Le délice des étourneaux et des merles…

S3140002

Une volée de sansonnets attend le moment propice pour fondre sur les baies

Comme chaque année à l’automne, la vigne vierge qui orne nos murs ou nos vérandas, se pare du rouge de ses feuilles et du bleu de ses baies. Elles sont toxiques pour nous mais pas pour les étourneaux sansonnets qui préparent leur départ vers le sud. C’est un régal pour eux à l’arrivée de l’hiver et surtout une source d’énergie nécessaire avant leur longue migration vers le sud. Mais les merles qui restent près de nos maisons les apprécient aussi.

 

Oiseaux

Donnez-moi des oiseaux, dit l’arbre,
Donnez-moi une foule d’oiseaux :
Des moineaux, des hirondelles,
Des étourneaux, des tourterelles,
Des merles, des mésanges
Et un coucou,
Un seul ,
Comme un bijou
Contre mon cœur.

Couvrez-moi d’oiseaux
De toutes les couleurs
Afin que ce manteau de plume
Me tienne chaud pendant l’hiver
Quand mes feuilles, une à une,
Mortes, au vent cruel
S’en sont allées
Jean Joubert extrait de « L’amitié des bêtes »

VIGIE CITOYENNE.

Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s