Atrazine : les habitants ne sont pas des gobe-mouches ni des niais …

L’utilisation totale de l’atrazine est interdite depuis juin 2003. Aucun utilisateur habituel de cet herbicide ( les agriculteurs ) n’était donc sensé en acheter, en détenir, en utiliser depuis cette date . Comment alors expliquer la présence de traces de ce pesticide dans l’eau potable d’un secteur de Messigny 15 ans après son interdiction ? Quelles explications plausibles donner aux habitants concernés. Les jardiniers du dimanche n’utilisent pas ce produit . Restent les agriculteurs qui travaillent la terre sur le territoire du plateau de Grandschamps. Ils ne sont pas nombreux. Et l’erreur de manipulation , à un réservoir d’eau potable, au moment du remplissage d’un tonne contenant de l’atrazine, à mélanger avec de l’eau, serait la seule explication crédible avancée par des exploitants agricoles . Les investigations sur un territoire aussi restreint avec si peu d’exploitants potentiellement concernés ne semble pas si compliquées . Et, il serait étonnant que le ou les responsables ne soient pas identifiés !!!

LA VIGIE CITOYENNE.

Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s