Quel avenir pour le presbytère de Messigny et Vantoux ???

IMG_0409

Le presbytère de Messigny et Vantoux nécessiterait, selon la Mairie,  des travaux d’entretien trop importants pour son budget. Une solution alternative serait envisagée. Elle pourrait se porter acquéreur d’une maison actuellement en vente, place de l’église, pour loger le Curé. Le presbytère et son grand terrain seraient alors mis en vente. Miracle, le nom d’un acquéreur potentiel circule déjà !!!!!!! Il bénéficierait d’un accès privilégié aux  informations municipales. Sa vigilance et sa grande réactivité dans le suivi des transactions immobilières du village lui permettraient ainsi de réagir prestement pour profiter d’opportunités pas encore dévoilées .

LA VIGIE CITOYENNE.

Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Quel avenir pour le presbytère de Messigny et Vantoux ???

  1. Jean Riz dit :

    Ce profil me rappelle quelqu’un…. Si en plus il aide le pretenom à finaliser le PLU c’est sur qu’il ferait une très belle affaire. Y en a qui ont vraiment de la chance. Aucune question sur la pollution à l’atrazine sur des terres qu’ils exploitent et une nouvelle opération immobilière en vue.
    Mesdames et Messieurs du conseil, le moment de vérité est arrivé. Serez vous complices jusqu’au bout des turpitudes de la baudruche que vous avez installée et que vous craignez tant ou allez vous enfin dire stop et le démettre ?
    Au plaisir de vous lire.
    PS : à bientôt Léo et Vincent

    J’aime

  2. Leo dit :

    Quand je lis la prose de Jean Riz, je me demande si il ferait pas mieux de s’appeler le  » petit rapporteur  » vu qu’il colporte et amplifie les âneries de Messivan sur les évolutions futures du presbytère. Ces insinuations obsesionnelles de » l’aigri de la rue Maillot » n’ont qu’un seul but c’est de chercher à compromettre le maire du fait de son amitié solide avec la famille Beurtheret dont il n’a de cesse de vilipender et de salir la réputation. On peut se demander pourquoi cet acharnement

    J’aime

    • messivan dit :

      Cher Leo,
      Vous l’avez bien compris, l’évocation de la vente du presbytère, de son rachat  » chelou  » et le déménagement du curé sur la place de l’église dans une maison achetée par la Mairie, n’étaient qu’une fiction. Elle était destinée à évaluer la confiance des habitants en leurs élus qui,bien entendu, n’auraient jamais accepté de voter une telle transaction immobilière.Leo, vous qui semblez connaître parfaitement la vie du village et ne supportez pas les » âneries » colportées par La VIGIE, vous n’êtes pas encore intervenu pour éclairer les habitants sur la présence du portail de l’ancienne école rue de la Mare et des pierres de taille rue Maillot!!!!! Les habitants attendent votre éclairage avec impatience.

      J’aime

      • claude kayser dit :

        vous vous trompez magistralement de cible Monsieur Leo, preuves à l’appui . Peu importe, montrez-vous quand même très prudent quant à vos accusations vous pourriez avoir une grosse surprise et elle sera sans appel.

        J’aime

    • Jean Riz dit :

      Bonjour Léo
      Les gens que vous défendez n’ont pas d’amis mais ils ont un maitre : l’argent. Mus par la cupidité, ils ne font jamais rien sans arrière pensée. Lepretenom pense pouvoir compter sur eux mais ignore que leur soutien ressemble à la corde du pendu.
      Je note que vous ne rejetez rien de ce qui est rapporté. C’est dommage. Je vous avais déjà trouvé un surnom. Ce n’est que partie remise.
      Au plaisir de vous lire

      J’aime

  3. Antoine dit :

    Non Léo, il ne faut pas tenter de faire passer la famille dont vous parlez pour une famille martyr en invoquant des « …insinuations ayant pour objectif de salir le maire ». « INSINUATIONS » mais c’est à mourir de rire. Faut-il rappeler que cette famille a commencé par bâtir sur un terrain dont elle n’était pas propriétaire.C’est lors de la liquidation de la succession que cette tentative d’appropriation a été démasquée. Vrai ou faux? Entretemps cette propriété recevra la porte cochère d’une ancienne école démolie, arrivée on ne sait comment, ni selon quelles conditions, de la rue des écoles. Vrai ou faux? Puis il y aura ce coup, pas très heureux, d’une propriété BIZOT que la commune souhaitait acquérir. Elle a failli se faire doubler au moment de la vente par son propre adjoint. Vrai ou faux? J’arrêterai là, persuadé que pour les événements récents tout un chacun a pu apprécier.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s