LUTTE CONTRE LE RÉCHAUFFEMENT …


Avec le souci de lutter contre le réchauffement climatique nous sommes entrés dans le délire des projets. Loin de dire que ces réflexions sont inutiles mais il n’en reste pas moins qu’il faudrait déjà commencer par stopper toutes les erreurs fondamentales commises. Ainsi avec la gestion forestière, laquelle doit être revue pour lui permettre de développer la plénitude des capacités qui sont les siennes, au service de l’humanité.
A ce propos j’en profite pour porter à votre connaissance les constats d’autorités, publiés par Emilie NOUGUE, Jellyfish France
– Les forêts sont des réservoirs d’eau douce. D’après la FAO (organisations des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) : 75% des ressources en eau douce proviennent des forêts. Cela s’explique notamment par le fait que les racines des arbres renforcent la capacité de rétention d’eau des sols. L’eau douce étant essentielle à l’homme, protéger les forêts est tout aussi indispensable.

  • Elles limitent les catastrophes naturelles. Elles préservent des phénomènes d’érosion des sols, en atténuant la violence des crues et cassent la force des vents. Les forêts sont de véritables boucliers à catastrophes naturelles puisqu’elles agissent immédiatement sur les phénomènes violents en plus de lutter contre le changement climatique qui est responsable de la multiplication de telles catastrophes.
  • Elles sont une véritable pharmacie. D’après la FAO environ un quart de l’ensemble des médicaments modernes sont conçus à base de plantes des forêts tropicales.
  • Elles emmagasinent beaucoup de CO2. 20 à 50 fois plus que n’importe quel autre écosystème.
  • Elles produisent de l’oxygène. Certes se sont les océans qui, à eux seuls, produisent plus de 50% de l’oxygène. Mais les forêts ne sont pas en reste. Selon Jonathan FOLEY directeur de l’Université du Minnesota.
  • Elles refroidissent les températures. Les arbres transpirent et émettent de la vapeur. C’est ce que l’on appelle l’évapotranspiration. La forte humidité qu’elles produisent aide à la formation des nuages, en particulier en début d’après midi. Les nuages bloquent donc les rayons du soleil une bonne partie de la journée ce qui réduit les températures.
  • Elles aident à nous sentir bien. Se promener en forêt aurait un effet bénéfique sur la santé. Une balade en forêt aurait un effet bénéfique sur la santé mentale et cardiovasculaire en agissant notamment sur le stress.

C’est clair et éloquent. Oui, il est plus que temps d’en revenir à une gestion forestière  correcte : au service de l’humanité et non plus tournée, en priorité, vers le fric ! Peut-on espérer un homme politique suffisamment clairvoyant, volontaire et courageux pour y parvenir ?
G. BALLIOT

LA VIGIE CITOYENNE.

Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s