Indifférence et mépris du Maire et des Conseillers…

La Vigie a reçu ce nouveau courrier de Georges BALLIOT ancien résistant dans lequel il s’étonne de ne pas avoir encore reçu de réponse ou d’accusé de réception de l’équipe municipale. Qui aurait eu connaissance de ses courriers, à part le Maire, sans la Vigie ???

s1720006

Amis lecteurs du site « Au fil du Suzon » je vous informe qu’à ce jour rien n’a changé. M. le Maire s’obstine toujours à ne pas répondre à mes deux courriers adressés les 30 Septembre et 8 Décembre 2016. Courriers dont vous avez pu prendre connaissance ici même, sur le site, le 9 Février 2017. Les membres du Conseil Municipal, bien qu’également destinataires, n’ont toujours pas été informés officiellement de l’existence et à fortiori du contenu de ces courriers par le Maire. On pourrait me rétorquer que j’aurais pu m’adresser directement à chacun, individuellement. Mais justement c’est ce que je me suis interdit de faire, tenant respectueusement à suivre la voie administrative normale, comme on me l’a appris dans la plus vieille administration Française.

Force est bien de constater qu’à Messigny et Vantoux nous vivons actuellement une étrange démocratie municipale. M. le Maire n’est pourtant pas sans savoir qu’être élu, indépendamment d’un titre, comporte des responsabilités et surtout des devoirs dont celui de se tenir au service de tous ses administrés.

A ce jour, Adjoints et Conseillers, suite à la communication qui en a été faite ici le 9 février, ne peuvent plus ignorer mes démarches en vue d’une reconnaissance patriotique envers  l’ancien Maire Emile MONTIGNY et la famille André ROUX.

Compte tenu de l’importance historique et des devoirs de mémoire qui sont les nôtres envers les générations futures, je suppose et espère que parmi les membres du Conseil, il s’en trouvera bien quelques uns suffisamment responsables et motivés pour faire examiner les requêtes et les satisfaire. D’autant qu’elles ne sont pas de nature à engendrer une lourde dépense. D’avance qu’ils en soient remerciés.

Amis lecteurs n’hésitez surtout pas, apportez votre soutien à cette requête, par reconnaissance envers ces anciens de notre village qui se sont battus pour la LIBERTE.

Georges BALLIOT.

Comment le Maire et certains élus (anciens ou nouveaux ) peuvent ils continuer à parader lors des manifestations organisées au monument aux morts ou devant la stèle du Lieutenant SAMBIN en espérant avoir leur photo sur le site officiel de la Mairie ou dans le journal local ? Comment peuvent-ils traiter ou laisser traiter avec autant de désinvolture, d’inconvenance, la requête désintéressée d’un résistant qui, tout juste sorti de l’adolescence, a risqué sa vie avec ses compagnons, la famille ROUX et le Maire Emile MONTIGNY pour défendre vos vies et votre liberté ? AFFLIGEANT !!!

QUE PENSERAIENT LES BRAVES TOMBÉS À MESSIGNY POUR LA PATRIE !!!

22-23nov-2014-coq-et-eglise-053-copie

LA VIGIE CITOYENNE.

Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Indifférence et mépris du Maire et des Conseillers…

  1. Cette dernière relance de la vigie pour appuyer la demande de Monsieur Bailliot qui souhaite que le conseil municipal salue l’action de Monsieur Emile Montigny maire de Messigny pendant la période de l’occupation allemande, m’incite à apporter les précisions suivantes.
    Tout d’abord contrairement à ce qui est affirmé ce n’est pas par le mépris ni par indifférence que je n’ai pas souhaité répondre par un courrier impersonnel , mais je l’ai rencontré deux fois par courtoisie et par respect à son égard pour échanger de vive voix sur le sujet.
    Je lui ai fait part de mes interrogations, de mes incertitudes sur la nécessité de revenir sur des évènements douloureux après tant d’années, même si je ne conteste pas la réalité des faits.
    Je lui ai dit aussi que le conseil municipal dans sa composition actuelle n’était pas forcément à même de d’apprécier en toute connaissance de cause et en toute objectivité les évènements de l’époque.
    J’ai ajouté que ce devoir de mémoire aurait pu être fait bien avant par les 11 municipalités qui ont précédé l’actuelle. Peut être qu’il aurait été préférable de faire ce travail de reconnaissance tant que des témoins de l’époque auraient pu apporter leur témoignage. Cela n’a pas été fait en son temps, on peut se poser la question de savoir pourquoi.
    Enfin lorsqu’il est précisé que seuls mes deux prédécesseurs Messieurs REVOL et POTRON ont contribué chacun à leur initiative à saluer la mémoire sur des évènements précis qui se sont déroulés dans le village à cette époque , il aurait peut être aussi fallu par honnêteté et objectivité mentionner la cérémonie organisée à notre initiative en septembre 2014.
    Cérémonie qui voulait témoigner de notre reconnaissance et notre admiration pour celles et ceux qui n’avaient pas hésité à risquer leur vie pour mettre fin à cette occupation ignoble. A cette occasion Messieurs Georges BALLIOT, Michel COGNIARD, Marcel MULLER, Marcel PALLEGOIX, et Marcel TISSIER avaient reçu au cours d’une cérémonie émouvante, la médaille d’honneur de Messigny et Vantoux.
    La vigie s’honorerait si avant de diffuser toutes informations, elle se préoccupait d’en vérifier l’exactitude.
    J’en terminerai en paraphrasant une phrase célèbre du Général de Gaulle:
    « la Gestion communale de Messigny et Vantoux ne se fait pas à la Vigie! »

    J’aime

    • claude kayser. dit :

      Votre intervention me laisse dubitatif! A la limite vous engagez dans votre pseudo-texte d’excuses la responsabilité de votre conseil municipal que vous estimez incompétent pour répondre à l’Histoire locale, pas très gentil pour ‘vos’ seuls propres élus. En vous lisant vous collez tout sur le dos de vos prédécesseurs, ils vont apprécier. Démonstration est faite que vous ne lisez que ce qui vous convient, qui ne s’oppose pas à vous et à vous seul. En effet,le § 8 de mon envoi en date du 11. 09.2017 dit «  »Sous la pression des évènements….. » » cela signifie que sous ma pression je vous ai mis au pied du mur en adressant à chaque survivant local des Maquis la même missive qu’à vous-même. Vous ne pouviez qu’accepter ma proposition ce que vous avez fait de bonne ou moins bonne grâce, peu importe, je vous en remercie quand même. L’essentiel est de contribuer pour nos descendants à l’Histoire de ce village. Je vous invite également à relire le § 5 du même texte «  » La réaction de celui…. » ». Il s’agit de vous Monsieur le Maire, rappelez-vous vous vous étiez opposé à cette démarche avec une telle virulence que vous aviez failli tomber de votre chaise. Un de vos bons amis présent vous avais immédiatement accordé son soutien et Monsieur le Maire de l’époque avait tempéré avec beaucoup de justesse ce climat devenu houleux parce que pour vous le Passé ne signifie rien. Cependant j’espère que vous possédez malgré tout quelques sentiments patriotiques ne serait-ce que ceux appris au cours de votre Service Militaire, par exemple? Et ce même si ce dernier vous a vraisemblablement été pénible. Je termine en vous précisant que la famille Montigny ne demande rien qui ne soit réalisé de mauvaise grâce et sans respect pour la personne en cause: Chevalier de la Légion d’Honneur, Croix de guerre 14-18, médaille des blessés, etc…Le lieutenant Montigny a sacrifié 5 années de sa vie pour conforter le mot LIBERTE . Un mot dont vous profitez aujourd’hui. Sur la base du contenu de mes archives personnelles je communiquerai dans quelques jours, le temps de repérer la chapitre en question comment Monsieur Montigny a sans doute évité le pire au village de Messigny l’après-midi du 8 septembre 1944. Nous ne vous demandons pas de le croire car vous ne pouvez de toute évidence comprendre. Le mot ‘LIBERTE’ restera pour vous un mystère. Quant à paraphraser le général de Gaulle vous prêtez à sourire, vous n’avez rien d’un gaulliste….

      J’aime

    • claude kayser. dit :

      Dans ma légendaire impertinence matinale je me permets monsieur le maire d’attirer votre attention en même temps que celles de vos propres élus sur un passage du contenu de votre brillante prose-défausse. On lit: « ….devoir de mémoire par les 11 municipalités qui ont précédé l’actuelle ». Depuis 1945 il y eut les municipalités: Emile Montigny, Henri Paris, Henri Revol, Jean-Pierre Potron! Ce total doit faire quatre municipalités avant la ‘votre’, sauf erreur de ma part? Puis-je me permettre de vous demander de bien vouloir accepter d’ouvrir le Bien Public de ce jour à la page 08 et de lire l’article concernant Villy en Auxois en bas de page à gauche. Mardi 7 mars 2017 – 1° mars 1944….Madame Evelyne Monot, maire de ce village a une autre perception très actuelle de l’histoire locale de Villy en Auxois et du devoir de Mémoire de ceux qui sont tombés au nom de la LIBERTE. Puissiez-vous lui demander des conseils.

      J’aime

    • messivan dit :

      Le Maire, dans ses réponses » abracadabrantesques »n’hésite pas à paraphraser le Général De Gaulle alors qu’il déclare que l’épisode de la résistance ne le concerne pas car il n’était pas né!!! C’est quand ça l’arrange!!! et il écrit : »la gestion communale de Messigny et Vantoux ne se fait pas à la Vigie ». Si le Maire avait l’élémentaire politesse et un minimum de respect pour répondre aux habitants qui lui écrivent, ils n’auraient pas besoin de faire appel à la Vigie pour s’exprimer et se faire entendre.
      Il a aussi écrit :  » je n’ai pas de raisons de faire ce que mes prédécesseurs n’ont pas fait » On peut se demander, à la lumière de cette brillante réflexion, pourquoi le Général De Gaulle a signé les ordonnances des 4 et 19 octobre 1947 créant la Sécurité Sociale alors qu’aucun Président de Conseil ne l’avait fait avant lui . De quoi je me mêle !!!
      Il ne faut pas pour autant se désespérer. Une équipe municipale, c’est un Maire, des Adjoints et des Conseillers. J’ai du mal à croire que tous les Conseillers puissent partager la posture peu convenable du Maire. La décision qui divise doit être prise en collégialité par le Conseil municipal. Pour sortir de cette situation, il suffit d’inscrire la requête de Georges Balliot à l’ordre du jour de la prochaine réunion du Conseil Municipal.Çà permettra aux Conseillers d’en débattre entre eux et ensuite de s’exprimer d’une manière responsable et assumée lors du vote public devant les habitants qui auront choisi d’assister à la réunion. Et le résultat de ce vote démocratique, en public s’imposera à tous. Courage à tous.Prouvez aux habitants que les Conseillers existent et ne sont pas inféodés au Maire.

      J’aime

  2. geraldine dit :

    ce personnage bouffi d’orgueil et de toute puissance (il le croît) depuis qu’il porte sa casquette de maire encore trop petite pour lui, distinction qu’il voulait quel qu’en soit le prix à payer même au prix d’une douteuse campagne, me confirme-t-on régulièrement. Aujourd’hui il tente de faire taire la Vigie qu’il a lui-même déclenché. Personne ne bougera dans ‘son’ conseil municipal, ‘son’ jouet qu’il malmène d’ailleurs. Il les a tous ‘tétanisés’ (mot gentil). Monsieur Baliot et monsieur Kaiser vous n’êtes pas dans sa Cour vous n’obtiendrez rien comme certain sauf si vous le mettez une nouvelle fois au pied du mur, comme je l’ai lu, en mobilisant les grandes associations nationales de la Résistance. Il ne faut pas hésiter pour votre propre honneur. Son service militaire ne lui en parlez pas il deviendrait enragé et puis vous seriez étonné de sa réponse. Une confidence: ce joli coeur (il en est convaincu) ne cède que devant les femmes lorsque l’une ou l’autre le menace de représailles pour telle ou telle chose. Curieux, n’est-ce pas? Je le sais et même très bien.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s