Hommage au Maire E.Montigny : un Résistant interpelle le Conseil Municipal !

Le 10 Avril 2017 le conseil municipal prenait la décision de créer une commission qui aurait en charge d’examiner un hommage à rendre à Monsieur Emile MONTIGNY; C’était il y a 6 mois!
Depuis aucune information sur les travaux de cette commission. Autant dire que chacun, aujourd’hui, a le sentiment que la commission n’a été installée que pour étouffer  l’hommage à rendre à M. MONTIGNY . Mais pourquoi tant et tant d’arguties alors qu’il est si simple de lui rendre les honneurs mérités en désignant l’actuelle place devant la Mairie, face à sa maison, là où il travaillait comme marchand de vin, là où avec M. THENADEY instituteur, son secrétaire de Mairie, au premier étage de l’école, encore aujourd’hui le secrétariat, il a travaillé pendant 28 ans.
Votre attitude, Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers, devient sérieusement équivoque. Personne ne comprend plus votre opposition alors que cet hommage serait tout à l’honneur de la commune. Personne, ici et ailleurs, ne saurait accepter que vous vous opposiez à une telle reconnaissance du patriotisme, de notre maire et de certains de ses habitants, sous l’occupation.
Pour que les générations futures puissent savoir, qu’elles puissent connaître l’histoire de leur village…il est de votre devoir de leur permettre toutes les informations. Vous êtes des élus, vous travaillez pour la collectivité, souhaiteriez vous que demain il soit dit que la municipalité Vincent LEPRETRE, s’est opposée à la reconnaissance du patriotisme communal sous l’occupation? Je n’ose l’admettre. Tant cela pourrait être encore considéré comme les relents d’un passé resté douloureux.
Tous les anciens du village vous confirmeront ce qui est avancé sur les mérites de monsieur MONTIGNY, leur maire, face aux exigences de l’occupant, comme à son soutien affiché à l’appui de la Résistance. Très peu de maires auront sans doute eu l’honneur, mais aussi les affres, d’avoir un groupe de Résistants installés dans les murs de leur commune pour des missions importantes et précises. Vous êtes vous placés dans la situation qui était la sienne? Y avez vous seulement réfléchis? Sans oublier qu’il aura même été contraint, toujours pour protéger sa commune, de faire la police auprès de jeunes maquisards « qui rêvaient d’en découdre ». Ce qui n’était pas sans aucun risque non plus, mais il l’a fait!
Mon obstination vous surprendrait-elle? C’est simple, je reste hélas le dernier vivant de ce Groupe FFI – comme le temps passe- et je suis arrivé à un âge où, habité par cet esprit de la Résistance qui ne m’a jamais quitté, je considère que ma démarche reste attachée à ce même devoir. J’ose espérer que vous finirez par comprendre que c’est aussi votre devoir d’élus d’honorer monsieur Emile MONTIGNY et la famille ROUX. Ils l’ont tellement mérité cet hommage …et c’est si simple à faire !!!

GEORGES BALLIOT . ( Résistant à 17 ans )

LA VIGIE CITOYENNE.

 

 

Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Hommage au Maire E.Montigny : un Résistant interpelle le Conseil Municipal !

  1. Renard dit :

    L’attitude du maire et des conseillers est affligeante. Pourquoi ce silence, ce désintéressement, cette indifférence ? Ils ne brillent pas par leur courage,incapables qu’ils sont de s’exprimer, de donner leur avis sur cette demande de reconnaissance du courage, de la bravoure d’un maire qui n’a pas hésité à se confronter à de jeunes résistants écervelés et à des habitants tentés par la collaboration pour sauver des vies. Beaucoup d’élus n’ont pas connu cette période. Mais ont-ils réfléchi à ce qu’aurait pu être leur attitude, leurs choix en cette période. Quels risques auraient -ils été près à prendre pour défendre leurs compatriotes?
    Pas davantage compréhensible le lourd et inquiétant silence de l’Amicale des Anciens Combattants et son président jacques beurtheret !!!!! Quelles valeurs défendent-ils ?

    J’aime

  2. desiré dit :

    quelqu’un a écrit sur la Vigie « ils n’étaient pas nés à cette période » et je rajoute « ils s’en foute ». Le silence de cette amicale est normal le président ne supporte pas tous les anciens combattants. Il les sélectionne, il tient beaucoup à son titre. Il y a dans Messigny et Vantoux 3 ou 4 combattants qui restent discrets comme tous ceux qui ont « fait », qui ont « vécu », qui ont « pris des risques » soit en Indo, en Tunisie, en Algérie ou ailleurs, il y en a:  » cherchez bien ». Ils restent discrets pour ne pas porter ombrage à ce président d’opérette.

    J’aime

  3. claude kayser dit :

    « dur, dur » ces analyses! A chacun sa conception des situations conflictuelles inscrites dans notre Histoire de France. On ne peut être sensible à tout. A chacun aussi sa conception des mots « anciens combattants » au sens très large de cette définition. La jeunesse de demain ou les moins jeunes d’aujourd’hui ne peuvent comprendre ces vécus,il ne faut pas leur en vouloir. De très nombreux villages de France, pour ne citer qu’eux, commémorent au seul nom de l’Histoire et du Souvenir « pour que cela ne recommence pas ». Là encore à chaque municipalité d’interpréter son Devoir de Mémoire!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s