Le coquelicot, pavot des champs, pavot sauvage…

Le coquelicot doit son nom à une métaphore entre sa couleur et celle de la crête du coq désigné par onomatopée  en ancien français « coquerico ».

Il est surtout originaire d’Asie mineure. Fleur sauvage, rouge écarlate et pétales de soie, on le trouve au bord des chemins, dans les champs de blé. Sa floraison s’étale d’avril à septembre. Le pavot Ooreka est une variété, aux fleurs majestueuses de couleurs vives, ornementale, cultivée pour la décoration  des jardins.

Les Coquelicots.

Ils éclatent dans le blé, comme une armée de petits soldats; mais d’un bien plus beau rouge, ils sont inoffensifs. 

Leur épée est un épi

C’est le vent qui les fait courir et chaque coquelicot s’attarde, quand il veut, au bord du sillon, avec le bleuet, sa payse.

Jules Renard.

LA VIGIE CITOYENNE.

Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s