Rétro …mars 2018 …

Un projet peu raisonnable… L’intention de l’équipe municipale de créer un plateau sportif et de rénover la salle des fêtes est devenue préoccupante pour bon nombre de concitoyens dont certains s’en émeuvent dans les colonnes de la Vigie citoyenne.

10 mars 2018 :

 » Emile Montigny, un Maire à honorer… »

Un groupe de travail a été créé depuis quelques mois pour étudier et répondre à la demande d’habitants, anciens résistants ou non, d’honorer le Maire Emile Montigny. Son engagement risqué a aussi consisté à gérer les provocations, de jeunes résistants et les relations douteuses de certains habitants avec l’occupant, pour protéger ses concitoyens d’éventuels dérapages de l’armée Allemande, en déroute, à la fin de la dernière guerre mondiale.

Dans la vie il est des situations qui font qu’elles finissent par devenir insupportables. au point de conduire à se révolter contre certaines passivités, tant et si bien que vous avez alors l’impression de devenir complice: par votre simple silence

Vous perdez votre temps avec Hobe. Depuis que ce site existe, à chaque fois que quelqu’un a soutenu l’équipe municipale et son illustre guide, ce dernier s’est avéré être son propre défenseur. Aucun intérêt. Lepretnom ira jusqu’au bout parce que son ego démesuré.

20 mars 2018 :

 » réunion publique concernant la rénovation et l’extension de la salle des fêtes « 

A la question : Est-ce que cette réunion peut faire évoluer le projet? Le Maire a répondu » le projet global est arrêté, c’est l’application de notre programme sur lequel nous avons été élus en 1974″

25 mars 2018 :

 » un poilu tombé dans l’oubli à Messigny et Vantoux « 

A Messigny et Vantoux, la tombe d’un ‘Poilu’ honorée par toutes les municipalités et structures d’anciens combattants jusqu’en 1960 a sombré dans l’oubli. Nous en ignorons les causes réelles. Une ‘palme’ sur une tombe du cimetière avait attiré notre attention, les recherches effectuées se sont avérées intéressantes. Aujourd’hui nous avons entre les mains tous les éléments concernant : Albert Jean Chapuis, sergent au 51° Bataillon de Chasseurs Alpins tué au cours d’un repli à proximité du château de Goyencourt. Le 12 novembre 2012 nous nous étions permis de signaler cet oubli au président des anciens combattants locaux. Aujourd’hui face à ce second oubli nous avons pris la décision de replacer la plaque d’origine concernant le sergent Albert Jean Chapuis titulaire de la Médaille Militaire et de la Croix de Guerre avec trois citations ‘au feu’.

LA VIGIE CITOYENNE.

Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s