Les Glorious et les Coucous …

8 Janv. 2020- Travaux et er C.M. de M. et V. 059

Photo des membres du premier conseil municipal de MESSIGNY & VANTOUX, sous la présidence du maire Henri REVOL le 6 Janvier 1973. A noter la présence du secrétaire de mairie Jean BONDOUX, au premier rang, cigarette à la main..

Par Georges BALLIOT

Si nous effectuons un retour très en arrière dans l’histoire de notre village, nous y apprenons, en particulier et avec un certain étonnement que nos ancêtres eurent le très grand honneur de recevoir le « Roi Soleil ».

Suivons cet événement, conté par COURTEPEE (1) :

 « La grande route de Dijon à Paris passait à Messigny avant celle ouverte au val-Suzon ; on y conserve ( à Messigny) les sauvegardes mises sur les portes où l’on apprêta le repas que prit Louis XIV, le 14 Juin 1674, accompagné de la Reine et du Dauphin. Il dîna dans son carrosse tourné du côté de Dijon que l’on voit à découvert au milieu du village ; quand il but, le peuple cria : « Le Roi boit », ce qui fit bien rire Louis XIV.

Douze jeunes filles, habillées en bergères, présentèrent à la Reine un panier de citrons, oranges, fleurs, orné de rubans, et chantèrent des vers dont la princesse fut très contente. Le Roi leur donna deux louis d’or. »

Ce fut là un récit qui fit honneur à notre village, donc à ses habitants. Il atteste que ceux-ci s’étaient montrés très accueillants en organisant respectueusement une réception… que l’on ne pouvait plus royale. Mais, fort de cette visite et des compliments nombreux qui s’en suivirent, le peuple de Messigny s’en glorifia tant et tant que toute la population des alentours, sans doute aussi un peu dépitée de ne pas avoir été choisie, se mit à traiter les habitants de Messigny de : « Glorious » ! C’est ainsi, oui c’est ainsi, que nous sommes tous devenus, par cette page d’histoire et pour l’histoire locale : des « Glorious » ! Sans vouloir en rajouter je dirai que finalement ce n’était pas si mal, face par exemple « aux Coucous » de Vantoux et aux « Bêlas » d’Ahuy. Cependant, pour rester en concordance avec le regroupement de nos deux villages d’hier, nous sommes devenus, acceptons le, des   « Glorious-Coucous ». Tout bien analysé je trouve que c’est d’ailleurs assez judicieux. En effet qui oserait prétendre que le « Coucou » n’est pas un tantinet « gloriou »  de sa conquête ? Le premier Conseil Municipal, groupant les deux conseils en exercice des deux communes unifiées, s’est tenu le 6 Janvier 1973, pour élire son maire. C’est ainsi que monsieur Henri REVOL, l’étant déjà de MESSIGNY, devenait le premier maire de la nouvelle commune : MESSIGNY et VANTOUX.

(1) Claude COURTEPEE abbé et historien, né à Saulieu le 23 Janvier 1721 mort le 11 Avril i781.

LA VIGIE CITOYENNE.

Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s