La poule faisane profite de ses derniers jours de liberté !!!

S4620003

Faisan
par Gkak

Vulnérable, altier, solitaire,
Casque vermillon, collier blanc,
Ange doré chuté sur Terre,
L’angoisse corsète tes flancs.

Tapi au sol tel un gisant,
Au moindre écho saisi d’effroi,
Tu passes ta vie de faisan
Motté dans un sillon étroit.

En son poulailler qui l’encage
Ton fier cousin chante, narquois,
Mais à découvert, au bocage,
Pour survivre, un coq se tient coi.

Quand l’automne, saison des chasses,
Enchaîne battues et poursuites,
Mutisme et sang-froid te cuirassent,
L’immobilité est ta fuite.

Cris humains, abois aberrants,
Ponctués de feu, de mitraille,
Te délogent. Gibier errant,
Tu t’épouvantes, tu criailles.

Ton aile éploie ses couleurs franches
Mais s’effondre au pied de la haie…
Ton œil se clôt, fixant les branches
Des arbres de haute futaie.

LA VIGIE CITOYENNE.

Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s