Indifférence et Mépris…suite

Je ne veux pas polémiquer avec le Maire mais je constate avec plaisir qu’il répond promptement sur le site de la Vigie alors qu’en 5 mois il n’a pas trouvé le temps de répondre à mes courriers. Il affirme m’avoir rencontré par deux fois. Certes nous nous sommes entretenus plusieurs fois sur divers sujets, mais une seule, concernant les mérites de M. Emile MONTIGNY et de la famille André ROUX c’était le 6 décembre 2016. Et cette rencontre n’était que fortuite.Empruntant la rue du stade, le Maire, a garé sa voiture et est revenu sur ses pas pour me saluer, avec courtoisie, devant ma maison et échanger des propos anodins. Mais j’en ai profité ce jour là pour lui rafraîchir la mémoire sur mon courrier du 30 Septembre 2016, dont il ne parlait pas.Malheureusement, sa mémoire c’est avérée quelque peu défaillante!!!

Mr le Maire invoque ses « … incertitudes sur la nécessité de revenir sur des événements douloureux après tant d’années, même si je ne conteste pas la réalité des faits ».Comment interpréter cet étrange argument pour écarter l’examen d’une reconnaissance ? On pourrait avancer selon cette même théorie que la Libération a été douloureuse pour certains…alors n’en parlons plus ! Mais je note qu’il « ne conteste pas la réalité des faits « .

Mr. le Maire rappelle qu’il m’aurait dit aussi : « le Conseil Municipal dans sa composition actuelle n’était pas forcément à même d’apprécier en toute connaissance de cause et en toute objectivité les événements de l’époque ». Je me garde de juger et je laisse aux membres du Conseil le soin d’apprécier l’estime qu’il a pour eux. Sont ils en capacité de savoir ce qui était bien ou mal entre 1940 et 1944 !!!

Mr. le Maire vous avez raison de rappeler que le 6 Septembre 2014- 70 ans après la Libération- vous avez remis aux 5 Résistants encore en vie dans la commune, la Médaille d’Honneur de Messigny et Vantoux lors d’une belle cérémonie . J’ai dit alors et rappelé ensuite que ce fut pour moi surtout une reconnaissance envers les nombreux camarades déjà disparus.Nous étions 5 en 2014, trois ans plus tard nous ne sommes déjà plus que 3. Est-ce que ce pénible constat ne suffit pas à souligner mon insistance. Vous savez très bien qu’une fois le dernier parti plus personne ne sera là pour plaider l’honneur que nous devons – oui c’est un devoir- à M. MONTIGNY et la famille ROUX. Je vous en prie arrêtez de développer des arguties étranges pour échapper à un devoir patriotique. Qu’en dirait de GAULLE croyez vous ?

Suite à M. Emile MONTIGNY décédé en 1960, après plusieurs mandats ( 28 années)  se sont succédés 3 Maires seulement et non 11 comme vous le prétendez : Mrs. PARIS- REVOL et POTRON avant d’en arriver à l’actuel Conseil Municipal. A chacun de ces Maires, verbalement, auprès d’eux, j’ai souhaité que M. MONTIGNY et la famille ROUX soient honorés. Il est vrai qu’à l’époque je me voyais jeune et ne me suis sans doute pas fait aussi pressant que maintenant. Chacun est à même de comprendre ma motivation.

Combien de chercheurs, de savants, de littéraires, d’artistes, de militaires, de religieux, etc…seraient tombés dans l’oubli le plus total si votre théorie de l’ancienneté des faits avaient été appliquées ? Non Mr. le Maire, votre argument ne tient pas! Vous ne trouvez pas que votre obstination est bizarre ? Car finalement, vous et votre Conseil Municipal vous devriez être fiers de pouvoir honorer de tels Résistants de notre village.

Georges BALLIOT.

LA VIGIE CITOYENNE.

Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Indifférence et Mépris…suite

  1. Je constate et je m’étonne que aussi bien Monsieur Balliot que Monsieur Kayser si précis dans leurs commentaires confondent municipalité et le maire. Si je reprends la définition du mot municipalité dans le petit Robert :  » La municipalité d’une commune comprend le maire, ses adjoints et les conseillers municipaux;  » donc si il est vrai que seulement 3 maires m’ont précédé, il s’agit bien de 11 municipalités qui se sont succédées, parmi lesquelles Monsieur Kayser a siégé durant 3 mandats de 1977 à 1989 dont un mandat d’adjoint de 1983 à 1989.C’est dire le role influent que Monsieur Kayser a pu avoir au cours de ses mandats.
    Comment se fait-il dès lors que ce souhait si pressant n’ait pas pu aboutir à l’époque?
    Est-ce la faute du conseil municipal actuel et de son maire ?

    J’aime

  2. Citoyen en colère dit :

    Vous êtes pitoyable. Votre hauteur de vue ne dépasse pas l’arrière d’un cochon.
    Le fait que les maires/municipalités précédentes n’aient rien fait ne vous exonère pas. Ce qui est de votre faute c’est de ne rien faire alors que vous percevez une indemnité maximale. Pour ça comme pour le reste LEPRETRE ET LE CONSEIL DEMISSION !!!!

    J’aime

  3. pecheur2017 dit :

    Dégoûté!!!
    M le maire vous êtes ignoble!
    Le fait d’apposer deux plaques commémoratives marquerais sûrement votre mandat.
    M Balliot et M Kaiser avance en âge et ils restent nos garants de notre histoire.

    J’aime

    • didier dit :

      faisons lui plaisir baptisons l’impasse du cul de sac de son nom avec sa photo en prime!

      Aimé par 1 personne

    • claude kayser. dit :

      Pêcheur devant l’Eternel? Pêcheur à la ligne?Pêcheur de perles? Peu importe pêcheur ‘2017’ vous êtes un bon cru. Merci pour votre sollicitude. Nous avançons en âge certes mais freinons chacun des deux pieds avec une énergie sans pareille. Ce qui compte c’est le cérébral. Sur cette partie de notre anatomie vous pouvez être rassuré elle fonctionne merveilleusement bien. Comme vous le constatez Monsieur le Maire prend l’habitude de communiquer via la Vigie ce qui signifie que cette ‘citoyenne’ est maintenant accréditée auprès de la mairie. Ainsi nous obtiendrons enfin des réponses à nos nombreux courriers à lui adressé depuis trois ans, sans succès! Si vous le permettez, je souhaite apporter une petite modification au sujets du mot ‘garants’: Georges Balliot et moi-même ne sommes pas les seuls garants de l’Histoire de Messigny et Vantoux même si nous avons produit plusieurs publications dont celle sur le Château de Vantoux, devenue une référence nationale. Vantoux est célèbre jusque sur les étagères de la Bibliothèque Nationale. Dans la tranche d’âge de Georges Balliot entre 90 ans et un siècle parfois plus, il faut compter une dizaine de personnes qui ont en mémoire la vie d’antan. L’eau de la fontaine de Jouvence n’est pas pour rien dans cette longévité. Certains nous ont accordé leur confiance dans nos recherches, d’autre ne l’ont pas jugé utile. Puis viennent trois ou quatre ‘parachutés’ comme on disait dans les années 1960 se situant entre 74 et 85 ans. Vous constatez que la mémoire communautaire est bien ancrée dans ce village. Le tout est de savoir ce que l’on en fait! L’Histoire, on le constate magnifiquement aujourd’hui n’intéresse que peu de nos concitoyens et encore moins ceux qui devraient ‘vendre’ l’image de Messigny et Vantoux au-delà de ses remparts dont un morceau subsiste encore….Notez, s’il vous plaît, pêcheur 2017 que si monsieur le maire dit « non », c’est « non » et c’est un …ordre! Comme dans sa caserne il y a bien longtemps, encore que…? Plaque commémorative ou pas les ‘deux acteurs’ sont déterminés, nous verrons bien….Peut-être que quelques conseillers réagiront fort à propos pour soutenir ce projet. L’espoir fait vivre alors vivons!

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s