Jean Rage assume sa lecture de l’histoire…

Bonjour chère Vigie,
En premier lieu, je pense qu’il eut été équitable que ma précédente réponse soit mise en avant comme l’ont été les attaques dont j’ai fait l’objet. J’espère ne pas me tromper en n’y voyant qu’une maladresse.
Pour le reste, voici ma réponse à votre post.
A mon sens, il y a plusieurs façons de lire. Je peux parler de ce livre que j’ai lu et apprécié mais qu’en est il de vous ? Savez vous de quoi vous parlez ou êtes vous simplement aller glaner quelques informations sur le net ?
Ce livre (le style est assez déroutant au début mais l’histoire est passionnante et tellement d’actualité qu’on en fait rapidement fi) parle de problèmes que nous n’avons toujours pas commencé à résoudre : démographie, développement et écologie.
Quand Raspail sort son livre, nous étions à peu près 3,5 milliards d’êtres humains. 45 ans plus tard nous sommes le double. Cette explosion démographique est une non sens dans un monde fini comme le nôtre.
Que le livre ait été classé à droite (par qui ?) et recommandé par Marine Le Pen ne me fait ni chaud ni froid. Je lis à peu près tout ce qu eje peux sans sectarisme ni a priori. Je lis pour apprendre, comprendre et me forger une opinion. Je lis parce que je sais que je ne sais pas tout.
Reportez vous au discours de Georges Marchais de Montigny les Cormeilles pendant la campagne présidentielle de 1981 et vous me direz qui est de droite et qui est de gauche.
A mon humble avis la vague d’immigration actuelle n’est comparable à celles que la France a connu par le passé que sur un point. Elle permet d’étouffer toute tentative de revendication salariale à la hausse des classes laborieuses (ouvriers et employés) tout en leur faisant admettre des abandons de droits par mise en concurrence avec une main d’œuvre importée docile et low cost.
Si vous regardez l’histoire sociale de la France, vous y verrez que les polonais, les italiens, les espagnols… n’ont pas été aussi bien accueillis. Les ratonnades contre les italiens dans les Bouches du Rhône ne sont pas une légende à titre d’exemple.
Dans les vagues précédentes, les immigrés venaient chercher du travail en France et en faisaient immédiatement leur nouvelle patrie. Tel n’est pas le cas aujourd’hui sauf pour une petite partie mais comment la distinguer a priori ? A mon sens ces gens ne fuient pas leurs pays, ils envahissent les nôtres. Ils n’ont aucune intention de s’y assimiler et feront tout pour y imposer leur mode de vie.
Pour ce qui est des invasions, je vous rappelle juste qu’elles ne sont pas l’apanage des européens. Les empires naissent et meurent. Il en a été ainsi des perses, babyloniens, assyriens, incas, atzeques, grecs, arabes, juifs, français, espagnols, anglais……. toujours par soif de richesses même si quelque fois masquées par des idéaux. Nous sommes d’accords.
Pour ce qui est du passé colonial, mon premier post indiquait que nous ne sommes pas responsables des erreurs de nos aïeux envers les leurs. Pas de racket mémoriel de grâce.
Concernant l’Allemagne, il est évident qu’elle cherchait à se constituer un empire et à s’enrichir sur le dos des conquis. Voyez comment les grecs et les peuples slaves ont pâti de son projet.
A bien y regarder, elle ne semble pas y avoir renoncé mais a changé de méthode 😉
Serviteur

LA VIGIE CITOYENNE.

Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s