Le Lieutenant Sambain honoré le 8 sept …1945 …

s4130005.jpg

Cérémonie devant la stèle le 8 septembre 1945 route du Val Suzon.

Lieutenant SAMBAIN-

J’ai à peine connu le lieutenant SAMBAIN, ce qui ne me permet pas de parler de l’homme qu’il était. Mais ne m’empêche pas de tenter de relater, autant qu’il est possible de le faire, sa situation le 8 Septembre 1944, jour du combat de Messigny.

Ce jour là, vers 13 heures, une colonne allemande composée d’une bonne trentaine de cyclistes, d’un véhicule genre half-track sur roues et de deux camions, s’engagent à Val-Suzon-haut en direction de Messigny. Cette colonne allemande, passée par Vandenesse- Sombernon et le Val Courbe était en retraite depuis le centre de la France, cherchant à échapper aux libérateurs, venant de Normandie et de la vallée du Rhône.

Dans le même temps, à Messigny, le lieutenant Raymond SAMBAIN et son ordonnance Henri LHUILLIER, au guidon d’une moto quitte le café du Lion d’Or, tenu par Pierre MARTIN, pour rejoindre son unité à Curtil St Seine. Arrivés au lieu dit « Les Essarts » entre Jouvence et la ferme du Petit Moulin (aujourd’hui le Chenil de Jouvence) ils sont stoppés par une crevaison. Henri LHUILLIER démonte la roue et repart sur Messigny pour effectuer la réparation, après avoir remis sa mitraillette à son lieutenant lequel, selon lui, ne portait jamais d’arme. Seul, que fera Raymond SAMBAIN ?

Au terme du combat de Messigny, après 17 h, lorsque son corps mutilé sera découvert la réponse à la question devenait évidente. Raymond SAMBAIN était resté à découvert. Il aura donc vu surgir, à une cinquantaine de mètres, au sortir du virage, les cyclistes allemands arrivés silencieusement. Et là, très vraisemblablement, il a fait usage de sa mitraillette avec l’avantage, pendant une courte durée, d’être face à des soldats cyclistes, donc ne pouvant pas instantanément utiliser leurs armes. Hélas, il était seul et ils étaient une trentaine. Il est plus que probable qu’il aura néanmoins fait plusieurs victimes parmi les cyclistes allemands. D’où, indépendamment de sa mort, les mutilations de vengeance dont il sera victime. Vu la situation du lieu et compte tenu d’une sensible surdité dont il était affecté, c’est sans doute sous cet angle qu’il faut entrevoir la mort du Lieutenant SAMBAIN. On pourra toujours dire qu’il aurait été mieux inspiré de se masquer d’une dizaine de mètres dans la proche forêt. Mais c’est oublier un peu vite qu’il savait que ne passait plus aucun allemand en ces lieux, depuis quelques semaines, et qu’il était avant tout un militaire au service de la Résistance et de la Liberté.

Cette vision de la mort du Lieutenant SAMBAIN se trouve confortée par l’attitude de la colonne allemande dans ce qui suivra. D’une part elle stoppe à la hauteur de l’allée du Rosoir et l’officier vient questionner Henri BOUCHIER, responsable de la station des eaux de la ville de Dijon, certes avec un révolver à la main, mais sans aucune violence physique. D’autre part, à l’arrivée à la carrière de Messigny où la colonne stoppe en raison du barrage aperçu à quelques 300 mètres, l’officier arrête deux cyclistes rentrant sur Francheville pour les placer sous le concasseur pendant le combat. Plus de 3 heures plus tard, les allemands repartent sur Val-Suzon sans se préoccuper des deux habitants de Francheville, mais en tirant sur la maison du Rosoir, la ferme du Petit-Moulin et en traversant Ste Foy.

Dès le 8 Septembre 1945, une foule nombreuse se pressera aux abords de la stèle qui venait d’être érigée en sa mémoire. Depuis, chaque année, ce lieu est commémoré par la municipalité, aux alentours du 8 Septembre avec remise de gerbes, en présence de nombreux porte –drapeaux. Enfin le 8 Mai 1980, la municipalité Henri REVOL, dotera le village d’une rue Raymond SAMBAIN, honorant ainsi à jamais son courageux sacrifice au service de la Résistance et de la Patrie.       G.Balliot

LA VIGIE CITOYENNE.

Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s