Ballade à la combe d’Envolle et à Roche Gros …

15- Mai 2020- le Rosier 003 (2)

G.BALLIOT .

Avec cette première étape du « déconfinement», surgit le besoin de se « dégourdir» les jambes. Rien de plus naturel, sinon nécessaire. Je me permets de vous proposer une belle promenade forestière. Partant du plateau de Curtil St Seine elle vous conduira sur les sommets du Val-Suzon. C’est une belle ballade qui peut se faire en famille. Rien de mieux que la forêt pour son calme, son côté vivifiant, et tout le spectacle naturel de la vie des oiseaux et du gibier. En ce lieu vous trouverez tout et en plus une très belle vue sur le Val-Suzon, les terres d’Etaules, ou de Sainte Foy. Vous aurez sous les yeux, presque à vos pieds, la verdoyante et reposante vallée du Suzon. Vous y entendrez le coucou qui vient d’arriver, le chant des oiseaux, les perforations du pic bois, à la recherche de sa nourriture dans du bois mort. Bref tout un univers qu’il faut par ailleurs préserver avec soins. De cette promenade aux sommets de la Combe d’Envolle et de Roche Gros, j’en suis certain, vous rentrerez émerveillés. Pour une reprise c’est un parcours de rêve, en légère déclivité sur 6 à 7 kms au plus (aller et retour). De «  Roche Gros » par une ligne forestière vous pourrez amorcer votre retour en passant alors près des vestiges d’un temple. Lequel aurait précédé l’ancien village disparu de GOA dont il ne reste plus, de nom, qu’une combe, descendant près de Ste FOY et la maison forestière proche de CURTIL SAINT SEINE.

Le plan joint, dont je vous invite à vous munir, vous donnera d’autres infos mais surtout il trace votre route, auto d’abord jusqu’à l’entrée de la sommière du Châtelet (ligne droite et parcours que j’ai teinté en rouge) où vous devrez impérativement vous garer. Les véhicules en forêt sont interdits.

De Curtil St Seine, prendre la direction Francheville, puis peu après les pylônes radars prendre le chemin à gauche, à 500 mètres vous trouverez la forêt que vous longerez sur 250 mètres environ avant de trouver la longue ligne droite forestière que vous suivrez à pied sur 1km500 environ, avant un décrochement à gauche, par un sentier que vous prendrez, pour arriver au sommet de la combe d’Envolle. En ce lieu, avec des enfants, faites quand même attention aux imprudences. De ce sommet vous aurez à vos pieds le Val-Suzon avec le village sur votre droite et face à vous les terres d’Etaules. De là, je vous encourage à revenir vers l’auto par un petit détour vers Roche Gros, pour faire la remontée par la ligne forestière à votre convenance. Ces lignes sont tracées sur la carte et vous permettent un retour sur la sommière. Une sommière (expression forestière) c’est une ligne principale, plus large, qui reçoit diverses lignes de chaque côté. Les lignes( expression forestière) délimitent les parcelles (coupes) de la forêt.

Si vous faites ce parcours dans une tenue éloignée du blanc ou du rouge, sans trop faire de bruit, vous aurez des chances d’apercevoir du gibier. Si tel est le cas, ne bougez plus ! Vous aurez alors sans doute le plaisir de l’admirer un moment. Surtout ne l’effrayer pas pour le seul plaisir de le voir partir en bondissant. Sachez que ce massif forestier, à la fin des années cinquante, était très riche de nombreux et beaux chevreuils dont quelques uns ont été repris au filet, pour être transportés, hors de la région, dans des forêts où ce gibier était peu présent.

Cette forêt, comme tant d’autres, a été hélas trop fréquentée par les chercheurs de champignons « jusqu’au-boutistes ». Au point que sur certains secteurs, ils en sont de nos jours bel et bien disparus. Tout le milieu forestier demeure un bien sensible admirable mais qui doit être constamment protégé à travers des règles bien définies faute de quoi s’installent des décalages très dommageables pour l’avenir. Non seulement préjudiciables pour la forêt elle-même, mais avec des conséquences redoutables pour les êtres humains que nous sommes.

Hélas, orientée politiquement depuis 1964 vers le seul profit financier, la forêt française est depuis écartée inexorablement de ses nobles missions fondamentales. Jusqu’au jour où il s’avèrera, mais un peu tard, là aussi, que de très graves erreurs, celles-là sylvicoles, ont été malencontreusement commises.

LA VIGIE CITOYENNE.

Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s