A L’OMBRE DU MONUMENTAL HANGAR !!!

Georges BALLIOT dit :

Pourquoi ne pas imposer des règles d’une bonne cohérence aux collectivités.
Je vais tenter de faire simple, par un exemple précis et incontestable.
Dans les années 1970, la Commune de Messigny et Vantoux propriétaire des terrains, décide de faire du pré RACLOT un lotissement, après rectification du lit du Suzon. Heureuse initiative, chaque lot de terrain à bâtir trouve rapidement acquéreur. Les acheteurs ayant pu considérer avantages et inconvénients éventuels. Car, c’est vrai, il y avait déjà de l’autre côté du Suzon un terrain de football pour les différentes équipes du lieu et le projet d’un modeste bâtiment dit « Mille-Club ». Donc d’éventuelles nuisances à prendre en compte. Bref, pour faire son choix, avant achat, chaque acquéreur était conscient de la situation exacte. Tout était pour le mieux, dans le meilleur des mondes…
Sauf que, depuis, les choses ont bien évolué. Et les acquéreurs d’hier sont aujourd’hui assez dépités et déçus, pour n’en pas dire plus, par l’évolution des terrains de l’autre côté de la rivière. Ils ont comme l’impression de s’être faits « rouler dans la farine » comme il était coutume de dire encore dans un récent passé. En effet, ils comprennent mal que le même propriétaire public, (le conseil municipal, au nom de la commune) puisse ainsi ne pas avoir eu, par conscience morale, le souci de renoncer à divers projets inesthétiques, bruyants, donc incommodants vue la proximité, en raison du préjudice qu’ils porteraient à ses acquéreurs de terrains à bâtir, d’hier. D’un propriétaire privé cela peut encore se concevoir. Mais d’une Commune, dont on est devenu habitant, après un choix avantages/inconvénients, qu’elle s’empressera ensuite de détruire par touches successives, en jouant sur les renouvellements du Conseil Municipal ?
Aujourd’hui, à votre avis, avec de telles installations, combien la commune vendrait-elle les terrains à bâtir, du pré RACLOT ?
En ce lieu, pourtant protégé : site du Val-Suzon, proximité de l’Eglise, comment ces aménagements ont-ils pu être acceptés, surtout vu la hauteur du « hangar » et l’accessibilité «  en cul de sac » du lieu ? Il y a là, indéniablement, quelque chose qui interpelle sérieusement.
Cette situation me choque…Il me fallait le dire ! Que la municipalité actuelle soit placée dans le contexte d’une inauguration à assumer, peut paraître normal, mais le citoyen que je suis, ce jour-là, comme déjà lu par ailleurs,  « ira à la pêche » par solidarité avec les « mal lotis » du Quartier RACLOT !

LA VIGIE CITOYENNE.


Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s