujourd’hui qui font référence à la forêt la mieux « traitée » possible pour nous protéger. C’était la mission fondamentale du forestier de l’Administration des Eaux et Forêts alors qu’aujourd’hui il est surtout en charge de trouver des missions rentables hors de sa forêt, par exemple dans l’élagage des arbres en ville…

L’arbre est comme l’homme: il naît, il vit, il meurt ! Comme lui il perd de sa vitalité avec l’âge. Devenant vieux ses feuilles perdent de leur capacité pour capter le carbone et nous rendre l’oxygène pourtant de plus en plus précieux. Aujourd’hui, tous ces massifs que l’on n’exploitent plus, ou seulement en partie, au nom d’une rentabilité la meilleure possible, ne luttent plus comme il conviendrait contre le réchauffement et contre la pollution. Ils contribuent moins à la préservation des sources, etc,etc..Si nous n’y prenons garde un jour les racines ne remplissant plus leurs fonctions, nos sources vont disparaitre et là…il sera trop tard! Ces réserves biologiques dont on veut bien nous vanter les mérites ne doivent pas masquer les dures réalités de la forêt qui se meurt dans les parties dites non rentables…

Il est grand temps de reprendre le cours normal de la vie de nos forêts. En évitant déjà d’y introduire des engins qui broient tout sur la totalité du parterre des coupes, tassant le sol au point que finalement la pluie ruissellera en lieu et place d’être salutaire en s’infiltrant.

Finalement, en forêt comme ailleurs bien souvent, tout n’est qu’une question de bon sens et non de fric immédiat. Nos erreurs forestières d’aujourd’hui… coûteront combien aux générations de demain ?

G.Balliot.

LA VIGIE CITOYENNE.

Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s