RÉPONSE À MESSIVAN SUR … LES STIGMATES…

Claude KAYSER répond :


Le ‘bon point’ est doté d’un brin d’humour et d’un fond de vérité. Le destinataire l’a très bien compris, d’autres lecteurs également. Quant à la réconciliation elle fait partie de notre quotidien. Il arrive un moment ou l’on éprouve le besoin de se mettre autour d’une table et de débattre autour d’un projet motivant. Quelques exemples le prouvent de manière spectaculaire dans notre village. Ainsi sur la ‘réconciliation’ se sont construites les expositions : « Vie d’un village bourguignon de 1939 à 1945 » (7 mai 2004), la manifestation du « 60 ème anniversaire de la Libération » de notre village (4 septembre 2004). Une spectaculaire démonstration s’il en fut une seule dans nos annales avec l’efficace soutient du président de l’Amicale des Anciens combattants, Guy Gentil. L’inauguration de la plaque en mémoire du commandant Henri Fremiet, ancien maire de Messigny (13 octobre 2018), ignorée par ceux qui sont porteurs de la mémoire, quelle importance ? La commémoration du « Centenaire de la guerre 1914-1918 », construite par trois bénévoles, refusée à Messigny et Vantoux, accueillie par la municipalité d’Ahuy. L’essentiel étant que les ‘honneurs’ ont été rendus à nos Poilus, ‘glorious’ et ‘coucous’ confondus. Sans oublier les publications sur l’histoire de notre village au succès indéniable. Un travail minutieux rédigé par des personnes que rien ne rapprochait à priori. Des exemples plus lointains existent, ils sont classés dans la mémoire locale. L’histoire des guerres nous appelle à la tolérance, à l’acceptation de l’autre tel qu’il est. Exercice difficile certes, très difficile parfois. L’après Seconde Guerre Mondiale est un exemple d’une réconciliation avec l’Allemagne, une page d’histoire extrêmement délicate mise en œuvre au lendemain de la Libération. Le résultat est là. Pour terminer cette envolée, nous nous sommes bien amusés de la réflexion concernant des « vocations contrariées » et de celle de cette « misogynie » sous jacente ! Contrariées de quoi ? Sous jacente de quoi ?

LA VIGIE CITOYENNE.

Cet article a été publié dans Messigny et Vantoux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s