Messigny et Vantoux place tournante du ravitaillement des maquis du nord dijonnais…

S3080001

Afin de permettre aux lecteurs de mieux comprendre pourquoi un Groupe de Résistants avait été mis en place dans les murs du village de Messigny (1) de Juin à Septembre 1944.

Le ravitaillement des maquisards dans les forêts du nord Dijonnais posant des problèmes ( de sécurité avec des centaines d’hommes à vêtir, chausser et nourrir) Messigny a été choisi pour être le centre qui recevrait ce ravitaillement et le stockerait. Les maquis y venant le soir s’approvisionner.
Ce ravitaillement dérobé dans divers entrepôts à Dijon était chargé dans des bennes à ordures de la Société Franco Suisse lesquelles parvenaient à passer le contrôle allemand situé au carrefour dit alors  » du Rendez-vous des Chasseurs » jonction de la route de Langres et celle menant à Is/Tille. Mais il lui fallait faire vite, car contrôlé en temps. Pour venir à Messigny, surtout avec les pneus à bandages d’alors, il devait donc être rapidement déchargé pour repartir aussitôt et repasser le barrage dans les délais normaux, comme s’il était aller vider son chargement au dépôt à gauche de la route d’ Is/Tille. Ce trafic aura duré près de 3 mois sans incident sérieux mais le mérite des chauffeurs étaient grand face aux risques encourus. Parfois ce seront des corbillards qui assureront les transports jusqu’à Messigny. Eux aussi trompaient, non sans risques, les contrôles.
A Messigny, chez André ROUX, au centre du village face au Lion d’Or, le Groupe FFI assurait un déchargement rapide, puis le classait et le rangeait. Le soir il participait au chargement rapide des camions venus du maquis. Pour le Groupe FFI de Messigny il n’y avait aucun temps mort avec la remise en état des armes cachées depuis 1940 ici et là avec les tours de garde à assurer en différents points des abords du village, tout en répondant de jour comme de nuit à divers événements.
Ces divers éléments permettent de mieux comprendre les risque encourus par le  Groupe FFI caché dans les murs du village pendant 3 mois et le mérite du maire d’avoir su le protéger. ( Messigny était la dénomination officielle du Groupe F.F.I. Le village de Vantoux étant alors une commune séparée (1). Mais il faut bien savoir que des habitants de Vantoux appartenaient néanmoins au Groupe FFI de Messigny. Il convient donc de bien comprendre que l’hommage touche les deux communes d’alors, devenues unies aujourd’hui.

LA VIGIE CITOYENNE.

 

Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s