Les anciens d’chez nous…. ….qu’est-ce qu’on les aimait bien !

Suite …

Et puis, dans son genre particulier, je me garderai bien d’oublier Armand LELONG que les jeunes du village finiront par baptiser « Blédine ». J’ignore pourquoi, sinon peut-être pour souligner sa modeste corpulence. Armand, c’était l’homme à tout faire. Comme appariteur, avec son tambour, pour toutes les informations concernant la population : réunion du Conseil Municipal, passage du Percepteur, arrêté communal, etc. Armand parcourait tout le village, tambour à hauteur de la ceinture, s’arrêtant toujours en des points très précis pour, à l’issue de quelques roulements, clamer l’avis avant d’en terminer toujours par un triomphal : » Le Maire MONTIGNY ».Vraiment ça valait le détour ! Il n’en demeure pas moins, qu’alors, tout le monde était informé de tout, ce qui n’est plus le cas, hélas! Armand était également le garde champêtre assermenté du village, avec lui et l’autorité d’Emile MONTIGNY, je vous affirme que ça ne badinait pas. Les rappels à l’ordre puis sermons du maire étaient fréquents et fermes. Un jour hélas, un peu trop zélé, notre garde champêtre s’est comme on dit couramment « pris les pieds dans l’tapis ! ». Un chien errant lui ayant été signalé dans tout le village comme étant assez amaigri et agressif Armand finira par le repérer dans la grande rue. Aussitôt, armé d’un gros révolver à barillet, il entreprend de le pourchasser en tirant à plusieurs reprises, et là gros scandale. C’est Armand qui s’est attiré une multitude d’insultes. S’en est suivi un article dans la presse locale puis des pages entières dans la presse parisienne à sensations. ARMAND était désespéré, « jurant, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus !» comme écrivait La Fontaine, mais le mal était fait. Fort heureusement pour lui Emile MONTIGNY continuera de lui accorder toute sa confiance.

Le village était modeste, tout le monde connaissait tout le monde et même s’il y avait des travers ils étaient traités avec respect. Pour les conter tous, par le détail, et comme ils le mériteraient, il faudrait être poète, ce que je ne suis pas ! Et encore, même le poète ne saurait les camper tels qu’ils étaient les uns et les autres. Il lui manquerait le ton, la mimique appropriée, le clin d’œil malicieux, tous ces petits riens qui donnaient la richesse, la saveur de tous ces personnages hors du commun. De ces personnages, que l’on ne croise plus, de nos jours, dans les rues de MESSIGNY ET VANTOUX.

Enfin je souhaite que Messigny et Vantoux garde en mémoire monsieur et madame BIZOT. Deux personnages importants de la place du village. Ce couple vivait dans une grande discrétion mais observait beaucoup, s’informait, lisait, copiait et écrivait au jour le jour tous les événements- petits et grands constatés. Comportement à l’identique pendant toute l’occupation, malgré les risques énormes encourus. Résultat : tout, absolument tout, a été relaté. Que ce soit les dates, le nombre d’allemands à l’exercice, celui de canons antichars, les heures de soldats allemands mis en punition, les heures de départs et retours à l’entrainement, les mouvements de troupes. Oui, tout et tout a été consigné, conservé soigneusement, par la famille. Ces documents importants serviront sans aucun doute, un jour, à l’histoire de notre village.

C’est étrange, j’étais jeune et eux âgés, mais ils restent tous gravés en ma mémoire, je les revois tous comme si c’était hier. Pour moi ils sont toujours là ! J’aimerais tant que ce soit vrai. Ils savaient tant et tant de choses simples aujourd’hui oubliées. Et, quand je pense que pour nombre d’entre eux je n’ai même pas la plus modeste photo en noir et blanc, je m’en veux…oui, je m’en veux terriblement! C’est peut-être aussi pourquoi j’éprouve tant ce besoin de parler d’eux, ils le méritent d’ailleurs tellement !

Respectueusement je me permets de les saluer tous !   G.BALLIOT.

LA VIGIE CITOYENNE.

Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s