Dans l’Évangile de Jean, Jésus dit: « Je vous donne un commandement nouveau: c’est de vous aimer les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres »… (13,34-35).

En tant que Graphiste professionnelle, habitante de Messigny, la Mairie m’avais confiée e depuis 2015 la mise en page et l’habillage graphique du bulletin municipal de Messigny et Vantoux.
Fin septembre, j’ai reçu un mail de M. Thiriot : « Je vous informe que nous ne travaillerons pas avec vous pour la réalisation du bulletin municipal 2019 » sans plus de commentaire ni d’explications.

La veille de ce message je m’étais rendue en mairie pour des formalités et là, en sortant, j’ai croisé Mme Marie-Madeleine Fèbvre.
Bien que je réalise la mise en page du bulletin depuis 3 ans, je ne l’avais jamais rencontrée personnellement et donc, elle ne me connaissait pas… Elle ne savait pas encore que c’était moi et mon chien qu’elle avait fait semblant d’écraser avec sa voiture en janvier dernier parce que mon chien avait fait une crotte, près de chez elle, devant l’ancienne gare de Messigny.

Je peux me tromper, mais la coïncidence de la confiscation de ce travail qui m’incombait jusqu’alors est bien étrange. Je pense que c’est en mairie qu’elle m’a reconnue et a alors demandé mon identité à la secrétaire, la suite, je l’imagine…

En conclusion, je suis curieuse de savoir à qui la réalisation du bulletin a été confiée cette année car, à ma connaissance, il n’y a pas eu d’appel d’offre.
On verra bien ce qui sera distribué dans nos boîtes aux lettres début janvier, avant les vœux du maire, délai exigé ! (J’espère cependant que c’est entre les mains d’une entreprise de Messigny et Vantoux… à voir ?).

Je peux me tromper, mais mon travail n’avait eu aucun reproche jusqu’à présent, alors, je ne pense pas être paranoïaque et la relation de cause à effet semble évidente.

Le 31 janvier 2018, la Vigie publiait :

 »  …La voiture est montée brutalement sur le trottoir derrière moi et j’ai eu une grande frayeur, j’ai aussitôt pris mon chien dans mes bras et bondi en avant, la voiture a bondi de nouveau dans mon dos en freinant brusquement à quelques centimètres de moi…
Elle se prend pour qui cette conseillère ? L’impunité fait sa loi à Messigny ?
J’ai eu tellement peur que je suis allée en gendarmerie pour raconter ça et demander ce que j’avais fait de mal… RIEN m’a confirmé le gendarme de permanence !
Cette habitante de la rue du Stade se permet de mal se comporter de façon gratuite et irresponsable, ce qui n’est pas du tout en accord avec ses responsabilités dans notre commune… »

LA VIGIE CITOYENNE.

Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s